Quand l’Art rencontre le Digital

A l’heure où le numérique est très présent dans notre vie, l’art n’échappe pas à cette tendance digitale qui suit nos générations et qui laisse son empreinte dans des domaines aussi riches que variés. Face à ce constat, le rapport des individus à la culture artistique connaît de profonds bouleversements et s’enrichit de nouvelles pratiques, de nouvelles attentes et de nouvelles possibilités. Parmi les plus grandes œuvres d’art contemporaines, celles qui utilisent les nouvelles technologies semblent tout particulièrement atteindre un haut niveau de popularité. Le digital devrait donc avoir un véritable rôle à jouer dans ce domaine qui paraît pourtant à ses antipodes. Les nouvelles technologies cherchent à démocratiser et à sécuriser les codes de ce marché pourtant très fermé, mais qui nous ouvre  ses portes petit à petit.

Aujourd’hui, comment les artistes appréhendent-ils le numérique et comment intègrent-ils ce virage digital dans leur stratégie ? Est-ce un véritable outil de diffusion, de partage et de collaboration ? Les start-ups sont-elles les principaux acteurs concernés ?

Ces questions ont été soulevées lors de la 5ème édition du Mirage Festival organisé à Lyon du 8 au 12 mars 2017 afin de  rassembler les acteurs de l’écosystème de l’art et du numérique à travers des conférences, un showroom et des expositions. L’objectif ? Valoriser et participer à la promotion de l’alliance de l’art avec le numérique. Lors de ces 5 journées riches en rencontres et en découvertes, de nombreux artistes, professionnels, partenaires et médias ont pu partager autour de ces trois sujets  : l’art, l’innovation et la culture numérique. Force est de constater que si le numérique a transformé notre société, il n’est pas encore assez utilisé dans la représentation de l’art, et les artistes sont encore trop réticents à l’intégrer dans leur travail ou dans leur promotion et commercialisation.

Aujourd’hui nombreuses sont les start-ups à faire du digital un élément central dans leur fonctionnement. Nous avons rencontré pour vous deux start-upeurs qui cherchent à placer l’art au coeur de leur solution digitale et qui témoignent de leur expérience.

Remerciements :
Nellie Jeannin co-fondatrice de Seezart
Amaury Belin co-fondateur de Museopic
Brig.ht
18 LCL Lyon

 

Article co-écrit et réalisé par Diane Léger et Amélie Di Murro

 

Capture d’écran 2017-03-21 à 11.21.08

About the Author:

Laisser un commentaire