L’ intelligence artificielle, comment fonctionne-t-elle ?

Avant toute chose, il est primordial de faire un résumé sur « qu’est ce que l’ intelligence artificielle ? ». Il faut savoir que c’est au congrès de Dartmouth en 1956 que le terme « Intelligence Artificielle » (IA) est apparu. Il a été utilisé pour désigner une machine intelligente. On peut alors se poser la question « A quel moment peut-on catégoriser une machine d’intelligente ? ». Et bien tout simplement quant elle reproduit le comportement d’un être humain. Aujourd’hui le terme utilisé est toujours le même, rien n’a changé si n’est que l’IA dépasse déjà l’humain…

Les bases de l’ intelligence artificielle :

Lors de mon premier article sur les assistants vocaux, que je vous incite d’ailleurs à aller lire, on a pu apprendre qu’ils fonctionnaient grâce avec un algorithme. Il faut comprendre que l’intelligence artificielle est justement utilisée là où il n’y a pas d’algorithme à la portée des machines. Les technologies reposent sur des neurones artificiels. Pour faire simple, c’est une opération de multiplication dont on cherche à trouver le multiplicateur idéal. Le but est de développer une machine pouvant être doté de capacité cognitive similaire à l’Homme, qui raisonne, réfléchit, analyse et apprend comme l’humain. Voici une vidéo complémentaire :

Les fonctionnements de l’ intelligence artificielle :

Il faut savoir que l’intelligence artificielle est divisée en deux catégories :

IA faible ou descendante

IA forte ou ascendante

Concernant l’IA faible, celle-ci consiste non pas à copier l’intelligence d’un homme mais plutôt de l’imiter. Elle vise à reproduire le résultat d’un comportement spécifique observé à l’avance et non son fonctionnement. De ce fait elle n’évoluera jamais et effectuera ce pour quoi elle a été programmée. En bref, tout est programmé simplement à l’avance et elle ne possède aucune conscience propre de soi.

Concernant l’IA forte, c’est un peu plus complexe.. vous connaissez le « Deep Learning ». Concrètement, c’est une technique d’apprentissage permettant à un programme par exemple de reconnaître le contenu d’une image ou de comprendre le langage parlé. Grâce à ce procédé la machine arrive à apprendre elle-même et possède une réelle conscience de soi. Le programme sera donc en constante évolution et pourra même avoir des réactions ou des conclusions face à un problème non prévus initialement.

Les enjeux et les espoirs pour l’avenir :

Le problème c’est que aujourd’hui ce sont ces réactions non prévues qu’ils peuvent faire peur…

  • Bill Gates dit « Au début les machines accompliront de nombreuses tâches pour nous et ne seront pas super intelligentes. Ce devrait être positif si nous le gérons bien. Quelques décennies après, cependant, l’intelligence sera assez forte pour devenir un sujet de préocuppation. »
  • Hawking déclare également : « Réussir à créer une intelligence artificielle serait le plus grand événement dans l’histoire de l’homme mais ce pourrait aussi être le dernier… »

Bilan ?

Donc difficile de prédire l’avenir concernant les évolutions à long terme mais ce que est sûr c’est qu’il faut rester prudent. Dans un avenir proche, l’intelligence artificielle nous permettra d’avoir des voitures autonomes et des robots domestiques mais difficiles de voir plus loin encore. Petit rappel, beaucoup de monde associe l’intelligence artificielle à des robots hors l’IA est un programme qui peut être transféré dans un ordinateur, un robot ou toute autre puissance de calcul.

En conclusion on peut ouvrir sur la question suivante : « La pensée est-elle maintenant une capacité humaine uniquement ou également robotique ? »

About the Author:

Étudiant en communication à l'EFAP au sein du MBADMB (Marketing Digital and Business). Passionné par l'audiovisuel, le digital, les nouvelles technologies innovation.

2 Comments

  1. Mahamadou Tamboura 27 janvier 2018 at 19 h 46 min - Reply

    Je suis du même avis que Oncle Gates et Sir Hawking. Si on ne fait pas gaffe ça ne va vraiment pas le faire… et vu comme on est parti…
    Mais l’aspect positif c’est ton article qui est excellent et très simple à lire, j’adore ??

  2. Robert G. Forge 12 mai 2018 at 8 h 50 min - Reply

    Il ne faut pas confondre l’intelligence et la conscience.
    A l’heure actuelle, il n’existe pas d’IA forte. La conscience de soi (et la créativité) n’est donc pas à l’ordre du jour chez les machines.
    Tout ce qui est développé actuellement n’est que de l’IA faible (y compris AlphaGo Zéro ou Watson), c’est à dire de simple programme imitant une certaine intelligence humaine et potentiellement une certaine humanité. Une imitation.
    Ces IA apprennent vite, de plus en plus vite et font des choses remarquables grâce au machine learning et deep learning (entre autres), comme résoudre des problèmes non pas insolubles par l’homme, mais qui auraient demandés beaucoup plus de temps.

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.