La Blockchain à Davos: la Chine saisit le gouvernail !

Lancement du Global Blockchain Business Council le 17 janvier 2017 à Davos: la Chine rejoint les 25 pays fondateurs

Une fois par an fin janvier, les dirigeants économiques et politiques du monde se rencontrent dans le village suisse de Davos pour discuter de l’état du monde et se connecter les uns aux autres. Cette année, la Blockchain a été un grand sujet, avec le lancement du Global Blockchain Business Council, une annonce visant à mettre le commerce du pétrole sur la blockchain, et plus encore.

BitFury lance le Global Blockchain Business Council avec un soutien étonnamment fort de la Chine

Le groupe BitFury est la société Bitcoin la plus étroitement liée à la politique, des États-Unis à la Chine. Il n’est donc pas surprenant que la société ait participé au Forum Economique Mondial (FEM). BitFury a déjà annoncé début janvier le lancement du Global Blockchain Business Council (GBBC) à Davos. Dans un communiqué de presse, la société a décrit le Conseil comme suit:

La mission du GBBC est de rassembler les principales entreprises du monde entier pour les former sur les dernières innovations et les progrès de la technologie Blockchain, et de plaider pour son adoption mondiale. Le GBBC entend servir de centre de ressources central, en fournissant un forum pour l’information, la collaboration et les partenariats.

Cela semble relativement vague. Mais comme d’habitude à Davos, lorsque les personnes les plus influentes du monde se serrent la main, la question n’est pas vraiment « ce qui se fait », mais « qui le fait? » Et la liste des supporters que BitFury a trouvé pour le conseil est impressionnante.

Jamie Smith, l’ancien attaché de presse du président américain Obama, a présenté le lancement du GBBC lors d’un dîner privé à l’hôtel Ameron Swiss Mountain à Davos, un nombre astronomique de personnes y a assisté. Par exemple, Carl Bildt, ancien Premier-ministre suédois, Hendrik Ilves, ancien président estonien et coprésident du du futur Conseil sur la Blockchain du Forum Economique Mondial, Patrick Byrne, Président-Directeur Général d’Overstock, Uschi Schreiber , vice-président mondial des Marchés et Président des comptes internationaux chez Ernst&Young, Laurent Lamont, ancien Premier ministre d’Haïti, Mariana Dahan, Haut fonctionnaire de la Banque mondiale et Aivaras Abromvavicius, ancien ministre de l’Economie de l’Ukraine.

L’un des conférenciers de l’événement était Don Tapscott, auteur de «Blockchain Revolution». Tapscott a réussi à devenir l’uber-expert de la Blockchain et aussi l’invité assidu des événements réguliers du WEF.

Plus surprenante encore fut la participation active à la GBBC des entrepreneurs chinois. Wei Wang, président fondateur de l’Association Chinoise des Fusions et Acquisitions (CMAA), Deng Di, chef de la délégation Blockchain de la Chine et président de la société Tai Cloud Corporation, Ge Ming, Chef de la direction de la CMAA, Wang Yongli, ancien vice-président de la Bank of China, Peng Yaojie, PDG de China Credit FinTech Holdings Limited, des dizaines d’autres spécialistes et représentants de l’industrie.

La firme suisse de sécurité WISeKey entre dans l’affaire Blockchain en coopération avec Lykke et Stratumm.

WISeKey, l’un des plus importants cabinets de cybersécurité au monde, a organisé la cinquième Table ronde annuelle sur la cybersécurité comme événement parallèle au Forum Economique Mondial au Steigenberger Grandhotel Belvédère. Cette année, le sujet de la table ronde a été, surprise surprise, « Blockchain & L’Internet de la Valeur. »

Lors de la table ronde, WISeKey a été entouré d’invités comme Eugene Kaspersky, fondateur et PDG de Kaspersky Lab, l’expert Fintech Investment David Fergusson, le journaliste et auteur Matthew Bishop, l’investisseur Blockchain chinois Wei Wang, la Professeur de Technologie à Harvard Primavera De Filippi, et d’autres, parmi lesquels l’inconturnable Don Tapscott.

WISeKey a profité de la table ronde pour annoncer la coopération grâce à laquelle l’entreprise prend une longueur d’avance importante dans le business de la Blockchain. Tout d’abord, il a annoncé une collaboration avec Lykke, un développeur suisse d’un portefeuille pour cryptodévises et autres actifs de la blockchain, qui intègre le change dans son système de portefeuille. Lykke mettra en œuvre la pile d’identité et de sécurité WISeKey dans ses portefeuilles et logiciels numériques, tandis que WISeKey offrira à ses clients un «portefeuille WISeKey de Lykke».

Deuxièmement, WISeKey a annoncé un partenariat avec Stratumm SAS, l’inventeur de la technologie de preuve de processus basé sur Blockchain. Stratumm développe les «trusted workflow» en établissant une piste d’audit commune qui est sécurisée par les Blockchains. En tant que fournisseur de clés racine et autorité de certification, WISeKey fournira la couche d’identité dans ces workflows. Le partenariat vise à aider la technologie à donner aux industries d’une large portée la possibilité d’utiliser la technologie de la blockchain.

Mercuria a présenté la Blockchain au Commerce du Pétrole, avec ING et la Société Générale.

Peut-être l’annonce la plus intrigante au WEF à Davos a été faite par Marco Dunand, le PDG de la maison de négoce Mercuria. Dunand a déclaré à l’agence de presse Reuters que son entreprise travaille avec les banques européennes ING et la Société Générale sur « le premier grand commerce pétrolier basé sur la technologie Blockchain. »

Les banques aident à conclure un accord dans le cadre duquel une cargaison de pétrole avec du brut africain est expédiée vers la Chine pour être vendue à ChemChina. Cela se fait déjà, mais selon un processus qui est «archaïque» selon Dunand.

Mercuria est sur le point de digitaliser la procédure commerciale. Actuellement, le capitaine du navire doit apposer un connaissement pour reconnaître la cargaison. Ce document va ensuite aux douanes, aux arpenteurs et autres agents et fonctionnaires. Selon Dunand, la Blockchain aidera à digitaliser ce processus et à éliminer beaucoup de paperasse.

 

Pour plus de détails:

World’s Elite Present Blockchain Projects and Cooperatives at Davos par Christoph Bergmann

Davos 2017: China unites 25 countries to establish Global Blockchain Business Council

Blockchain Transformations at Davos

By | 2017-11-19T13:42:22+00:00 janvier 31st, 2017|Blockchain, Non classé, Tech & Innovation|0 commentaire

About the Author:

Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions.

Trouver ces solutions est ma vocation professionnelle. Je suis là pour braver les obstacles, tracer des raccourcis vers les objectifs fixés. Pour faciliter les interactions entre les participants quel que soit le projet.

Tout nouveau challenge est l’occasion d’apprendre. Rester en mode « apprentissage », c’est garder les neurones en forme olympique: agiles et réactifs.

Réactivité et débrouille face aux épreuves, souplesse et adaptabilité, telle est ma stratégie.

Des réponses sur-mesure asap. Solutions extra-ordinaires, insolites, originales. Pleines d’imagination.
L’imaginaire est ma source d’inspiration – comme les enfants dans les contes de fées, j’y puise ma sagesse et ma joie de vivre, pour les donner aussitôt à ceux qui m’entourent.

Miles Davis disait, « Mon futur commence lorsque je me lève le matin et que je trouve quelque chose de créatif à faire de ma journée »… « et quelqu’un à aider », me permettrai-je de compléter sa pensée.

Le futur est prêt à être créé. Soyons créatifs !

Laisser un commentaire