Le dialogue collectif au service de la smart city

Réseaux sociaux, applications mobiles et pétitions en ligne sont désormais entrés dans les usages courants. Ils rejoignent les assemblées de quartier et les associations dans l’expression de la volonté citoyenne. Ces nouveaux équipements numériques et ces nouvelles pratiques, sont une opportunité pour les collectivités de mieux communiquer sur leurs actions et de permettre aux idées de remonter. Elles participent ainsi au renouvellement du dialogue citoyen. En France, à mesure que la ville intelligente s’équipe en nouvelles technologies, on constate parallèlement l’émergence de nouveaux riverains, les smart citizens*, qui s’investissent dans sa création. Et, si la ville intelligente permettait à ses habitants de récupérer du pouvoir ?

Le dialogue pour mieux adapter les équipements

Pour  garantir un meilleur service aux citoyens, le numérique peut jouer le rôle de facilitateur de la réflexion et de la co-création. Le numérique est un atout à condition d’être associé au présentiel. La technologie ne peut être une fin en soi. Elle se doit en revanche d’être un moyen pour activer les projets concrets co-construits par les acteurs locaux. Une ville intelligente doit être inclusive, informative et pédagogique. C’est seulement si ces conditions sont réunies que toutes les parties prenantes d’une ville pourront participer activement à sa transformation et à son développement.

Plans locaux d’urbanisme, concertations publiques relatives à la gestion des transports, organisation des rythmes scolaires et des crèches… sur Internet ou de visu, les motifs de consultation sont nombreux et les informations émanant des citoyens précieuses. L’intelligence de la smart city  vient aussi de ses habitants… et les élus locaux l’ont bien compris !

 Ces nouveaux modes de consultation citoyenne font en effet partie intégrante du crowdsourcing** : une utilisation des idées émises par les citoyens. Ces données permettent le développement d’équipements mieux adaptés (mobilité, réseaux, énergies), mais modifient les rapports entre les élus et leurs administrés. La démarche de démocratie participative demande une capacité à capter les envies des citoyens. Ce sont les élus qui doivent tendre vers une plus grande transparence. De plus, il est important que ces consultations ne pas restent sans effet.

Augmenter les interactions entre les citoyens et leurs élus

Grâce à des consultations directes, un espace d’expression dédié et un tableau de bord de gestion et de visualisation de la participation locale, une nouvelle forme du rapport élus/citoyens  voit le jour, et qui réinvente le dialogue avec les élus et les décideurs publics. Comme les civic tech*** qui réactivent l’enjeu de la participation citoyenne dans les villes.

Avec des usagers qui participent d’avantage dans un environnement transparent et collaboratif, et le croisement des données qui permet une gestion plus efficace et prédictive du service public, nous sommes aux prémices d’un mouvement de réappropriation de la démocratie qui ne peut que s’accélérer dans les années à venir.

 Impliquer le plus grand nombre dans un projet collectif

Le dialogue citoyen (ou la démocratie participative) est ouvert à tous les habitants de la ville. Il se traduit par des rencontres régulières centrées sur une thématique. Ces réunions sont en général des réunions  de visu. Mais toutes les personnes intéressées par un sujet peuvent participer aux débats à travers une plateforme numérique d’échange. L’objectif d’une telle plateforme, c’est de permettre aux habitants d’obtenir des informations, d’évaluer, de signaler et de contribuer sur la politique menée. Mais elle donne aussi la possibilité d’interpeller les élus. C’est aussi le moyen d’associer  l’usager, de  décentraliser davantage et de capter un plus grand nombre. Car mieux organiser la ville passe par mieux coopérer. Mais,  nous sommes encore très loin de ce modèle de l’intelligence collective. Les outils numériques ne font pourtant pas tout. Même s’ils sont essentiels, il est indispensable d’avoir recours aux rencontres physiques.

La garantie d’un meilleur service aux citoyens

A mesure que les agglomérations s’équipent, les porteurs des projets de villes intelligentes recherchent l’expertise des habitants. Des bornes de stationnement connectées, les horaires des transports en commun indiqués en temps réel, la consommation d’énergie optimisée ou encore un accès au Wi-Fi illimité dans la rue… Les domaines qui composent la ville intelligente et connectée sont légions. Les citoyens adhèrent d’autant plus à cette démocratie participative quand ils sont sollicités et pleinement intégrés à la réflexion globale. Le bon développement des smart cities doit passer par une meilleure implication de ses habitants. A Nantes, l’agglomération a renforcé sa communication numérique en développant une application « Nantes dans ma poche ». A Paris, une part du budget de la ville est soumise à l’approbation des citadins.

Les habitants ont une vraie légitimité à donner leur avis sur la politique locale. Les outils technologiques sont avant tous des atouts qui permettent de mieux répondre aux attentes des usagers. Naturellement, le numérique ne remplacera jamais le présentiel. Mais les contributions les plus variées sont la condition de réussite du dialogue citoyen. Plus les points de vue sont divers et nombreux et plus les solutions imaginées sont riches. Le numérique contribue à diversifier le public qui participera à la fabrication collective de la ville de demain.

Aujourd’hui, plus qu’une simple information, les habitants attendent d’être impliqués dans la politique de leur ville.

 

 

 

* Les smarts citiziens sont les citoyens acteurs du territoire intelligent

**Le crowdsourcing, est l’utilisation de la créativité, de l’intelligence et du savoir-faire d’un grand nombre de personnes, en sous-traitance, pour réaliser certaines tâches traditionnellement effectuées par un employé.

*** Les civi tech usage de la technologie dans le but de renforcer le lien démocratique entre les citoyens et le gouvernement

 

About the Author:

Rêveuse, curieuse, optimiste et passionnée par #SmartCity #DevDurable #HappyTech #Innovation et les relations humaines. Très à l’aise avec les #NouvellesTechno, enthousiasmée par les nouvelles façons de communiquer, je suis ouverte à de nouvelles opportunités.

Laisser un commentaire