Growth Hacking : développez votre compte Twitter

///Growth Hacking : développez votre compte Twitter

Ah, le Growth Hacking… des astuces efficaces du marketing digital, une sorte d’état d’esprit. C’est l’ensemble des techniques utilisées pour la mise en place d’une stratégie marketing de développement. A plus petite échelle, elles peuvent booster votre e-réputation, notamment sur Twitter. Voici quelques techniques simples et rapides à mettre en place.

CrowdFire, votre outil Growth Hacking !

Vous ne connaissais pas cet outil formidable ? C’est une plateforme de gestion de réseaux sociaux. Vous avez certainement vu « via CrowdFire » en bas d’un message automatique de remerciement pour un follow. Et c’est ce que vous aller faire en premier : créer un direct message automatique. Allez sur le site web Crowdfire et connectez vous avec votre compte Twitter. Un chatbot vous présentera l’outil et toutes ses fonctionnalités. Répondez bien à toutes les questions que vous posera le robot : comptes similaires au votre, centres d’intérêts, suivi de mots clés… Pour créer ou modifier votre message automatique, rendez-vous dans la colonne de gauche.

Capture d'écran de l'outil Crowdfire

Capture d’écran de l’outil CrowdFire, ajoutez moi si vous souhaitez voir mon message automatique

Votre message doit être sincère, respectant la ligne éditoriale que vous vous êtes défini. Utilisez des hashtags qui vous correspondent, sans en abuser. Vous pouvez partager votre profil LinkedIn, ou engager une conversation si vous voulez étendre votre cercle professionnel. Tout est permis. L’intérêt de votre message automatique et de montrer à vos followers que vous êtes crédible et que vos intentions ne sont pas mauvaises !

Etape numéro deux : augmenter le nombre de followers. Nous entrons dans le nerf de la guerre du Growth Hacking. Commencez par ajouter des personnes en lien avec vos centres d’intérêts et vos tweets. Crowdfire vous permet dans sa version gratuite, d’ajouter jusqu’à vingt-cinq individus par jour en fonction des informations données à votre inscription. Ajoutez aussi ceux qui vous suivent et copiez les abonnés des comptes similaires au votre. Vous pouvez également follow les comptes que Twitter vous suggère. L’idéal est de suivre une centaine d’individu.

Attendez ensuite deux à trois jours, le temps que le que vous ayez un maximum de follow back. Généralement, je compte entre vingt et trente follow back pour cent follow.  Vous pourrez ensuite unfollow ceux qui ne vous ont pas suivis en retour. Le but étant d’avoir un ratio abonnés/abonnements équilibré.

Via la version gratuite de Crowdfire, vous êtes autorisés à vous désabonner de cents comptes par jour. N’oubliez pas de ne plus suivre les comptes inactifs. Grâce à l’outil, il est possible de voir qui n’a pas tweeté depuis un, trois et six mois. Pratique ! Vous aurez ainsi un maximum de followers actifs et donc un potentiel d’engagement de leur part plus important.

Programmer ses tweets, un des avantages de TweetDeck

TweetDeck, encore un outil gratuit fabuleux ! Il doit devenir votre poste de contrôle. En vous connectant sur cette plateforme avec votre compte Twitter, voici ce que vous verrez :

Tweetdeck growth hacking twitter

Capture d’écran (respectant l’anonymat) de l’outil TweetDeck 

Cette plateforme vous permet de concentrer toutes les fonctionnalités de Twitter (sauf vos statistiques…) sur une seule page. Les colonnes sont définies par vos soins : fil d’actualité, notifications, activités… Vous pouvez également vous créer des listes d’utilisateurs pour ne pas rater leurs actualités.

Mais l’avantage principal de TweetDeck (en plus d’être gratuit) est qu’il permet la programmation de vos tweets. Vous gagnerez ainsi du temps ! Définissez les horaires de la journée où vos followers sont le plus souvent connectés et programmez vos publications sur ces derniers. De nombreux articles de blogs ont traités le sujet des horaires de publication, Google est votre ami !

Astuce : Si vous souhaitez masquer le fait que vous programmez vos tweets, définissez des horaires comme 18h02 à la place de 18h.

Faites de la curation de contenu

Si vous n’avez pas vos propres contenus, cette technique vous sera utile pour proposer à vos followers une veille de qualité. Il existe encore des centaines d’outils différents pour trier, réutiliser, traiter des contenus web :

  • Feedly / Netvibes : outils de veille
  • Diigo : votre surligneur en ligne
  • Google Trends : tendance et pertinence des recherches en fonction de mots clefs
  • Yatedo : pour trouver tous les contenus du web en lien avec un individu
  • Paper.li : créer un journal digital sur une thématique précise
  • Scoop.it : curation de contenu
  • Vous pouvez vous inscrire aux newsletters de vos blogs et médias favoris

Google Alertes est simple, rapide et efficace. « Recevez des alertes lorsque du contenu susceptible de vous intéresser est publié sur le web » : telle est la définition de l’outil selon Google. Après avoir défini des mots clés en lien avec vos centres d’intérêt, vous n’aurez plus qu’à publier les contenus les plus susceptibles de plaire à vos abonnés. Chaque matin, ceci ne prend que vingt minutes avec la programmation de vos tweets. Et en plus, vous faites votre veille !

Derniers détails à régler sur votre compte

Nous ne sommes plus dans du Growth Hacking pur et dur, mais ces points sont à ne pas oublier :

  • Donnez l’envie de vous suivre via votre description : elle est votre carte de visite. Elle peut contenir des hashtags, profitez-en (avec modération).
  • Ajoutez un lien vers votre site web dans vos informations. Si vous n’en avez pas, mettez celui de votre profil LinkedIn.
  • Utilisez une photo de profil « sérieuse » si votre compte est axé professionnel, pour plus de crédibilité. Les avatars sont également très fréquents.
  • Soignez votre URL et votre nom d’utilisateur : votre prénom et votre nom, ou un pseudonyme si celui-ci est connu. Mais utilisez le même sur tous vos réseaux, il en va de votre e-réputation.

Pour aller plus loin, définissez vous des objectifs SMART : Spécifiques, Mesurables, Acceptables/Ambitieux, Réalistes et Temporellement définis. Notez dans un tableau Excel votre nombre de followers, de retweets, de likes (et d’autres indicateurs via les statistiques offertes par Twitter) avant de commencer la mise en place de ces techniques de Growth Hacking. Vous constaterez votre évolution de manière hebdomadaire ou mensuelle en fonction de vos objectifs.

N’hésitez pas à commenter cet article si vous avez des astuces à partager !


 

Lexique Twitter :

  • Follow : suivre un individu.
  • Unfollow : se désabonner d’un individu.
  • Followback : suivre un individu en retour.
  • Retweet : diffuser à vos abonnés le tweet d’un autre utilisateur.
  • Like : aimer le tweet d’un utilisateur.

Sources / pour aller encore plus loin :

 

By | 2017-11-19T12:34:43+00:00 juin 29th, 2017|Digital Marketing, Social Media|0 commentaire

About the Author:

Etudiant #MBADMB
Passionné par la musique et en recherche d’un stage dans le digital

Laisser un commentaire