Selfitis : C’est grave, docteur ?

selfitis article

Les psychologues nous avertissent, la Selfitis est une véritable maladie mentale ! Les personnes qui se sentent obligées de publier continuellement des photos d’elles-mêmes sur les réseaux sociaux peuvent avoir besoin d’aide.

«En général, les personnes touchées par cette maladie souffrent d’un manque de confiance en soi et cherchent à s’intégrer dans leur entourage, et peuvent montrer d’autres comportements potentiellement addictifs. » Dr Janarthanan Balakrishnan

Tout a débuté en 2014 par un canular qui suggérait que l’American Psychiatric Association envisageait de le classer comme trouble. A la suite de cela, des chercheurs de l’Université de Nottingham Trent et de la Thiagarajar School of Management en Inde ont décidé d’enquêter afin de savoir s’il y avait une vérité dans ce phénomène.

Ils ont confirmé que la Selfitis existe bel et bien et ont même développé une “Selfitis Behaviour Scale“ permettant ainsi d’évaluer sa gravité.

L’échelle, allant de 1 à 100, a été développée en utilisant plusieurs groupes de discussion comportant 200 participants. Une enquête de 400 participants a été menée. Les participants de celle-ci étaient basés en Inde. C’est le pays qui a le plus d’utilisateurs de Facebook, ainsi que le plus grand nombre de décès dû aux selfies car pris dans des endroits dangereux.

Les résultats, qui ont été publiés dans le Journal International de la Santé Mentale et de la Toxicomanie, ont confirmé qu’il existe 3 niveaux.

Les différents niveaux de Selfitis

Borderline : Prendre des photos de soi-même au moins 3 fois par jour, mais ne pas les publier sur les réseaux sociaux.

Aiguë : Prendre des photos de soi-même au moins 3 fois par jour et les poster sur les réseaux sociaux.

Chronique : Incitation incontrôlable à prendre des photos de soi-même 24/24 et à poster des photos sur les réseaux sociaux plus de 6 fois par jour.

Les chercheurs ont constaté que les personnes souffrant de Selfitis étaient des personnes cherchant l’attention, souvent dépourvus de confiance en soi, qui espèrent améliorer leur position sociale et se sentir membres d’un groupe en affichant constamment des images d’eux-mêmes.

Etes-vous atteint de Selfitis ? 

En utilisant les énoncés ci-dessous, évaluez-les de 1 à 5 – 5 est fortement d’accord, et 1 est fortement en désaccord.

Attention : Plus votre score est élevé, plus grande est la probabilité que vous souffriez de Selfitis.

1.Prendre des selfies me fait me sentir bien afin de mieux profiter de mon environnement

2.Partager mes selfies crée une compétition saine avec mes amis et collègues

3.Je gagne énormément d’attention en partageant mes selfies sur les réseaux sociaux

4.Je suis capable de réduire mon niveau de stress en prenant des selfies

5.Je suis confiant quand je prends un selfie

6.Je gagne plus d’acceptation parmi mon entourage quand je prends des selfies et les partage sur les réseaux sociaux

7.Je suis capable de mieux m’exprimer à travers les selfies

8.Prendre différentes poses de selfie aide à augmenter mon statut social

9.Je me sens plus populaire quand je poste mes selfies sur les réseaux sociaux

10.Prendre plus de selfies améliore mon humeur et me rend heureux

11.J’ai une image plus positive de moi-même, quand je prends des selfies

12.Je deviens plus populaire parmi mon entourage grâce à des publications de selfie

13.Prendre des selfies me permet d’avoir de meilleurs souvenirs d’une occasion ou d’une expérience

14.Je poste des selfies fréquents pour avoir plus de « j’aime » et de commentaires sur les réseaux sociaux

15.En postant des selfies, j’attends de mes amis qu’ils m’évaluent

16.Prendre des selfies modifie instantanément mon humeur

17.Je prends plus de selfies et je les regarde en privé pour augmenter ma confiance

18.Quand je ne prends pas de selfies, je me sens détaché de mon groupe d’amis

19.Je prends des selfies comme trophées pour de futurs souvenirs

20.J’utilise des outils de retouche photo afin d’améliorer mon selfie 

Le saviez-vous ?

D’autres troubles de santé mentale liées à la technologie ont été identifiés ces dernières années comme la nomophobie qui est la peur d’être séparé d’un téléphone portable, la technoférence qui est le besoin constant d’utiliser la technologie dans la vie quotidienne et la cyberchondrie qui est le fait de chercher en ligne les symptômes d’une maladie pour s’auto-diagnostiquer. 

Quels seront les prochains troubles de santé mentale liées à la technologie à apparaître dans les prochaines décennies ?

About the Author:

English & Economics graduated
Digital Marketing and Business Student #MBADMB #EFAP #SEO #Socialmedia #ContentMarketing #InfluenceMarketing #transformationdigital

12 Commentaires

  1. Isabelle Gomard 26 décembre 2017 à 19 h 18 min␣- Répondre

    Bravo pour ce superbe article ! J’ai hâte de lire les prochains que tu publieras !

  2. Esther Goz 26 décembre 2017 à 19 h 28 min␣- Répondre

    Un très bon premier article axé sur le digitale et dans l’air du temps.
    Les maladies liées à l’évolution de la société est un très bon choix de sujet.
    Bravo Clotilde!
    Dans l’attente de te lire à nouveau.

  3. Cha Sam 26 décembre 2017 à 19 h 37 min␣- Répondre

    Bravo clo pour ce blog et ce super article !! 👌🏽 Je t’encourage 👍🏼

  4. Karim 27 décembre 2017 à 0 h 33 min␣- Répondre

    Très bon!

  5. Ericka 29 décembre 2017 à 9 h 21 min␣- Répondre

    Super article Clo !!

  6. Marjorie 5 janvier 2018 à 22 h 46 min␣- Répondre

    Article très pertinent et agréable à lire !
    Je ne manquerai pas de lire tes prochains articles !

  7. Virginie 5 janvier 2018 à 23 h 02 min␣- Répondre

    Bravo pour cet article, complet et ludique. Très bien fait . Vivement le prochain .

  8. Laurent 5 janvier 2018 à 23 h 08 min␣- Répondre

    Edifiant, bravo!

  9. Pellegry lorenzo 5 janvier 2018 à 23 h 38 min␣- Répondre

    Clotilde, bravo pour ce premier article sur la selfitis. Quel sera le sujet de ton prochain article? J’ai hâte!

  10. Cierpisz 6 janvier 2018 à 15 h 01 min␣- Répondre

    Article très intéressant et complètement dans l’air du temps. Merci pour ces informations !

  11. marie p 6 janvier 2018 à 21 h 38 min␣- Répondre

    Bien joué pour ce premier article! l’Inde et les selfis… toute une histoire
    J’attends ton prochain article avec impatience

  12. […] Car si l’on part dans les excès on fini par développer des comportements inédits comme la Selfitis, n’est-ce pas Clotilde ?! (lisez son article il est incroyable). Notre quotidien va déjà […]

Laisser un commentaire