Mercari : L’application smartphone qui facilite les achats sur les marchés aux puces !

La plus populaire des applications de marchés aux puces du Japon

Mercari est une application qui permet de faire son shopping à distance sur les marchés aux puces au Japon, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. Le service a été ouvert en Juillet 2013 et a été téléchargée plus de 40 millions fois au Japon. De plus, elle est compatible sur Android et iOS. Mercari S.A, l’administrateur, possède son siège social à Tokyo.

Mais d’où vient cette popularité de Mercari ? Tout simplement parce que l’on peut gagner facilement l’argent en vendant ses propres objets ou acheter sans contrainte parmi une multitude de produits. L’application a surtout été bien accueillie chez les jeunes, car elle est très pratique pour se débarrasser de ses biens inutiles.

Il existe aussi un site similaire connu, Yahoo Auctions, mais à la différence de Mercari, les achats sont basés sur un système d’enchère et non d’achat en direct. Le prix de vente des articles sur Mercari n’augmente jamais à la différence de Yahoo Auctions où l’on peut, au contraire, négocier un prix à la baisse.

le site web du mercari

https://www.mercari.com/jp/

 

Facilité, Sécurité et Rapidité

Afin d’utiliser l’application, l’inscription s’effectue avec un compte de Facebook, Google ou avec une adresse mail. Un numéro de téléphone est aussi obligatoire pour l’authentification.  Les utilisateurs peuvent trouver les produits en cherchant par des mots-clés ou en navigant dans les onglets par catégorie. Un fois leurs articles trouvés, trois moyens de paiement sont disponibles : carte de crédit, virement bancaire et paiement en supérette. Celui-ci est géré via une société d’intermédiaire qui remet l’argent au vendeur seulement après l’envoie des marchandises. De cette façon, la sécurité du payement est assurée.

Du côté des vendeurs, la création d’une annonce se fait en suivant simplement le guide : prendre des photos de l’objet, choisir une catégorie, donner l’état du produit et choisir un moyen de livraison. Mercari touche 10% de commission de vente et, en cas de paiement par virement bancaire ou en supérette, 100 yen de plus (environ 0.8 euro). Hormis cela, le site ne demande aucun droit d’inscription, de cotisation, ou commission de mise en ligne. Ceci explique donc l’augmentation du nombre d’abonnés.

Malgré cela, le marché des enchères reste toujours supérieur à celui des puces. Cependant, d’après les estimations, la tendance s’inversera en 2017 car les applications telles que Mercari répondent à la demande des consommateurs. Les enchères, ne s’effectuant que par ordinateur et avec un délai de vente, ne répond plus au besoin actuel. Aujourd’hui, avec la démocratisation du smartphone, les applications de marché aux puces ont fait leurs apparitions. Nombreuse sont celles où l’utilisation reste encore difficile sur une plate-forme mobile. Cependant, Mercari est la seul à offrir une application simple d’utilisation et complète sur smartphone. Selon les statistiques, la moitié des produits publiées se vendent en moins de 24 heures et certains utilisateurs gagnent grâce à leurs ventes entre 100,000 et 200,000 yens par mois (entre 770 et 1 540 euros).

 

Risque et Expansion

Certains problèmes sont apparus avec l’augmentation du nombre d’abonnés. En avril 2017, des ventes de billet de banque ont été découvert sur Mercari. Les coupures ont été vendu plus cher que leur prix. Par exemple, trois billets de dix mille yens pour 36,000 yens. Quatre billets de dix mille yens pour 47,300 yens etc. Les acheteurs étaient des personnes endettées qui, en dernier recours, ne pouvant retirer directement de l’argent, achetaient des espèces avec leur carte de crédit. Autre affaire, celle de la vente des déclarations de divorce. Alors que celles-ci sont en retrait gratuitement à la mairie, certaines personnes, principalement des femmes, les achètent sur Mercari. Deux raisons à cela : par honte de demander publiquement le formulaire ou simplement pour éviter que la nouvelle s’ébruite.

risque de mercari

source : http://nlab.itmedia.co.jp/

 

En plus des arnaques, il y a toujours des acheteurs malveillants qui demandent des réductions de prix extrêmement élevés ou le retour des marchandises sans aucune raison valable.

Il est évident que comme dans toute forme de commerce, les risques existent bel et bien. Cependant, il ne fait aucun doute que les applications de marché aux puces tel que Mercari ne pourra que progresser dans les années à venir.

By | 2017-11-19T13:43:03+00:00 août 11th, 2017|Apps, e-Business, e/m Commerce, Tech & Innovation|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire