Vêtements sportifs et textile intelligent

 

Comment les nouvelles technologies ont impacté le textile en amplifiant les caractéristiques du vêtement sportif.

Evolution des codes vestimentaires à travers les siècles

Les vêtements sportif ont suivi l’évolution des modes et du costume à travers les siècles en passant des semi-nudités à un habillement pompeux baroque ou à des codes vestimentaires sujets aux différences entre l’homme et le femme.

Les habits de jeu de paume

A la mode de Louis XVI

Au début du XIX siècle l’habillement sportif masculin commence à se « simplifier », alors que les tenues féminines sont encore restreintes au port du corset et du chapeau!

Football en 1900

Football en 1900

Sportives d'antan

Tennis en 1900

Grâce au styliste Charles Frederick Worth, la femme se libérera enfin du corset pour retrouver une nouvelle liberté de mouvements au début du XXème siècle. La joueuse de tennis française Suzanne Lenglen sera l’icône de cette libération. Par ailleurs elle est aussi la première femme à être reconnue dans le milieu du sport.

La tenniste française Suzanne Lenglen

Suzanne Lenglen: la première star du tennis français

C’est à partir des années 50’/60′ que les vêtements sportifs assument le look que l’on connait aujourd’hui.

Wimbledon 1980

Borg-McEnroe, Wimbledon 1980

Le tennis dans le XXI siècle

Djokovic, 2016

Evolution du textile

Si les tenues sportives ont apparement très peu évolué depuis près de soixante ans, en revanche le textile à fait un pas de géant. Car en premier lieu l’habillement sportif doit répondre à un besoin de: confort (pouvoir réaliser aisément les mouvements), protection (de choc et des conditions extérieurs) et régularisation (de la température corporelle et de l’humidité). Depuis toujours chaque innovation technologique dans le domaine du textile a été appliqué aux tenues sportives afin d’améliorer ces trois conditions principales et optimiser ainsi les performances des athlètes. Les premières recherches sur le textile intelligent ont été effectuées au milieu des années 1990 aux États Unis et ont été appliquées  à l’aérospatiale. Leur développement étant orienté sur l’intégration de l’électronique numérique à des tissus conducteurs, dix ans après l’arrivée de la technologie mobile (ordinateurs, smartphone, tablette) rend possible d’appliquer les mêmes technologies aux objets qui nous portons sur nous.

Comprendre le textile intelligent

C’est depuis les années 2000 que le textile connecté s’est développé chez les sportifs de haut niveau et il a commencé à se « démocratiser » à partir de 2006, quand Apple et Nike lancent sur le marché le « iPod sport kit« , soit la première chaussure connectée avec une puce placée sur la semelle. Depuis deux ans nous observons le développement de capteurs au sein même des fibres:

T-shirt connecté

Processus Hexoskin

Grâce à ces nouvelles technologies nous pouvons non seulement suivre et accroitre les performances de l’athlète, mais surtout étudier (et ce n’est pas moindre) son état de santé. De la performance on passe à l’étude, puis à la prévention. Des axes qui commencent à être développés aussi pour les vêtements des enfants, des personnes âgées et des professions à risque (comme les pompiers, etc). Ces nouvelles fibres intelligentes nous informent sur notre état de santé (battement cardiaque, oxygénation du sang, qualité du sommeil, etc) et aident à corriger et à prévenir des éventuels problèmes de santé. Le textile intelligent a par contre des contraintes: éthique (le traitement du data), technique (l’entretien des habits), économique (les coûts de la recherche, développement et production sont très importants).

Les principales acteurs du secteur

Le défis étant de rester à la pointe dans le développement des technologies, la durabilité et la mode, tout en restant à des prix accessible. En effet, très peu de grands groupes du textile se sont encore vraiment plongés sur le sujet. Selon un étude de ABI Research, la meilleure solution serait une collaboration sous forme de OEM (Original Equipement Manufacturer), soit un partenariat entre fournisseurs IT et créateurs de vêtements. Exemple en sont: Apple et Nike, Google et Levis, Samsung et BodyCap, Philips, etc. Pour le moment les acteurs principaux du secteur restent liés à des startups ou à des sociétés très spécialisées, souvent américaines et canadiennes, comme Hexoskin, OMsignal, Sensoria, AthosTextronics, Mondevices, Owlet (ces deux dernières étant dédiées au bien être de l’enfant).

Jusqu’au prêt-à-porter

La société néo-zélandaise StretchSense a développé une puce qui peut s’intégrer à tous types de textile, ce qui a permis une application plus ample: StretchSense travaille aujourd’hui avec plus de 200 sociétés dans 28 Pays. Les derniers défilés ont intégré aussi des tenues plus « technologiques » et Google et H&M viennent de lancer sur le marché la robe Coded Couture.

Wereable

Interactive Dresses By Ying Gao

 

About the Author:

De coordinatrice de style à coordinatrice d’image et communication: mon parcours a toujours été motivé par la passion et la curiosité. Les mêmes motivations qu’aujourd’hui m’ont poussé à me plonger au coeur de la transformation digital via le MBADMB que l’Efap a mis en place sous l’égide du visionnaire Vincent Montet.

Laisser un commentaire