J’ai testé pour vous la plateforme #EgAlim

>>, Vie 3.0>J’ai testé pour vous la plateforme #EgAlim

Le 20 juillet 2017 dernier le nouveau gouvernement a ouvert Les États Généraux de l’Alimentation et son hastag #EgAlimLes attentes sont grandes et les enjeux immenses. À l’heure où les ressources de la planète s’essoufflent et où la population mondiale ne cesse de croître, une question cruciale se pose : comment nourrir les hommes avec des produits sains, tout en respectant la planète et en remettant l’agriculteur au cœur de l’alimentation ?

La plateforme #EgAlim, de quoi s’agit-il ?

En amont de la plateforme #EgAlim, le Ministère de l’Agriculture a pour mission de consulter les onze autres ministères et l’ensemble des acteurs de la chaîne. L’exercice est assez classique. Cependant une composante plutôt innovante vient ponctuer l’exercice. Une plateforme participative a été mise en ligne permettant à l’ensemble des citoyens de s’exprimer sur ces sujets. Découvrez la présentation YouTube en image :

 

L’objectif de la plateforme #EgAlim est de proposer une expérience de démocratie participative afin de recueillir des votes, des avis et des propositions sur quatorze thématiques phares.

Douze items sont à ce jour consultables et vous les retrouverez sous l’intitulé « consultations ».

  • Pour chaque consultation un triptyque « Problème / Cause /Solution » est proposé.
  • Les internautes peuvent voter, argumenter et / ou ajouter une proposition dans les parties « causes » et « solutions ».

La plateforme a été réalisée par Cap Collectif  qui propulse des « applications participatives » pour consulter, gérer un budget, mettre en place une boîte à idée, des questionnaires ou encore des appels à projet de manière collaborative. Cette startup est aussi à l’origine de Démocratie Ouverte un collectif citoyen engagé en faveur d’une gouvernance transparente.

L’objectif  : déclencher de la créativité, optimiser la prise de décision.

#EgAlim, comment ça marche ?

Une rubrique intitulée « Actualités » vous donnera accès à des ressources que vous pourrez commenter, comme sur un blog, et partager sur certains réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Google plus). Vous avez aussi la possibilité de transférer par mail la ressource ou de récupérer le lien de partage.

Les consultations sont ouvertes sur une période de trois mois puis une synthèse sera accessible jusqu’à mi-décembre.

Une rubrique « Atelier-Relai » est  à la disposition des internautes en attente de réunions concrètes, cet onglet donne accès à un espace où il est possible de solliciter un kit pour organiser une réunion physique.

Par ailleurs les profils des participants sont consultables. Leur nombre de contributions et de votes sont visualisables tout comme les contenus qu’ils ont publiés. Vous pourrez  classer les contributeurs par récence ou selon l’importance leur activité et consulter l’ensemble des contenus du site sans avoir à créer de compte.

Comment #EgAlim transforme la chaîne de valeur de la production ?

smartphone champ de colza

Crédits Pixabay

Après une semaine de lancement, les avis relevés sur la toile sont variés. Au-delà du sujet – mieux produire pour mieux manger – qui peut difficilement diviser, certains posent la question de l’intégration des outils et des pratiques numériques dans la démarche.

D’une part, la méthodologie de la plateforme est questionnée dans cet article de l’Usine Digitale quant au traitement des données recueillies qui émanent de participants volontaires aux profils variés. Existe-t-il pr exemple un algorithme pour donner plus de visibilité aux avis les plus experts et les plus pertinents ? Comment les identifier ?

D’autre part, la place donnée aux nouvelles approches constitue aussi un point d’interrogation avec la crainte de se retrouver dans une situation traditionnelle d’échanges entre les acteurs du secteur et le gouvernement.
L’article appel à changer de culture ! Les pratiques comme le « Test and Learn » ou l’UXdesign qui permettent d’expérimenter plusieurs solutions en situation réelle afin de prendre des décisions rapides seront-elles de la partie ?

De son côté, le directeur-fondateur de The Green Data s’interroge sur FrenchWeb lui aussi sur la prise en compte des algorithmes, de la data et de la mise en commun des données. Son article met judicieusement en avant les forces de la data dans l’agriculture sans laquelle il serait dommage de ne pas composer : outil d’aide à la décision pour la météo, anticipation des prix et des productions… De nombreux outils existent déjà sur lesquelles s’appuyer !

Les Etats Généraux de l’Alimentation #EgAlim sauront-ils utiliser les ressources et les solutions digitales d’aujourd’hui pour opérer une transformer en profondeur ? A suivre dans les prochaines semaines.

Et pour finir comment participer à #EgAlim ?

Avec ou sans pseudo, anonyme ou pas donc, il vous faudra pour commencer créer un compte pour pouvoir participer à ce chantier. Rien de plus simple pour vous connecter, vous pourrez utiliser votre compte Facebook ou Google plus pour plus de praticité.

 

 

 

By | 2017-10-17T17:03:15+00:00 juillet 31st, 2017|Categories: Retail, Vie 3.0|Tags: , , , |0 commentaire

About the Author:

#Communication #Digital #ContentMarketing #MBADMB #Food

Laisser un commentaire