Hello World : premier album de musique composé par une IA

Le tout premier album de musique composé grâce à une IA est sorti en ce début d’année 2018 et il se nomme « Hello World ». Une prouesse technique mais aussi un véritable défi pour les différents artistes qui ont participé à l’élaboration de ce projet.

Une IA développée par François Pachet dans son programme « Flow Machines »

Tout commence avec le programme « Flow Machines », un projet scientifique orchestré par François Pachet, expert en intelligence artificielle. Alors que celui-ci travaille au sein du Computer Science Labotory de Sony à Paris, il met en place avec son équipe une IA qui réalise des compositions en utilisant une base de données de partitions. C’est ainsi qu’en 2016 le programme commence à se faire connaître du grand public grâce au titre « Daddy’s car ». Pour ce titre l’intelligence artificielle s’est inspirée de 45 chansons issues du célèbre groupe anglais : The Beatles.

Hello World, l’album réunissant IA et artistes

Après avoir quitté Sony pour rejoindre Spotify, François Pachet continue sur sa lancée. Il décide d’inviter de multiples artistes venus d’univers différents afin de participer à la création de Hello World, un album complet de 15 titres. Parmi ces artistes en retrouve notamment le talentueux Stromae qui a co-composé la chanson Hello Shadow avec l’auteur-compositeur-interprète Benoît Carré, alias Skygge, et interprétée par la chanteuse canadienne Kiesza.

Ces différents artistes ont su s’aider de cette technologie pour revoir leur façon de créer de la musique et offrir un album éclectique, passant du jazz à la pop et à diverses autres styles musicaux.  Le résultat est, je trouve, complètement réussi. On obtient des musiques qualitatives, souvent envoûtantes, avec quelques particularités qui laissent deviner l’intervention de l’IA mais dont la cohérence des mélodies est surprenante !

L’IA, futur de la musique au dépend des artistes ?

Alors qu’on se demande déjà si des IA peuvent remplacer les avocats, se pourrait-il que l’intelligence artificielle face également disparaître le métier d’artiste ? Si cet album est une réussite selon le public, les artistes et les développeurs de cette intelligence artificielle eux-mêmes, il faut savoir que l’humain a tout de même pris part à sa réalisation. En effet, chaque artiste a dû intégrer dans une base de données une liste de chansons qui allaient donner le thème général de la musique. L’IA allait ensuite pouvoir dénicher parmi tous ces morceaux des récurrences et les sélectionner pour les mettre bout à bout avec une cohérence très poussée qui s’appuie sur un modèle statistique dénommé chaîne de Markov. Après tout cela, le morceau est créé en seulement quelques secondes, et libre ensuite à l’artiste de l’utiliser ou de s’en inspirer comme bon lui semble.

Pas d’autonomie complète donc mais un outil très intéressant qui pourrait rapidement s’imposer dans l’industrie musicale auprès des artistes pour les accompagner dans leur processus de création. Reste à voir si cela ne pose pas de problèmes de droits d’auteurs.

By | 2018-01-30T17:26:07+00:00 January 30th, 2018|Art, Culture, Luxe, innovations, Robots & IA|1 Comment

About the Author:

Etudiant #MBADMB - Passioné de #NouvellesTechnologies #SocialMedia #Actualité #Musique #JeuxVidéos

One Comment

  1. […] Voir l’excellent article de Vincent Rivet: Hello World : premier album de musique composé par une IA […]

Leave A Comment