Créer les services culturels de demain grâce à l’Open Data

open-data-ministère-culture-mbadmb

.

Création de services applicatifs innovants, ouverture du savoir, stimulation de la recherche… le Ministère de la Culture ne cesse de multiplier ses activités numériques. L’open data est l’un des projets phares du nouveau ministère de Françoise Nyssen. Aujourd’hui la question se pose, quelles opportunités l’ouverture des données représente pour la culture ?

L’open Data, qu’est ce que c’est ?

Sous l’impulsion de la loi pour une République Numérique , et l’ouverture du site data.gouv.fr, l’ouverture des données s’étend en France. Cela représente la mise en ligne d’informations brutes, gratuites et publiques. Les données deviennent réutilisables pour tous, sans restriction de copyright ou de contrôle.

Explication du phénomène en une vidéo

.

L’ouverture de la plateforme « Open Data »

Initiative qui a débuté en 2013, le projet Open Data est une plateforme de données ouvertes du Ministère de la Culture.

Le but est d’offrir à la réutilisation l’ensemble des connaissances publiques culturelles sur le patrimoine, les archives, le cinéma … Donner l’accès à ces informations est un moyen de démocratiser la culture et de transmettre des connaissances pour plus de transparence.

Cette initiative est intéressante à la fois pour les institutions (qui pourront rendre visible leurs connaissances), les entrepreneurs (pour s’inspirer et exploiter cette mine d’informations) et le citoyen (qui est en droit d’avoir accès à ces informations publiques)

La data est le nouveau pétrole du XXIeme siècle, preuve de la réussite des GAFA. Elle représente un enjeu économique de taille qui pourrait rapporter des dizaines de milliards d’euros à l’Europe.

Brendan Howlin, ministre de la Dépense publique et de la Réforme d’Irlande a déclaré lors de la conférence de Paris : « Un large accès [aux données publiques] peut clairement être l’étincelle qui déclenche de nouvelles opportunités pour les entreprises, de nouveaux services, de nouveaux produits. Cela promeut aussi une plus grande participation citoyenne, accroit la transparence et la redevabilité, et améliore la qualité de vie. »

Cela implique également un pas de plus vers la démocratisation du savoir, en ligne avec l’esprit Wikipédia

Open data

.

Culture Clic : un projet créé grâce à l’Open Data

Le Ministère de la culture et Etalab travaillent actuellement en étroite collaboration pour développer l’open data et ses possibilités. L’organisation d’Hackathons notamment pousse à l’innovation de nouveaux services autour de culture et numérique.

Culture Clic est une application créée grâce à l’open data qui donne une idée des perspectives possibles.

Créée en partenariat avec les contenus du Ministère de la Culture, de la Biblothèque nationale de France, et du RMN, l’application connaît un grand succès avec 45000 téléchargements. Elle est la première à utiliser des outils de réalité augmentée autour de la culture et à géolocaliser 1350 musées en France. Le succès de CultureClic tient dans la qualité des données recueillies, qui offre un service toujours plus étendu, fiable et interactif avec l’utilisateur.

.

L’open data est un sujet encore balbutiant et peu connu du grand public. Mais le champ des possibles est infini quand, comme dans toutes les innovations, les citoyens s’en empareront pour créer les services de demain.

By | 2018-02-04T18:11:44+00:00 février 4th, 2018|Art, Culture, Luxe, Data world, Non classé|2 Comments

About the Author:

Etudiante MBADMB et ICART
Passionnée d’art, de culture et de digital

2 Commentaires

  1. […] sujet de l’innovation dans les musées vous interesse, voici une lecture complémentaire: « Créer les services de demain grâce à l’Open data” par Noémie […]

  2. […] L’évolution de notre vitesse de déplacement n’est qu’une transformation du monde parmi tant d’autres, vous pouvez en apprendre plus sur la création des services culturels de demain […]

Laisser un commentaire