Les surprises digitales de 2017

Alors que 2016 a tiré sa révérence, laissant derrière elle une année riche en innovations, une année où les entreprises se sont de plus en plus plongées dans leur transition digitale, 2017 est déjà là et nous promet de nombreuses surprises qui pourraient transformer aussi bien notre vie professionnelle que quotidienne. Je vous laisse découvrir les différentes innovations et tendances à ne pas manquer pour cette année à venir.

 

Insérer le virtuel dans le réel grâce à la réalité augmentée

2016 aura été l’année phare de la réalité virtuelle, puisque c’est celle qui l’a fait connaître au grand public. Les lunettes et casques ont émergé avec les Google Glass, l’Ouclus Rift, le HTC Vive, le Playstation VR ou encore des casques à destination des smartphones. Leur émergence a été accompagnée par la déception des concepteurs car le succès commercial n’a pas été à la hauteur de leurs attentes. Cela s’explique par le manque de notoriété auprès du grand public qui n’est peut être jusqu’alors pas encore prêt à intégrer une telle innovation dans leur quotidien. Les freins résidaient également dans le coût encore trop élevé de ces objets et par l’absence de « produit phare ».

2017 devrait remédier à ces problèmes grâce à une démocratisation encore plus importante, avec des casques à 300€ pour Redmond et même à 80€ pour Google. L’année devrait également permettre à la réalité virtuelle de diversifier son offre en proposant de nouveaux contenus et en s’implantant dans de nouveaux secteurs tels que le marketing, l’immobilier, l’éducation, le tourisme… L’idée est de montrer que la réalité virtuelle ne se cantonne pas aux jeux et au divertissement, mais peut avoir une vraie utilité dans la vie de tous les jours. C’est ce que cherche à montrer Magic Leap avec ses lunettes qui feront apparaître de manière ultra-réaliste, des images virtuelles devant nos yeux. Ces lunettes serviront aussi bien à l’émerveillement, en proposant des spectacles de réalité virtuelle géante, que pour le quotidien en permettant aux individus de voir en temps réel quel mobilier conviendrait le mieux pour le foyer, de faire apparaître un écran de télévision qui pourrait être vu seulement par ceux qui le souhaiteraient… Magic Leap a pour ambition de créer ce qu’elle appelle une « réalité cinématique ». L’objectif n’est pas de dissocier le virtuel du réel, mais d’intégrer le virtuel dans le réel. Ce produit permettra alors une interprétation encore plus réaliste de tout ce qui existe déjà, et de palier à l’inconfort visuel de la 3D.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Enfin, l’un des problème que la RV a rencontré, est qu’elle ne permettait pas aux utilisateurs de tester pleinement leurs casques et applications. La nouveauté de 2017 est de proposer des salles types arcade qui lui sont dédiées. Les premiers initiateurs de ce concept sont Samsung qui réalise déjà des tournées type parc d’attraction, MK2 qui a ouvert un ensemble conçu pour la réalité virtuel, et ce n’est que le début !

 

L’adoption et la diversification de l’intelligence artificielle 

Microsoft a déclaré que 2016 était l’année de l’intelligence artificielle. Bien que nous soyons encore loin d’une IA capable de prendre le contrôle des êtres humains, 2016 a déjà réalisé de grandes avancées. Elle a appris à traiter les mégadonnées, a enrichit son langage naturel entre les hommes et les machines avec le logiciel Watson d’IBM qui peut lire des données non structurée d’origine médicales pour apporter une réponse à la question d’un médecin sur la nature du traitement à appliquer à son patient. Le second objectif de l’IA est d’éliminer les risques d’erreur humaine et pour se faire, IBM a créé M&A Pro qui intervient dans les processus de fusions-acquisitions. 2016 a fait de grandes avancées dans l’IA en tant qu’assistantes numériques. On peut le voir grâce aux très nombreux bots dont les sociétés se sont vite emparées. Autres avancées de 2016, la société Hanson’s Robotics a mis au point Sophia un robot qui nous ressemble et qui sait parler, se souvenir et exprimer ses émotions. L’IA a également été créative avec Flow Machines qui a composé un morceau en s’inspirant des Beatles. La société Sharp a en fin d’année présentée son aspirateur-robot capable de chanter des chansons, prendre des photos et lire des e-mails tout en réalisant son activité principale.

