#FuturMkgClub : la data au cœur des débats

/, Evénements, Non classé/#FuturMkgClub : la data au cœur des débats

Depuis septembre 2016, je pilote et anime un événement qui constitue pour le groupe Loyalty Company un support clé pour matérialiser les piliers de la proposition de valeur du groupe. Le Futur Marketing Club n’a pas l’ambition d’être un événement prospectif (bien malin d’ailleurs celui qui serait capable d’imaginer ce que sera le marketing dans 5 ou 10 ans). Il s’agit en revanche d’aider son public à identifier les bonnes clés pour être au rendez-vous des objectifs marketing et commerciaux, aujourd’hui et demain. Je vous invite à découvrir 4 chantiers data clés pour 2018 qui ont été présentés lors de la dernière édition du Futur Marketing Club. 

Après avoir parlé d’automation marketing, d’acquisition en B2B et des défis d’un marketeur devenu techno-marketeur, le Futur Marketing Club du 5 octobre avait mis la data au cœur des débats. L’afflux massif de données que nous connaissons, couplé à des technologies qui augmentent sans cesse la puissance de calcul, change en effet en profondeur le métier de marketeur. Une illustration : nous produisons quotidiennement sur cette planète un exabyte de données soit l’équivalent de toutes les données produites depuis les tablettes sumériennes jusqu’en 2000. Les faits parlent d’eux même.La data est aussi un sujet qui se trouve au coeur de l’ADN du groupe Loyalty Company. Elle a été placée, depuis la création de l’entreprise, au cœur de ses développements. Depuis plus de 10 ans, elle est le carburant des stratégies et des dispositifs que les agences du groupe développent. Il était donc naturel de proposer un Futur Marketing Club sur ce sujet.

Une 4ème édition au sein du HubLab du Hub Institute

Cette 4ème édition du Futur Marketing Club s’est déroulée au sein du Hub Lab, le navire amiral du Hub Institute, une vigie incontournable de la transformation de notre monde et en particulier de la transformation des entreprises. Ses fondateurs, Emmanuel Vivier et Vincent Ducrey ont écrit un ouvrage, le guide de la transformation digitale, que je considère incontournable car il pose les fondations des chantiers que les entreprises doivent ouvrir si elle veulent être en mesure de relever les défis des mutations qui les impactent chaque jour. La data fait d’ailleurs partie des 6 chantiers clés expliqués au sein de ce guide. Et comme le met en évidence cet ouvrage, le succès des GAFA, la montée en puissance de nombre de licornes, s’expliquent notamment par la maîtrise que ces acteurs ont de la donnée. La data est donc bien une des clés que les entreprises doivent absolument actionner si elles ne veulent pas se faire disrupter.

La data, ingrédient incontournable des entreprises performantes

La data permet en effet de relever les défis d’une relation et d’une expérience client de qualité et en même temps source de différenciation. La data ouvre également des possibilités multiples d’amélioration de la performance des entreprises, à l’image de ce que la maintenance prédictive ouvre comme opportunités de productivité dans les environnements industriels. La data est à présent partout dans l’entreprise. Elle aide à imaginer des nouvelles façons de produire de la valeur. C’est le cas de l’industrie automobile qui vit une profonde transformation. À horizon de 2020, il y aura plus de 300 millions de voitures connectées dans le monde. Chaque mois, chaque véhicule enverra 1 milliard de Giga-octets de données. Autant de possibilités d’interagir avec le conducteur et ses passagers. C’est le sens de l’intégration dans l’écosystème BMW, de Alexa, l’assistant personnel d’Amazon. Que diriez-vous de demander à votre voiture de vous emmener dans un nouveau restaurant correspondant à vos goûts, votre portefeuille et vos contraintes d’agenda ? Ce scénario sera demain possible.

L’accès à une connaissance scientifique de ses cibles

En même temps, les marques sont aujourd’hui capables d’avoir une connaissance plus scientifique de leurs cibles. Elles peuvent ainsi construire leur propre patrimoine d’audience à l’image de ce que faisait jusqu’alors les médias. Cette situation ouvre de nombreuses opportunités aux entreprises qui maîtrisent le mieux la donnée, de sa capture aux différentes façons de l’actionner. 50% des consommateurs sont prêts à acheter un produit d’une marque inconnue si cette marque leur offre une meilleure expérience. Et la data est un ingrédient clé de cette expérience. Des nouvelles logiques de service, d’assistance, vont en effet être nourries par la data. Nous sommes rentrés dans l’ère de la personnalisation de masse mais pourtant nombre d’entreprises ne sont pas au rendez-vous.

Le défi est en effet de taille, car il faut être en mesure de :

– Réunir les compétences nécessaires

– D’adapter la culture et l’organisation de l’entreprise

– de réussir une coordination cross-fonctionnelle, notamment entre l’IT, le marketing et le commerce.

C’est à tous égards nécessaire pour les entreprises qui veulent booster leurs stratégies d’acquisition de nouveaux clients, améliorer leurs taux de conversion, mieux engager leurs cibles.

