J’ai élevé un robot pendant deux semaines !

Parce que nous réalisons de la veille tous les jours (et même les week end), j’ai voulu tester une expérience avec un robot nommé FLINT, pendant deux semaines !

J’ai espéré voir à travers cette expérience si ce robot est capable de me surprendre et de m’apporter des informations de qualité – en m’enlevant de la bulle dans laquelle m’enferme les réseaux sociaux- , comme le vend si bien son créateur Benoit Raphaël, éleveur de robot.

« Aujourd’hui, le critère pour faire le tri dans l’information n’est plus la viralité mais la qualité. » Benoît Raphaël, expert en innovation digitale et média, éleveur de robots.

Je me suis tout d’abord inscrite à la Newsletter et je peux déjà dire que la plateforme est très simple d’utilisation et user friendly : +1 point pour l’expérience utilisateur !

Qui est FLINT ? 

Flint c’est un robot ou plus précisément une newsletter personnalisée confectionnée par des intelligences artificielles.

Que se passe t-il dans FLINT ?

Flint est un robot doté d’une intelligence artificielle qui utilise le machine learning, globalement il arrive à apprendre par lui même. Mais pour cela il a besoin d’un petit coup de main et c’est la que ça devient interessant.

Comment élever son robot ?

Ton robot va te proposer une multitude d’articles dans un format très simple : Titre de l’article, source et deux boutons, un vert « J’aime » et un rouge « J’aime pas ».

Au fur et à mesure des réponses que tu vas lui apporter (J’aime/J’aime pas ou rien si tu doutes) ton robot s’entraine dans sa « Training center ».

C’est à ce moment là que tu éduques ton robot en fonction des liens sur lesquels tu cliques, tu vas lui donner une ligne éditoriale spécifique. Le robot affine donc sa connaissance sur toi, utilisateur, et avec ces informations, il te proposera des articles de qualité, susceptibles de correspondre à tes attentes en terme de contenu.

La salle d’entrainement pour le robot est assez longue, car il y a de nombreux articles.

ROBOT FLINT

Qui sont les autres robots experts ?

Après inscription sur Flint, la plateforme te propose plusieurs robots, soit Flint ton assistant robot personnel mais également trois autres robots thématiques entrainés par des experts (Vinvin, Francis Pisani, Anne-Sophie Novel, Emmanuelle Leneuf, …) dans le but de leurs donner une ligne éditoriale bien spécifique, par exemple, nous avons :

– Yolo expert sur l’environnement,

– Gordon expert sur la finthech,

– et Jeff (mon favori) expert sur les médias.

Tu peux ainsi accompagner ton Flint avec d’autres robots !

ROBOT FLINT

Comment mon robot a t-il amélioré ma veille quotidienne ?

Avec cette expérience d’élevage d’une intelligence artificielle, j’ai pu recevoir quotidiennement – suite à un entrainement intensif de mon robot presque bodybuildé – une newsletter personnalisée en fonction des sujets qui m’intéressent.

En entrainant mon robot (j’aime/j’aime pas), il a affiné sa connaissance sur moi en fonction des liens sur lesquels j’ai cliqué.

Cette expérience m’a permis de reprendre le contrôle sur l’information avec un média très simple pour rester à la pointe et changer de mes routines de veilles.

Je recommande et je confirme les promesses de Benoit Raphaël sur son projet inspirant qui m’a permis d’apprendre à travailler avec une intelligence artificielle.

Robot FLINT

De plus, et c’est ce qui m’a plu avec Flint c’est qu’il y a un véritable projet de storytelling autour des robots tels que l’élevage de robots, l’adoption des bébés robots, ou même des écoles pour les entraîner. Un véritable attachement peut se créer entre l’utilisateur et son robot ce qui génère un meilleur taux d’ouverture des Newsletters !

« Nous explorons un nouveau champ, celui du design d’interaction. Ce lien émotionnel que nous créons entre l’utilisateur et son robot permet un meilleur taux d’ouverture des Newsletters (30 à 40% aujourd’hui). » Benoît Raphaël, expert en innovation digitale et média, éleveur de robots.

Zoom Business 

Concernant le modèle économique de l’assistant média personnel, son créateur souhaite que ce produit soit gratuit car il juge et je cite « qu’il est utile au plus grand nombre » et surtout aux étudiants assoiffés de veille, à la recherche d’articles de qualité.

À moyen terme, ils pourraient être commercialisés comme outils de veille en interne, car il y a un vrai besoin, en créant des partenariats avec des grands groupes.

Mais avant de vendre ce service, Benoit Raphaël s’assure que les robots s’améliorent afin d’être de plus en plus performants pour demain.

Je veux élever mon robot
By | 2017-12-27T15:39:52+00:00 décembre 27th, 2017|French Tech, Robots & IA, Tech & Innovation|4 Comments

About the Author:

Digital native passionnée par le WebMarketing et le e-tourisme, je partage ma veille sur les réseaux !
Étudiante en MBA Digital Marketing & Business à l’EFAP
#InsideDigitalRevolution | #Webmarketing | #DigitalNomad | #MBADMB

4 Commentaires

  1. Mahamadou Tamboura 6 janvier 2018 à 17 h 07 min␣- Répondre

    Super article !

    • Alexia Ruiz 7 janvier 2018 à 20 h 31 min␣- Répondre

      Merci beaucoup Mahamadou, au plaisir d’échanger avec toi !

  2. Lison Logié 8 janvier 2018 à 12 h 24 min␣- Répondre

    J’adore cet article ! J’ai mon robot ! #GoGoGo

    • Alexia Ruiz 8 janvier 2018 à 16 h 09 min␣- Répondre

      Merci Lison ! #éleveurderobot

Laisser un commentaire