Mobile first, l’outil face à l’humain

Ah le smartphone, ce petit objet aux allures inoffensives… Il est entré dans nos vies en 2007 avec cette phrase devenue célébre, « C’est une révolution ! ». Steve Jobs ne s’était pas trompé mais qui s’attendait à de tels bouleversements ?

L’une des grandes tendances de cette année 2017 a été le concept de « mobile first » mais qu’est-ce que cela sous-entend réellement et quels changements cela entraine dans nos vies ?

1. Mobile first, qu’est-ce que c’est ?

Le principe de mobile first est le fait de mettre le mobile au coeur de la stratégie digitale lors de la réalisation d’un site web afin d’optimiser le web design à ce support. La conception d’un site internet ne se pense plus d’abord pour le desktop mais en premier lieu pour un usage sur le mobile (smartphone et tablette).

Ce changement est le fruit du comportements des internautes. C’est en octobre 2016 que le nombre de session mobile (51,3% des connexions internet) avait dépassé, pour la première fois, le nombre de session sur ordinateur (48,7%). De ce fait le web doit évoluer avec ses utilisateurs.

Instagram est un excellent exemple parfait du mobile first, né en octobre 2010, il est resté durant deux ans à usage exclusivement mobile. Ce n’est que fin 2012 qu’il s’est doté d’un accès web qui reste encore en 2017 très limité.

2. Des internautes encore plus exigeants sur mobile :

Les mobinautes influencent les matières de concevoir les sites internet. En effet, une démarche mobile first implique de prendre en compte les comportements spécifiques des usagers :

  • Les internautes sont moins patients sur ces supports, il faut donc que le site soit le plus rapide possible.
  • La vitesse mais pas au détriment de la qualité, le contenu doit être lisible sans demander à l’utilisateur de faire de manipulation. Quoi de plus agaçant qu’un site où l’on doit zoomer et se déplacer de gauche à droite.
  • Pour cela l’objectif est de se focaliser sur l’essentiel et supprimer les fioritures.

Si toutes les marques n’ont pas comprit ces contraintes, il est certain que Google va petit à petit les rappeler à l’ordre. Google a annoncé la mise en place en 2018 de l’index Mobile First dans ses critères d’analyse. En conclusion : le responsive design est votre ami si vous ne voulez pas faire de Google votre ennemi.

3. Mobile first pour Internet mais qu’en est-il IRL ?

Si cette consommation croissante du mobile bouleverse les codes du web design, son usage impact aussi nos corps.

Dans les halls de gare, les transports en communs, les lieux publics en général et même dans mon salon, le smartphone est partout ! Il est devenu une extension de nos mains et le centre de notre attention. Ce phénomène généralisé et cette posture reconnaissable entre mille : coudes contre les côtes, pouces au garde à vous et tête penchée, vers l’écran. Ce comportement va ainsi provoqué des douleurs caractéristiques. En effet, les cas de tendinite du pouce ne cesse d’augmenter ou encore le syndrome du « text-neck » lié à notre posture lors de l’utilisation du smartphone qui créé des tensions dans la nuque.

Il est entré dans nos vies pour la simplifier, c’est chose faite ! Nous avons désormais tout à porté de pouce.

Mais il y a une chose qu’il a complexifié en plus de perturber nos corps, ce sont les relations humaines. Nous sommes toujours interconnectés via ces appareils. Mais aujourd’hui, pour capter l’attention de quelqu’un vaut-il mieux le sortir de son écran en lui adressant la parole ou liker un de ses posts sur les réseaux sociaux ? C’est une question que je me pose de plus en plus. Va-t-on finir par ne communiquer que via écran interposé ?

Alors en cette fin d’année j’aimerai que vous me fassiez mentir et au lieu du #mobilefirst on était #familyfirst et #humanfirst !

By | 2017-12-21T15:17:57+00:00 décembre 21st, 2017|Non classé, Vie 3.0|1 commentaire

About the Author:

Originaire du Pacifique et étudiante en MBA digital à Bordeaux. Je suis passionnée par l’Homme, son comportement en société et le bouleversement qu’induit le digital dans nos modes de vies.
Curieuse de nature, j’écris sur les sujets qui me provoquent une émotion positive ou négative.

Un commentaire

  1. […] s’est imposé dans notre quotidien. Je vous en parlais dans mon dernier article sur le concept du Mobile first, depuis début 2018, Google a mit en place son « mobile first index » qui pousse les […]

Laisser un commentaire