Rennes du digital #11 – Accompagnement et financement : points clés de l’écosystème

//Rennes du digital #11 – Accompagnement et financement : points clés de l’écosystème

L’écosystème Rennes-Saint-Malo a vécu une excellente année 2016 : 40 millions d’Euros levés par les entreprises innovantes, 950 emplois créés dans le numérique, 27 nouvelles startups numériques créées.

L’idée de la French Tech (initiative d’Etat lancée en 2013) était bien de mettre en avant les écosystèmes locaux et de les appuyer dans leur croissance. Au total, 13 métropoles ont été labellisées French Tech et l’équipe de Rennes St Malo est l’une des plus étoffée avec 7 personnes et un budget de 1,4 million d’euros en 2016.

Le territoire Rennes St Malo veut faire la différence. Dotée de laboratoires et d’universités, Rennes aujourd’hui 8ème pôle universitaire français et 1er du Grand Ouest, accueille 66 000 étudiants et plus de 6000 chercheurs et enseignants chercheurs titulaires. Mais la capitale bretonne ne compte pas s’arrêter là et mise sur le développement de sa recherche et de son enseignement supérieur afin de multiplier les interactions avec les start-ups ;

L’objectif étant une reconnaissance non plus nationale mais bien Européenne !

 

Tous ces protagonistes et notamment leur expertise accompagnent les projets les plus innovants imaginés par les start-ups créées localement, ou qui viennent s’installer sur le territoire de Rennes Métropole.

Ces entrepreneurs venus d’ici et d’ailleurs sont convaincus par l’accompagnement proposé sur place et appuyé par la French Tech qui passe par le financement, le recrutement de collaborateurs de qualité grâce aux écoles et bien évidemment la qualité de vie !

 

Doc AUDIAR – Janvier 2016 – L’écosystème numérique de Rennes et de l’Ille-et-Vilaine – Principaux éléments de diagnostic

 

Cette dynamique a nécessairement besoin de fonds financiers à la hauteur des ambitions des projets du digital.

Quant est-il de l’accès au financement pour les start-ups rennaises ?

Les structures de financement d’amorçage se multiplient en Bretagne et renforcent leur cagnotte.

Pour éviter que les entrepreneurs ne quittent la place rennaise et aillent à la rencontre d’investisseurs sur Paris ou d’autres métropoles lorsqu’ils veulent lever des sommes importantes, le maître mot est l’accompagnement de proximité ! Stanislas Hintzy, Managing Director de la FTRSM expliquait déjà en mars 2016 au magazine Challenges que les choses étaient en train de changer, qu’ils faisaient venir des fonds de Paris en organisant des événements et que le réseau de business angels local historique venait de créer une branche digitale pour mieux analyser et répondre aux dossiers de start-ups numériques. A noter qu’en parallèle, quelques plateformes de crowdfunding ont émergé, à l’instar de Gwenneg, dédié aux entreprises bretonnes.

 

Consciente que les start-up ont besoin de capital-risque pour démarrer, la région Bretagne a lancé début 2016 Breizh Up, son premier fonds de co-investissement pour aider les jeunes PME innovantes. iSource a été choisie comme entreprise gestionnaire pour cet outil qui se concentre sur des levées de fonds entre 200 000 et 750 000 euros.

Dans le tour de table de Breizh Up, se retrouvent notamment Breizh Angels, qui regroupe et coordonne 4 associations bretonnes dont LOGODEN Participations 35 (mais aussi 22 : Armor Angels, 29 : Finistère Angels et 56 : Bretagne Sud Angels ) et qui a pour objectifs de faciliter les co-investissements, de promouvoir et représenter auprès des instances Régionales notamment et enfin de mutualiser des bonnes pratiques (+ de 200 adhérents / + de 22M € investis  / + de 700 emplois créés).

 

On définit un BUSINESS ANGEL comme une personne physique qui investit une part de son PATRIMOINE dans une jeune entreprise innovante à fort potentiel et qui offre bénévolement une part de son TEMPS pour accompagner l’entrepreneur en mettant à sa disposition ses compétences, son expérience et ses réseaux relationnels.

Il s’agit d’accompagner une aventure entrepreneuriale dans un climat de CONFIANCE réciproque, de partager le même RISQUE que l’entrepreneur avec le statut d’ASSOCIÉ.

 

J’ai pu assister à la 20ème édition du salon Entreprendre dans l’Ouest qui se tenait du 16 au 18 octobre dernier à Rennes, 3 jours dédiés aux dirigeants et futurs dirigeants d’entreprise avec 140 exposants et plus de 8000 participants qui se sont déplacés pour l’édition #EDO 2017.

De nombreuses animations, conférences, ateliers étaient organisés tout au long de l’événement placé sous le signe de l’échange, du partage et de l’entreprenariat bien évidemment.

C’est dans ce contexte que l’association Logoden Participations a proposé d’expliquer « Comment et pourquoi faire appel aux business Angels ? ». Animée par son Président Jean-Luc BLOT, et son Secrétaire Général Christian GATEAU, avec qui nous avons pu échanger plus longuement, cette conférence se déroulait également en présence de Gilles RICORDEL, CEO de SmartViser – @SmartViser – @eqwallize – et Anne Calvez, CEO de Eqwall, deux très belles réussites et très beaux exemples de coopérations.

 

L’association LOGODEN Participations qui fut créée en 2005 sous l’impulsion de Rennes Atalante et composée de 73 adhérents (Chefs d’entreprise ou cadres supérieurs en activité ou non) et 7 membres partenaires ( banques), a pour objet le financement en capital de jeunes entreprises innovantes en phase d’amorçage et à fort potentiel de développement.

Agréée par Breizh Up, Logoden Participations est membre de

Depuis 2005, 44 dossiers ont été financés dont certains avec plusieurs tours de table.

Montant total de l’investissement > 4.8 M€, soit une moyenne de 110 K€ par dossier, entre 5 et 10 investisseurs en moyenne par dossier et des tickets allant de 50K€ à 300K€.

 

Et en 2015, Logoden Participations innove et se dote d’une section digitale.

Créée pour répondre aux caractéristiques spécifiques des dossiers digitaux, Logoden Digital a deux missions principales : celle de détecter le plus en amont possible les projets émergents dans la filière ainsi qu’instruire et accompagner ces projets pour les « traduire » aux business angels non spécialistes.

Cette section est composée d’une dizaine de membres exerçant dans l’économie numérique.

 

A noter que Logoden Participations cherche ses nouveaux dossiers de différentes manières : en direct sur le web, au travers de contacts via ses membres ou par l’intermédiaire d’actions de communications. L’association peut également se renseigner auprès de ses prescripteurs à savoir : Technopoles, French Tech, Réseau Entreprendre, Créativ, CCI, réseaux financiers, BPI et incubateurs (Telecom Bretagne, INRIA…) ou par le biais de certains évènements tels que : Startwest, RGO, Crisalide, Startup on the beach…

 

Alors, Rennes digitale ?

 

 

Sources :

https://www.forbes.fr/entrepreneurs/la-french-tech-rennes-st-malo-simpose/#

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/communaute/0211341803040-l-ecosysteme-breton-s-impose-comme-l-un-des-piliers-de-la-french-tech-300488.php

https://www.challenges.fr/start-up/french-tech-quel-bilan-a-rennes-st-malo_31352

http://www.logodenparticipations.com/

http://www.breizhbusinessangels.fr/

https://www.gwenneg.bzh/fr

 

 

 

By | 2017-11-11T16:31:46+00:00 novembre 11th, 2017|Actualité|0 commentaire

About the Author:

Laisser un commentaire