2017-IA

Comme vous pouvez le constater, l’IA est déjà présente de partout et compte bien s’imposer encore plus en 2017. Les 365 jours à venir devraient être principalement consacrées à l’assistance intelligente et aux véhicules autonomes. Tandis que Tesla finalise les capacités de conduite autonome de ses véhicules, l’assistance intelligente devrait s’imposer dans les entreprises grâce à un grand nombre d’applications. L’objectif ? Que l’IA fournisse des conseils, des recommandations et des prévisions, qu’elle traite des données et qu’elle ait une grande place dans le service client. D’ici 2018, des experts estiment que les 200 entreprises les plus importantes dans le monde utiliseront des applications intelligentes pour améliorer leur expérience client. L’IA va également toucher les objets du quotidien qui vont encore plus s’automatiser. Les objets seront capables de réaliser des transactions eux-mêmes, des appartements pourront déterminer leurs besoins et faire appel à des artisans en cas de problème, et même récupérer leur loyer. 2017 devrait également connaître une forte croissance de la technologie et de l’utilisation de la blockchain. Selon Rob Enderle, analyste chez Enderle Group, « à l’heure actuelle, l’intelligence artificielle est en grande partie créée par les humains. La prochaine vague interviendra vraisemblablement quand les systèmes IA seront utilisés de manière plus systématique pour créer de futurs systèmes IA. La vitesse d’évolution ne suivra probablement plus alors une échelle linéaire et deviendra algorithmique. » En 2017, il y aura 300% d’investissement en plus, alors je vous conseille vivement de surveiller ce domaine de près pendant les prochains mois à venir.

 

La démocratisation de l’impression 3D

2017-Impression3D

L’impression 3D existe depuis longtemps, mais la nouveauté de 2017 est qu’elle ne sera plus seulement réservée aux grandes entreprises, mais aussi au grand public car son prix sera abordable pour tous, grâce à la mise en vente d’imprimantes à moins de 200$. Avec cet outil, tout un chacun pourra reproduire n’importe quel objet à un prix quasiment nul, ce qui aura un impact considérable sur la consommation des individus. Le marché a déjà triplé depuis 2009, lors de la première démocratisation lorsque le brevet de l’impression additive est tombé dans le domaine public, et en 2020 il devrait atteindre les 20 milliards de dollars. L’impression 3D sera présente dans de nombreux domaines tels que la médecine où elle fait de nombreuses avancées notamment dans la constitution de cellules vivantes, de prothèses, de médicaments… Elle va également jouer un rôle de plus en plus important dans la joaillerie, la menuiserie, l’outillage, l’aérospatiale et l’alimentation. L’impression additive s’impose dans les marchés et il est désormais primordial de suivre son évolution de près.

Pour en savoir plus sur les champs d’action de l’impression 3D dans la médecine, allez voir l’article de Jean-Baptiste Bouvier, L’impression 3D, une révolution médicale annoncée.

 

2017 apportera Internet à tous

2017-ballons

Dans le cadre du projet Loon, Google a développé des ballons stratosphériques à hélium qui devrait être disponible d’ici 2017. Aujourd’hui, encore 60% de la population mondiale n’a pas accès à Internet, et l’idée est de remédier à cela avec ces ballons stratosphériques qui flotteront à une vingtaine de kilomètres au-dessus du sol. Ils sont équipés d’un matériel à énergie solaire qui communique avec les réseaux de télécommunication. Leur durée de vie dans le ciel est pour le moment d’une centaine de jours. Les ballons seraient loués par les fournisseurs d’accès Internet pour un coût beaucoup moins élevé qu’avec les satellites géostationnaires.

About the Author:

Laisser un commentaire