Les réseaux sociaux, l’eldorado des DRH

Recrutement 2.0

Les ressources humaines s’emparent de plus en plus des réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook pour recruter des collaborateurs. Cantonné au départ à des postes marketing ou informatique, le recrutement en ligne s’attaque aujourd’hui à tous types de profil de l’entreprise. La mise en place d’outils tels que les agrégateurs de profil Talentbin et HiringSolved facilitent le travail en exploitant les bases de données des réseaux sociaux pour sélectionner des candidats, actifs ou passifs.

Twitter se lance également sur le créneau du recrutement avec la première journée européenne de l’emploi le 24 février dernier aux côtés de la Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole et Allianz France. Les résultats semblent être satisfaisants avec une augmentation de 200% de trafic sur le site careers de la société générale.

Des processus de recrutement efficaces et optimisés

Afin d’optimiser les processus de recrutement et faciliter les échanges avec des candidats, les recruteurs proposent également des entretiens vidéo en différé tels que Visiotalent ou Easyrecrue. Le principe : les candidats sont invités par email à réaliser un entretien via leur webcam. Une fois l’entretien lancé, le candidat ne peut pas revenir en arrière. Les tests de logique et de personnalité sont désormais réalisés à distance pour éviter un déplacement aux candidats.

L’utilisation de robots dans le recrutement permet d’ouvrir plus largement le sourcing et de rencontrer des profils plus atypiques. Les algorithmes facilitent la prise de décision en prenant   en compte un maximum de données.

Des collaborateurs, véritables ambassadeurs

Les collaborateurs sont également mis à contribution pour diffuser l’information auprès de leurs réseaux. Ils humanisent la marque « employeur » et facilitent les échanges avec les services RH. Récompensés très souvent par une prime de cooptation, ils jouent un rôle de facilitateur pour l’intégration des nouvelles recrues.

Cette prise de parole des salariés prend de l’ampleur et il n’est pas rare de voir des collaborateurs évaluer leurs entreprises sur plusieurs critères :  ambiance du travail, climat social, style de management… Cette transparence peut être à double tranchant et mérite d’être bien prise en compte par l’entreprise.

Les limites du recrutement en ligne

L’embauche d’un salarié est un acte important et engageant pour l’entreprise. Le processus de recrutement diffère en fonction du profil recherché.

Internet est un outil puissant pour atteindre, présélectionner des candidats. Outre les diplômes, compétences qui peuvent être validées en ligne, le face à face reste le meilleur moyen de jauger un candidat. Le comportement, la présentation, la personnalité, sont des éléments plus facilement palpables lors d’un entretien. Pour ma part, j’ai besoin d’un vrai contact pour me faire une idée sur un candidat. Et puis, nous ne sommes que des humains, le contact relationnel fait partie de l’équation. Le feeling que l’on ressent pour un candidat est certes subjectif mais il est déterminant dans les futures relations de travail. Certaines entreprises l’ont bien compris et impliquent leurs collaborateurs dans le processus.

Il est inconcevable aujourd’hui de ne pas utiliser les réseaux sociaux pour recruter les jeunes générations toutefois il faut être prudent dans sa communication et accepter les règles du web. La réactivité, la transparence doit être bilatérale au risque de lasser les candidats et de véhiculer une image négative de l’entreprise. Quoi de plus rageant que de répondre à une annonce en ligne et de n’avoir aucune réponse ou un message standard de prise en compte de votre candidature comme unique réponse.

Et demain

Nous utilisons de plus en plus le mobile, nous assistons à une automatisation de certaines tâches, l’intelligence artificielle ne cesse de croître, de nouvelles formes de travail et d’entreprises apparaissent… qui laissent présager un bouleversement en profondeur de notre façon de recruter.

Et vous, avez-vous une expérience à nous faire partager ? 

About the Author:

Diplômée d’un DESS Pratique Commerciale et Marketing à la Sorbonne, Karine Richet a 17 ans d’expérience dans des fonctions commerciales, marketing et management. Elle suit actuellement un MBA DMB à l’EFAP pour compléter sa formation.

Laisser un commentaire