Quand digital rime avec femmes…

Un club réservé aux femmes du digital réunira à Paris, dès septembre, des personnalités influentes de l’économie digitale françaises. Unique dans la capitale hexagonale, le JFD connect, permettra à ces femmes à la pointe de la technologie d’avoir un espace exclusif et collaboratif pour networker.

Cet espace de 300m2 sera dédié aux femmes du digital et plus particulièrement celles qui s’engagent à changer le monde, à porter une vision plus positive.

Avec 130 membres, le Club entend agir à trois niveaux :

  • Etre acteur de la promotion de l’entrepreneuriat, de « l’intrapreneuriat » et de l’innovation au féminin.
  • Contribuer à l’accélération de la féminisation des entreprises grâce à la promotion des nouvelles technologies. En effet selon le Syntec Numérique, seulement 28 % de femmes exerceraient dans les métiers du numérique, aujourd’hui.
  • Faciliter les rencontres génératrices d’innovations et source d’améliorations.

Cette solution est née d’un événement co-fondé par Delphine Remy-Boutang, présidente de l’agence « The Bureau». La journée de la femme digitale a réuni plus de 10 000 personnes en mars dernier. Un constat a émergé « pour percer dans le digital, 93% des répondantes jugent nécessaires de networker et d’échanger » (étude de JFD et Capgemini Consulting).

Ce club permet  « aux entrepreneures dans le digital de se rencontrer et de réseauter ». Selon Delphine Remy-Boutang « il a fallut rapidement accélérer le mouvement, suite au JFD, événement porteur, riche de sens pour l’image et la notoriété des femmes du digital. Il était nécessaire de créer du lien toute l’année.» Le club a comme marraine Delphine Ernotte-Cunci, PDG de France Télévisions.

Aujourd’hui, elles sont plus d’une centaine à se retrouver une fois par mois en fonction des événements organisés par Delphine grâce aux partenaires du club : Linkedin, Village by CA, Facebook ou encore Courrèges. « Avec nos rendez-vous, nous contribuons, en tous les cas nous l’espérons, à accélérer la féminisation des entreprises grâce au digital. C’est notre ambition : réunir les architectes du monde de demain, celles qui contribuent à changer le monde ». Les valeurs portées par le club sont très symboliques : innovation, partage et bienveillance.

Après des mois de nomadisme, le Club JFD connect va donc se poser dans un espace à deux pas du Trocadéro. « Ce sera un lieu d’échanges, de networking, d’inspirations, un lieu pour se ressourcer et s’entraider aussi », précise la co-fondatrice qui espère « donner aux femmes le goût de partager, d’entreprendre et réussir ».

JFD

Et les hommes dans tout ça ?

« Le networking est trop souvent, et encore aujourd’hui, fait sans les femmes. Il fallait donc casser les codes d’un réseautage à la papa. » Quitte à tomber dans les mêmes schémas d’un club excluant. « S’il faut faire de la discrimination positive pour que les choses changent, alors nous ferons de la discrimination positive ».

Une programmation comme on les aime !

De nouveaux rendez-vous et une programmation variée font faire de ce lieu un nid destiné à faire émerger de nouveaux talents. Rencontres thématiques, moments de détente, happenings, expositions innovantes et éphémères et projections privées… le programme se veut varié et entraînant ! Les différents espaces sont placés sous le signe des pionnières du féminisme, modèles inspirants pour les femmes : salon Simone de Beauvoir, espaces Sonia Rykiel ou encore Margaret Hamilton. Ce lieu mettra à la disposition des membres et des partenaires du club : un bar à sieste, à méditation, à yoga et à interviews… Une application #JFDCONNECT viendra clôturer ce beau tableau 100% connectée !

Sources :

La journée de la femme digitale

Cbnews 

Forbes 

About the Author:

Etudiante MBA DMB Paris – Alternante chargée de communication à la centrale EDF du Tricastin

Laisser un commentaire