Mon Google mini: rencontre du troisième type

Google Mini

Au mois d’Octobre et par un pur concours de circonstances, un Google Mini a débarqué à la maison.

Oh my ! Un espion rentrait chez moi. J’avais adoré « 1984 » de Georges Orwell et je me disais « Big Brother » is no longer watching you. He’ll be listening to you.

D’ailleurs, j’appris plus tard que la première version avait un bug et enregistrait tout ce qui se disait sans que le mot « magique »: « OK Google » n’ait été prononcé. Il parait que cela a été corrigé. Nous voila rassurés.

Donc, j’avoue avoir mis quelques jours avant de déballer la « bestiole ». Et voila qu’un samedi après midi, j’ai craqué et j’ai ouvert mes chakras.

Google Mini Boxes

Design et Prise en main

L’objet est totalement dans les standards du design d’aujourd’hui: compact, discret et de bon goût. Le mien est gris mais Google a pensé aux filles. Oui, on peut aussi le trouver en rose. Si, si !

La prise en main est d’une facilité déconcertante. Il suffit de télécharger l’application Google Home, de brancher l’appareil sur secteur et de se laisser guider. Quelques poignées de minutes suffisent. 

Une fois la mise en route réalisée, la magie opère quasi instantanément. Je me suis prise au jeu des questions types pour un tour d’échauffement puis y suis allée de mes tirades personnelles en forçant parfois un peu le trait, pour le fun.

Premiers échanges

  • « OK Google, quel temps fait-il à Paris aujourd’hui »?
  • « Actuellement, à Paris il fait 3 degrés avec un ciel partiellement couvert. Selon les prévisions, cette nuit, il fera 3 degrés avec un temps nuageux »

Oui je ne vous ai pas épargné la base mais à Paris c’est important la météo, n’est-ce pas?

  • « OK Google, quel est la recette du Christmas Pudding ? »
  • « Les anglais commencent à le préparer au mois de Novembre… »

Et là, miracle, j’obtiens la recette – durée 30 secondes. Même chose pour la tarte aux fraises. Amis « marmitons », à vos cuillères connectées !

  • « OK Google, je suis fatiguée »
  • « Un peu de repos vous ferait du bien »

Oui, je vais en parler à Vincent Montet et Sophie Guignier.

  • « OK Google, je vais m’habiller »
  • « Le plus important c’est de se sentir à l’aise et bien dans ses baskets »

J’avoue que ça m’a fait sourire.

  • « OK Google, je vais me doucher »
  • « ça marche, je reste ici si vous avez besoin de moi »

Ah bon? 

  • « OK Google, je n’ai plus de gel douche »
  • « ça, ce n’est pas dans mes cordes »

Just kidding !

Ah oui ! et j’ai oublié de vous dire que mon Google Mini est une fille.

  • « OK Google, peux tu changer de voix ? »
  • « Je n’ai qu’une seule voix. Pour l’instant »

Mesdames si vous rêvez d’avoir auprès de vous un mâle à la voix de baryton aussi chaude que celle de Barry White , ce n’est pas pour tout de suite mais je pense que Google travaille déjà sur le sujet, personnalisation client oblige non?

Quand la musique est bonne

En connectant un compte Spotify par exemple, il suffit de demander à Google Mini de vous jouer les morceaux ou albums de votre choix.

  • « OK Google, mets du piano »
  • « Bien sur, je mets Piano in the Background de Spotify »
  • « OK Google, mets de la musique de Noël »
  • « Voici la playlist Spotify intitulée: World Christmas »

Et là…allez savoir, commence donc une chanson d’Andy Grammer. Bon il est vrai que je n’ai pas encore la version payante de Spotify qui permet un meilleur ciblage.

Mais bon, voici Andy Grammer, style musical plutôt Pop Rock et donc pas très Noel mais bon, on ne reste pas insensible à …sa voix.

Andy Grammer

Radios et Langues étrangères

Moi qui pratique les langues étrangères comme un sport, je ne suis pas en reste. « Dame Google » à la voix suave accède à toutes mes demandes. Je peux écouter toutes les radios du monde et notamment la BBC chère à mon coeur! Un pur bonheur.

Et bien entendu, Google Mini vous traduit tout (ou presque) et avec l’accent je vous pris: ludique !

