Le théâtre à l’ère du numérique

Art numérique, musées en ligne, numérisation d’œuvres d’art, e-commerce de l’art … la culture, comme tous les secteurs d’activité, n’échappe pas à la révolution générée par le digital. Si certains secteurs culturels, comme les musées ou la musique, se sont rapidement emparés du numérique, tant dans les modes de création comme dans la diffusion, qu’en est-il du théâtre l’une des plus anciennes et nobles forme d’art ?

« Le théâtre n’est pas le pays du réel : il y a des arbres en carton, des palais de toile, un ciel de haillons, des diamants de verre, de l’or de clinquant, du fard sur la pêche, du rouge sur la joue, un soleil qui sort de dessous la terre. C’est le pays du vrai : il y a des cœurs humains dans les coulisses, des cœurs humains dans la salle, des cœurs humains sur la scène » Victor Hugo

Le théâtre est un mode d’expression artistique qui fait parti des spectacles vivants, « c’est le pays du vrai », ont lui confère un caractère éphémère, unique, où l’humain est au centre.
On pourrait donc considérer qu’il entre en opposition directe avec le numérique et le virtuel des images, la dématérialisation, la reproductibilité, la consommation de masse.

C’est peut-être pour ces raisons qu’on a l’impression que le théâtre entretien une certaine méfiance et réticence vis à vis du numérique mais depuis plusieurs années il s’approprie les outils digitaux : site webs, billetteries en lignes, teasers des spectacles, réseaux sociaux, archives numériques, visites virtuelles et autres, tout en conservant intact le temps de la représentation pour ne pas altérer l’expérience théâtral.

Mais quelle est la réalité du secteur ? Pour répondre à cette question et rendre compte de l’état actuel du paysage théâtral au regard du numérique, le TMNlab* , le Laboratoire Théâtres et Médiations Numériques, a mené une étude auprès de 446 théâtres sur l’engagement et l’appropriation du numérique par les établissements de spectacle vivant en France.

Voici ce qu’il en ressort.

La place du numérique dans l’organisation des établissements

Même si 83 % des établissement interrogés considèrent que l’engagement numérique des structures est dû à l’évolution des publics, la perception générale et la priorité du numérique restent mitigées.
En effet, encore trop de théâtres estiment que le numérique n’est pas un axe prioritaire (47%) et ils considèrent avoir peu formalisé leur engagement dans le digital (56,7%).

Services numériques proposés aux publics

Si on se penche du côté des services numériques proposés aux publics, on constate que quasiment la totalité des établissements possède un site web qu’ils enrichissent régulièrement et les newsletters sont plébiscitées dans 90 % des structures avec en plus un effort de ciblage (87 %).

Cependant, les fonctions CRM, qui pourtant sont accessibles grâce au logiciels de billetterie, sont encore trop peu utilisées (28%) et les dispositifs mis à disposition des visiteurs aux abords des théâtres et in situ sont trop linéaires au détriment de l’interaction.

Théâtre et Réseaux Sociaux numériques

Reseaux sociaux theatre

Formalisation et évaluation

Finalement l’état des lieux se penche sur la formalisation de la communication digitale et le suivi des performances web des établissements de spectacle vivant.

On constate ici que la communication digitale est peu formalisée :

  • seulement 19% des établissements ont un calendrier éditorial qu’ils respectent,
  • et 59,7 % n’ont pas de charte éditoriale sur les réseaux sociaux.

En ce qui concerne le suivi des performances, même si 70 % des établissement utilisent des outils de suivi, tel que Google Analytique ou les statistiques Facebook, malheureusement cette pratique n’est pas encore systématique et près de 77% des théâtres n’évaluent pas ou quasiment pas leurs actions numériques.

Conclusion

Cet état des lieux permet de dresser un constat mitigé concernant l’engagement des théâtres dans la transformation numérique.

De nombreux progrès restent à faire :

  • Des disparités entre les théâtres sont visibles quant à l’adoption des outils informatiques.
  • Des améliorations des usages, des outils de base sont nécessaires (CRM, sites responsifs, dispositifs d’interaction, formalisation de la communication digitale, outils de reporting…)

Cependant ces petits retards ne sont pas dû à une réticence des établissements mais plutôt à un manque de ressources humaines qualifiées. Très peu d’établissements disposent de postes dédiés intégralement au numérique et seulement 20% des personnes en charges de missions digitales ont un diplôme ou ont bénéficié d’une formation liée à leur fonction.
De plus, les questions liées au numérique sont souvent attribuées au département communication qui se retrouve submergé par la diversité des missions qui leurs sont confiées.

Pour consulter l’état des lieux complet, cliquez ici.


* Le TMNlab est une association qui regroupe et anime un réseau de professionnels de la communication, de la médiation et des relations avec les publics du spectacle vivant pour: favoriser l’utilisation des outils numériques, l’échange et la coopération entre professionnels et donner de la visibilité aux pratiques professionnelles innovantes.
L’association a pour vocation de favoriser l’utilisation du numérique par les structures (communication, relations publiques, médiation…) en aval de la création artistique. Le théâtre est donc entendu comme l’espace, le lieu et non la discipline artistique.

About the Author:

Laisser un commentaire