La Bridget Jones du MBADMB serait-elle en train de craquer ?? !!

///La Bridget Jones du MBADMB serait-elle en train de craquer ?? !!

Janvier 2017, une nouvelle année commence, pleine de promesses : cotillons et chapeaux pointus pour les uns et …. grosse fatigue pour moi !

[…What’s wrong with me ?? …]. J’ai naïvement pensé que l’agitation de la fin d’année, la période hivernale et l’accumulation d’informations en étaient la cause et qu’il me suffisait de faire le dos rond quelque temps pour retrouver toute mon énergie. Mais force est de constater que cet état d’épuisement perdure et même, il s’amplifie. Mon lot de consolation : je ne suis pas un cas isolé puisque la majorité de la promo est en état de saturation !!!  [… Caliméro est rassuré ! …]

Depuis quelques semaines, c’est un véritable capharnaüm. Je suis épuisée par tout ce bouillonnement intellectuel, dépassée par le calendrier qui défile à tout allure. Mes projets professionnels s’entremêlent avec mes projets digitaux. Le MBA nous ouvre l’esprit sur tant de nouveaux horizons, de nouveaux projets, de nouvelles perspectives qui excitent nos neurones, attisent notre soif de connaissance, nous poussent à découvrir toujours plus d’outils, de techniques que finalement nous ne parvenons plus à déconnecter !!

Savoir déconnecter ? Mais comment faire quand ses synapses sont en ébullition 24h/24 et 7j/7 ?

J’ai arrêté les ToDo List sur post-it car j’ai réalisé que chaque fin de semaine je décollais mon post-it pour le coller sur la semaine suivante en y ajoutant toujours plus de tâches alors qu’il n’y a même plus de place sur ce misérable bout de papier ! […ça existe les post-it en format A4 ? …].  Si mon activité diurne est intense, que dire de mes angoisses nocturnes !! Le pire est que mon activité cérébrale […je précise…] est encore plus vive la nuit que le jour ! Je découvre les insomnies et partage mon lit avec un super bloc note […bien moins sexy et intéressant que … bref je m’égare …]

Overthink Art 5 - BJ Toute une série de pensées m’assaille sans que je puisse les contrôler : « Mince, je n’ai pas répondu au mail ! … c’est où déjà la réunion ? …Quel évènement du MBA ? Demain ? Faut s’inscrire ? mais quel lien ? … ai-je bien fait de publier cet article…et ce tweet ? J’ai bossé pour le partenaire et ma visibilité alors ??…  Je n’ai toujours pas mon plan de thèse, et puis dans quoi je me suis embarquée ?… Faut que j’envoie le compte-rendu de ma réunion …. Les masterclass … les consignes ? Quelles consignes ? sur slack ? comment on fait déjà ?… les #mustread ? une évaluation ? sérieux ? Panique !! ….et mon Klout, j’ai oublié mon Klout ! …quoi Amplify ? …. Mon article ? mais je viens juste d’en publier un ! »

Bien entendu, je vous fais grâce ici des angoisses nocturnes liées à mes environnements pro et perso qui viennent s’ajouter et compléter ce brouhaha incessant !! Tout comme mon blog ! Après avoir respecté les préconisations d’usage pour héberger mon site, je pensais pouvoir publier rapidement. Or, cette illusion c’était avant d’avoir le deuxième effet «Yann Lemort » qui m’a rappelée les prérequis indispensables pour sécuriser un site avant toute publication !! A la fois…soyons honnêtes, si c’était si simple pour moi, je ne me surnommerai pas Bridget 😉

Et comme si ma dose de stress n’était pas à son paroxysme, quelle brillante idée m’a prise de changer de téléphone portable !! Nouveau device signifie nouvelle identification sur les applis ! Vive Last pass ! […Bon Last Pass n’a pas fonctionné comme il fallait ce jour là …si, si un bug de l’appli, c’est certain ! …]

Les tweets, Facebook, Hootsuits, Amplify, Periscope, Snapchat, Instagram …. Je suis en overdose et pour autant je suis devenue une addict de ces réseaux sociaux !!

Juste pour vous donner une petite idée : en virée à Amsterdam le week-end dernier pour « décrocher » un peu [… mais biensûr !  …] , je n’ai jamais autant publié sur Instagram. Toujours à la recherche du WiFi pour poster mes photos sur FB ! Limite une petite pointe de déception de ne pouvoir utiliser Snapchat ! Je crois bien que les réseaux sont maintenant partie intégrante de mon mode de vie et de communication […ça y est ? #InsideDigitalRevoluion ça te parle ? !! …]

Il n’est pas toujours aisé d’exprimer ses pensées, de choisir les bons mots pour partager mon expérience. Je constate juste qu’il faut accepter d’avoir une certaine perte de contrôle et d’avancer vers l’inconnu. Cela reste une lutte de chaque instant pour ne pas ressentir une frustration, ou plus encore, un sentiment de culpabilité de ne pas avoir fait ce qu’il fallait ou comme il fallait. Le monde du digital décuple ce sentiment !  Nous sommes conditionnés pour la plupart à vouloir tout maîtriser dans nos pratiques ou notre façon de penser. J’étais convaincue jusqu’alors qu’il s’agissait d’un problème d’organisation, que je n’étais pas faite pour cela, mais la reprise des études en activité professionnelle m’apprend à relativiser […ah bon ? à très court terme alors !…]

Je me souviens encore il y a quelques années, nous avions à traiter des dossiers dans un temps contraint mais nous arrivions tout de même à conserver une certaine sérénité. Aujourd’hui, le normal devient urgent et les TTU sont de plus en plus présents dans nos objets de mails ! Bien que je suis allée voir l’exposition « Girl Super power » à la galerie Sakura, il faut se rendre à l’évidence, nous sommes loin d’être des super héros [ … tu t’es pris pour Super Woman peut être ?? …]. L’important en tous cas est de donner le meilleur de soi-même à chaque instant. Il faut accepter de prendre le temps d’apprendre et se préserver en s’accordant du temps pour soi.

Reprendre ces études dans un monde en perpétuel mouvement où le numérique évolue sans cesse, tout en alliant vie privée et professionnelle … je tire ma révérence à tous les parents de la promo ! […oui enfin ceux qui n’ont pas d’enfant ont aussi beaucoup d’autres préoccupations 😉 …]

Je tiens à dédicacer cet article aux promos du MBA et notamment à ceux qui partagent ce ressenti. Un clin d’œil à la promo #beyond […allez-y faut tweeter l’article 😉…]

La préparation des masterclass et les visionary ne facilitent pas l’organisation d’un atelier à la « Catherine Grandcoing » pour veiller au maintien de la bienveillance dans notre promo, mais se retrouver chaque mois est une véritable bouffée d’oxygène. Ensemble on tient bon et c’est notre force !

Pour compléter cet article, je vous invite à découvrir les articles de Peggy Delage et Clara Gonin qui s’inscrivent dans la continuité de mes propos :

Je vais pour ma part profiter de quelques jours de congés pour « décrocher » […enfin essayer…] et prendre le recul nécessaire pour retrouver toute l’énergie nécessaire pour le second semestre !!

Au plaisir de vous retrouver !

About the Author:

Laisser un commentaire