Le marketing digital expliqué à ma maman

C’est quoi le marketing digital ?

Pourquoi écrire ce post ?

Maman, tu me répètes souvent que :

« Le marketing c’est pour les tchatcheurs, ce n’est que du blabla ! »

Haha souriant respectueusement, je ne peux m’empêcher de rire dans mon for intérieur, en pensant à la transformation digitale de mon dernier client et à l’environnement MarTech tout autour de son CRM que je vais devoir mettre en place ainsi qu’aux KPIs de son tableau de bord à définir pour lui. C’est justement ce jargon-là que j’essaie d’éviter le plus possible avec toi, sinon ça conduirait inévitablement à cela :

Lorsque j’effectuais le MBA DMB de l’EFAP et du HUB Institute, Sophie Delporte Luciani de Teaminside nous avait montré cette vidéo très drôle qui m’a donné l’idée de ce post ! 😊

Définition du marketing digital

Tout d’abord : Non, Maman, je n’ai pas changé de voie ! 😊 Certes, j’ai étudié le marketing dès 2002 à l’Ecole de Management de la Sorbonne et quinze ans après je fais du marketing digital mais ce n’est pas si différent. En fait, le marketing digital est tout simplement le marketing 2.0, le marketing d’aujourd’hui ou le marketing moderne comme le dit souvent un de mes professeurs au MBA DMB, le CDMO (Chief Digital Marketing Officer ou Directeur Marketing Digital) de Microsoft France, Sébastien Imbert. Dès 2004, je travaillais surtout sur des projets marketing avec ce qu’on appelle aujourd’hui les médias traditionnels comme la presse, la radio et la télévision, et en 2017, je travaille encore avec ces médias de ton enfance, mais aussi avec l’email (tu sais les newsletters ou la publicité que tu reçois tous les jours dans ta boite mail ?), avec les réseaux sociaux (comme Facebook), avec les moteurs de recherche (comme Google), avec le mobile (comme les smartphones et les tablettes) et avec la vidéo en ligne (comme YouTube). Pour faire court, je suis passé du Marketing de TF1 au Marketing de YouTube.

Mon métier en 2017

Je suis ce qu’on appelle un digital marketing manager, c’est-à-dire un manager généraliste et polyvalent de projets en marketing digital. En d’autres termes, je touche à tous les domaines du marketing digital. D’autres marketers en anglais ou marketeurs en français (les praticiens du marketing) choisissent souvent de se spécialiser dans un sous-domaine par exemple l’email, le mobile, Facebook ou Google. Je ne suis donc pas un expert. En revanche, je gère des projets en marketing digital avec des équipes qui regroupent toujours plusieurs de ces hyper-spécialistes en tant que Responsable Marketing Digital ou Digital Marketing Manager.

Je vais donc essayer, Maman, de te présenter de la façon la plus simple possible, c’est-à-dire sans jargon de marketeux, les 20 domaines que je regroupe dans le terme ombrelle « marketing digital », Il s’agit de ma définition, très subjective donc, du marketing digital. En tant que digital marketer, je maîtrise un minimum tous ces domaines qu’on appelle dans mon secteur « les leviers du marketing digital » car ils peuvent considérablement contribuer à la croissance d’une organisation. En médecine, il existe plusieurs spécialités comme l’anesthésie, la cardiologie, la chirurgie, la dermatologie, la gériatrie, la gynécologie, la neurologie, l’ophtalmologie, l’orthopédie, la pédiatrie, la radiologie, la médecine interne, etc. C’est pareil en marketing digital.

Les leviers du marketing digital en 2017

Mon article détaillé est à lire sur LinkedIn ici :

Qu’est-ce que le marketing digital ?

Donc pour te répondre, Maman : non, le marketing ce n’est pas que du « blabla », c’est un peu plus complexe que cela 😉 Surtout que le marketing moderne s’appuie de plus en plus sur la technologie (MarTech), l’automatisation, le big data, l’analyse prédictive, la robotique, la reconnaissance vocale, l’intelligence artificielle et le machine learning…

Jusqu’au jour où tous les marketeurs et consultants seront remplacés par des robots (comme les chauffeurs de taxi, les livreurs, les traducteurs – interprètes, les comptables, les juristes, les médecins, les chirurgiens, etc.) mais ne t’inquiète surtout pas pour moi, Maman, nous aurons forcément la taxe sur les robots et le revenu universel d’ici là ! 😊

About the Author:

Guillaume Mariani a travaillé dans le management international, la stratégie, le marketing et le management des médias et du numérique entre 2004 et 2017 sur 4 continents (Asie, Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe). Au cours de sa carrière, Guillaume a œuvré pour une dizaine d’entreprises exclusivement des industries culturelles et créatives : musique, mode, tourisme, éducation, édition, radio, télévision, médias numériques, télécommunications et haute technologie. Il a notamment été Responsable Marketing Digital à l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economiques), Country Manager France du réseau social allemand de l’industrie musicale, Music2Deal, Business Consultant au sein du département Communications, Media and Technology du plus grand cabinet de conseil dans le monde et leader mondial de la transformation digitale, Accenture, et International Marketing Manager de la régie publicitaire du premier groupe audiovisuel français, France Télévisions. Il a également travaillé pendant plusieurs années comme bénévole pour l’UNICEF.

Guillaume Mariani est diplômé de la Maîtrise de Sciences de Gestion (MSG) spécialité Marketing et du Master 2 Professionnel (DESS) en Management spécialité Management Stratégique International (major de promotion) de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, du certificat des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, du MSc (Master of Science) en Global Media and Communications de la LSE – London School of Economics and Political Science, du MA (Master of Arts) en Global Media and Communications de l’Université Fudan de Shanghai et du MBA (Master of Business Administration) en Digital Marketing & Business de l’EFAP et du HUB Institute. Il a également étudié le marketing et l’audiovisuel à l’Université Complutense de Madrid (programme Erasmus) et la langue et la civilisation russes à l’INALCO.

Laisser un commentaire