Les 4 chantiers data prioritaires de l’année 2018

Pour atteindre ces objectifs, je vous propose pour l’année 2018, 4 chantiers prioritaires afin d’être au rendez-vous :

– d’un ciblage publicitaire et relationnel pointu

– d’un remarketing réellement intelligent

– de solutions prédictives à valeur ajoutée

– d’une gestion dynamique, efficace des stratégies de contenus

Chantier data 2018 n°1

1er chantier : adopter une réelle stratégie data

Elle est indispensable pour donner du sens aux données des entreprises; pour irriguer correctement le business. Il est nécessaire de dompter la data à l’échelle de l’entreprise. Il faut donc définir d’abord ses priorités et les bénéfices attendus. Il faut identifier ensuite les bonnes sources de données à la fois à l’intérieur de l’entreprise et à l’extérieur de l’entreprise. Il est enfin indispensable de « désiloter les données », les structurer, les organiser pour les faire parler et mieux les activer.

Chantier data 2018 n°2

2ème chantier : aligner le parcours client sur les attentes des cibles

À l’heure où plus de 34 millions de français sont des mobinautes, le mobile devient l’épicentre des stratégies marketing. Parallèlement, 70% des visiteurs d’une enseigne physique visitent son site web au préalable. Au vu de ces 2 faits qui illustrent les changements de comportements des consommateurs, l’analyse cross-canal du parcours client devient cruciale pour garantir la cohérence de chaque point de contact et une véritable complémentarité de chaque étape.

Chantier data 2018 n°3 3ème chantier : être en mesure de contextualiser les interactions des marques avec leurs cibles

Il s’agit d’une nouvelle étape pour aller encore au-delà de la personnalisation des messages, des contenus et des propositions faites par les marques. Voyages-SNCF, envoie par exemple des messages push conditionnés par la météo et la disponibilité de billets de trains à petits prix pour une destination « météo-sensible », à ses clients voyageurs habitant à moins de deux heures de la dite destination. Rien de mieux pour stimuler de l’achat d’opportunité. Mais cela impose de croiser des données internes et externes. Imaginez dans ces conditions ce qu’il est possible de faire en intégrant la richesse des contenus sociaux. Pour y arriver, cela oblige à décloisonner les canaux, de la phase de collecte des données aux différents processus d’exploitation.

Chantier data 2018 n°4

4ème chantier : être au rendez-vous de la nouvelle réglementation européenne sur les données personnelles

Sécurité, portabilité des données, droit d’effacement, ce nouveau règlement pose des nouvelles fondations de gestion des données personnelles. Le principal défi sera d’inciter les consommateurs à un consentement explicite et informé d’utilisation de leurs données personnelles. Et ceci dans un contexte où 85 % d’entre eux, souhaitent que l’utilisation de leurs données soit transparente ! Il faudra pour obtenir ce consentement, proposer des services à véritable valeur ajoutée (infos, promos, services digitaux offrant un véritable bénéfice), à l’image de l’application « MonNorauto » qui simplifie l’entretien du véhicule. Aucune politique de développement par la data ne peut se faire au détriment de la relation de confiance avec ses clients.

Ces différents chantiers que je vous propose de voir résumé dans mon interview réalisée à l’issue du Futur Marketing Club – les 4 chantiers data prioritaires en 2018 – loin d’être aisés, sont cependant indispensables au sein des entreprises qui veulent développer la performance de leurs actions marketing et commerciales et donc leur performance globale. La data est une source de créativité car elle permet d’imaginer nombre de scénarios qui capitalisent sur la connaissance et la compréhension des cibles. Pour illustrer cette combinaison à valeur ajoutée de la connaissance client, de l’imagination des marketeurs et de l’utilisation des nouvelles technologies, je vous propose de lire le rapport Influencia – Kiss The Bride, l’agence marketing client du groupe Loyalty Company, « Data et créativité au service de la performance ». Vous y trouverez des interviews d’experts, les résultats d’une étude Kantar sur le sujet et des retours d’expérience de marque, dont ceux du groupe SEB et de la marque Kärcher. Je vous en souhaite une bonne lecture et vous propose de rester à l’écoute du prochain Futur Marketing Club qui se déroulera début décembre et sera cette fois ci centré sur les défis que le commerce physique devra relever en 2018.

Et pour vous mettre en appétit, voilà en un peu plus de 2 minutes, les images clés de la 4ème édition du Future Marketing Club consacrée à la data – Quand data et marketing ne font plus qu’un.

 

 

By | 2017-11-16T15:48:10+00:00 octobre 24th, 2017|Data world, Evénements, Non classé|0 commentaire

About the Author:

ACCOMPAGNER LA TRANSFORMATION DIGITALE DU MARKETING ET DES ENTREPRISES Je pratique le marketing depuis 25 ans, 10 ans au sein du Groupe Danone puis en tant qu'entrepreneur et consultant.Je suis convaincu que les mutations de notre monde ouvrent chaque jour des nouvelles opportunités. Je suis convaincu également que les frontières du branding et du customer marketing disparaissent au profit d’un marketing qui doit aligner promesse de marque et promesse relationnelle. J'accompagne le Groupe Loyalty Company depuis plus de 5 ans et pilote actuellement sa stratégie et le développement de son écosystème partenaires.

Laisser un commentaire