Maison connectée

Après la découverte des principes de base, on passe aux choses sérieuses.

Les applications sont nombreuses et je découvre que mon Google Mini peut m’assister pour:

  • contrôler mes appareils électriques via les interrupteurs WeMo (minimum 69 euros)
  • gérer mes éclairages via les ampoules connectées Philips HUE à associer à un pont spécifique pour télécommande via smartphone (environ 129 euros)
  • diffuser des séries Netflix sur la télé ou de la musique sur des enceintes audio via un dongle Chromecast (minimum 39 euros)
  • réguler la température de ma chaudière avec le thermostat Nest (minimum 249 euros)
  • protéger mon appartement via le détecteur de fumée et de monoxyde de carbone connecté Nest Protect (environ 129 euros)
  • et même communiquer par video en utilisant la caméra Nest Cam IQ (Bim! 349 euros)

Tout cela relève tout de même d’un certain budget mais vaut le coup d’essayer sur les postes les plus abordables dans un premier temps.

Quoi de mieux de pouvoir régler les lumières à la voix pour une ambiance tamisée ou changer les couleurs des lampadaires? Funky en cette période de fêtes non?

Quelle différence avec Google Home?

Eh bien, il n’y en a quasiment pas. Le Mini (59 euros) bénéfice de toutes les fonctionnalités de sa grande soeur (149 euros). L’enceinte est selon les revues que j’ai pu lire plus performante et diffuse plus de basses pour un son plus soutenu. Même si pour le moment, l’expérience est pour moi de l’ordre du gadget, le mini me va bien. Les assistants vocaux vont exploser en 2018 et j’attends donc les nouvelles applications et autres usages avec attention tout en amorçant ma transformation et mon nouveau rapport au vocal.

Pere Noel

Allez une dernière question pour la route.

  • « OK Google, où habite le Père Noël ? »
  • « Le père Noël vit au Pôle Nord sauf lorsqu’il est en vacances, dans cas il est aux Maldives »

Mon Google Mini et moi même, vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année et un JOYEUX NOËL.

Ah oui et avant que j’oublie, voici deux articles conseillés par un vieil ami barbu de plus en plus connecté et qui nous veut du bien. Si vous voulez un Google Mini, surtout profitez des offres de Noël pour l’obtenir gratuitement:

http://www.phonandroid.com/google-home-mini-offert-presque-partout-inutile-acheter.html

http://www.zebulon.fr/actualites/17065-la-google-home-mini-est-gratuite-pourquoi-l-acheter.html

By | 2017-12-16T18:21:04+00:00 décembre 15th, 2017|IoT, Non classé|6 Comments

About the Author:

En cours de Transformation au MBADMB. Apprendre, découvrir, évoluer tout en apprenant, découvrant et évoluant. A suivre…

6 Commentaires

  1. Tamboura 15 décembre 2017 à 11 h 12 min␣- Répondre

    I love ! Je vais acheter ce produit !

  2. Selen Denonain 15 décembre 2017 à 22 h 26 min␣- Répondre

    I loved and enjoyed your article very much. I’d like to have a google home too ! Congratulations 👏👏👏

  3. Lison Logié 25 décembre 2017 à 15 h 08 min␣- Répondre

    Bientôt l’achat, tu m’as vendu du rêve !

  4. […] tablette, télévision, montre ou encore tout dernièrement les assistant personnels tel que le Google Home ont désormais leur place dans le quotidien des Français. Il y a cependant un secteur qui se fait […]

  5. Elisa Gravil-Gilbert 30 décembre 2017 à 22 h 30 min␣- Répondre

    J’ai le grand et il bug régulièrement quand je lui demande de mettre de la musique sur Deezer. Je le sollicite également sur mes temps de déplacements dans Paris et sur ma liste de course qui est le service le plus efficace pour ce qui me concerne. Pour les ampoules je vais investir la semaine prochaine pour voir l’effet ! Donc on continue de croiser nos expériences !

  6. Veronique 31 décembre 2017 à 11 h 23 min␣- Répondre

    Merci Muriel pour ce recapitultif exhaustif sur le nouveau joujou à la mode. C’est sûr qu’il va faire fureur dans les chaumières. Je vais attendre que la voix masculine sorte !!!’

Laisser un commentaire