Transhumanisme, est-ce vraiment l’avenir de l’humanité ?

humain transhumanisme bras bionique

« Le 1er homme qui vivra 1000 ans est déjà né », c’est ce qu’affirme le docteur Laurent Alexandre dans une interview pour le site Capital publié en juillet 2014. En tenant compte de l’espérance de vie qui oscille aujourd’hui autour de 80 ans chez l’homme, comment serait-ce possible ? La réponse se trouve dans ce mouvement que l’ont appelle  « Transhumanisme ».

Qu’est-ce que le transhumanisme?

Le transhumanisme est un mouvement datant des années soixante, de portée internationale. Les transhumanistes considérants que certains aspects de la condition humaine tels que le handicap, la souffrance, la maladie, le vieillissement ou la mort sont inutiles et indésirables, tentent d’y remédier grâce à la science  et à la technique. La plupart des transhumanistes travaillent pour des grandes firmes telles que Google, Facebook ou enseignent dans des universités.

De la théorie à la pratique.

Les techniques employées oscillent principalement entre nanotechnologie, biométrie ou encore sciences cognitives. Cela va plus loin, car de la réparation à l’augmentation il n’y a qu’un pas. Bien qu’ au départ, grâce au transhumanisme nous tentions de ramener un corps à son état d’origine, aujourd’hui la tendance est à le rendre extraordinaire. En effet, les transhumanistes travaillent à l’augmentation de la mémoire grâce à des implants où encore à l’accroissement de la force grâce à des prothèses bioniques. De plus Ray Kurzweil (Ingénieur en chef de google) va encore plus loin et affirmant que d’ici 2030, nous ne penserons plus de manière biologique. Effectivement, nos pensées pourraient venir d’un serveur. Serveur dans lequel nous pourrions prendre des informations, supprimer ou immortaliser des souvenirs.

La vie éternelle de l’individu peut-elle causer la mort de l’humanité ?

Le transhumanisme tend à toucher à l’essence même de ce qui nous définit: une vie avec un début et la certitude que celle-ci prendra fin. Cela pose un vrai problème éthique!  Qu’adviendrait-il si notre corps  n’avait plus de limite physique? Si nos pensées n’étaient plus générées par notre cerveau, mais par un serveur? Si nous arrivions à nous dématérialiser…? Que resterait-il de notre humanité ?

About the Author:

Laisser un commentaire