Du logement d’hier au logement connecté et intelligent !

Suite à la MasterClass sur l’immobilier connecté que j’ai présenté en Janvier dernier avec mon groupe, je me suis intéressée au secteur des objets connectés dans les logements. C’est pourquoi je vais vous présenter une synthèse de mes recherches : du logement d’hier au logement connecté et intelligent.

Pour commencer, il ne faut pas oublier qu’avant les objets connectés, tout était manuel,
pour éteindre sa lumière, il fallait cliquer sur un bouton, pour allumer le chauffage, il fallait tourner un bouton, pour tondre le gazon, il fallait sortir sa tondeuse et le faire soi-même…

La naissance de la domotique

La domotique ( ensemble des techniques de gestion automatisée appliquées à l’habitation) est née au milieu des années 1980 suite à la miniaturisation des systèmes électroniques et informatiques. Le développement des composants électroniques dans les produits domestiques a ainsi amélioré leurs performances et réduit les coûts de consommations en énergie de ces équipements.
Pour information, le premier système domotique installé dans un logement fut le securiscan Thomson. Celui ci a vu le jour à la fin des années 80. Cet appareil avait comme utilité de piloter et de contrôler tous les appareils reliés dans le logement et piloté par un ordinateur.
Néanmoins, les technologies actuelles n’existant pas encore cet objet n’a pas rencontré le succès espéré.

L’arrivée du logement connecté

Plus tard suite au développement de la domotique et avec le développement des technologies, un nouveau type de logement est né dans les années 2000: Le logement connecté.
Mais qu’est ce que le logement connecté? Le logement connecté, c’est un logement qui est équipé de plusieurs fonctionnalités pouvant être programmées et commandées à distance. La connexion se fait à partir d’un smartphone ou d’une tablette.
Pour ce faire, ce type de logement doit disposer d’une connexion internet, mais également d’ondes radio.
Le logement connecté a pour vocation de faciliter votre vie quotidienne en vous déchargeant de certaines tâches et en vous faisant gagner du temps et de l’argent sur le long terme.

Ce secteur est très porteur. En France, d’après Capital, les objets connectés liés à l’univers du logement devront cumuler un chiffre d’affaires de plus de 1,8 milliard d’euros à l’horizon 2021.
Il est également prévu que d’ici 5 ans, vous aurez tous entre 5 et 7 objets connectés au domicile!

Le logement connecté comporte de nombreux avantages tels que:

La protection des personnes et des biens: ainsi, lorsque vous sortez de chez vous, les volets s’ouvrent le matin et se ferment seuls le soir, pilotés à distance par une application, donnant l’impression à une personne extérieure qu’il y a toujours du monde chez vous. Ou encore, avec un système d’alarme et une application mobile, vous pouvez surveiller votre logement à distance…

Les économies d’énergie: Les objets connectés vous permettent de régler le chauffage, la climatisation, les lumières quand vous partez. Jusqu’à 25% de la facture énergétique annuelle peut être économisée dans ce type de logement.

Le gain de temps et un confort au quotidien: les objets connectés vous facilitent votre vie quotidienne. Par exemple, le portail s’ouvre lorsque vous rentrez chez vous sans que vous ayez besoin de sortir de votre voiture. Les volets remontent le matin lorsque vous vous réveillez. En hiver, pour éviter d’avoir froid, vous pouvez piloter à distance votre chauffage pour le mettre en marche quelques heures avent votre retour…

Néanmoins, restons critiques et réalistes, il y a aussi aussi des inconvénients:

La dépendance de l’utilisateur: s’il y a un dysfonctionnement, celui-ci peut se sentir complètement perdu car il compte de plus en plus sur ses appareils connectés.

La perte d’autonomie: cet inconvénient rejoint le précédent car l’assistance par les objets connectés peuvent vous inciter à nous reposer sur eux et ainsi « anesthésier » votre sens pratique.

L’impression d’une constante surveillance: en effet un propriétaire d’objets connectés peut aussi avoir le ressenti d’être en permanence surveillé par les différentes caméras installées chez lui.

L’incertitude quand à la destination et l’utilisation de ces données privées: comment seront-elles transférées, stockées et exploitées, et surtout comment pouvons nous protéger nos données ?

Un coût élevé des équipements: soit entre 1200€ et 17 000€ pour équiper son logement.

Le futur de ces logements connectés « Smart Home » et leur expansion

Actuellement, le logement connecté se situe sur une vision domotique sécuritaire programmée. Demain nous aurons un logement qui s’auto gérera et anticipera les besoins de ses habitants. Ce nouveau type de logement qui commence déjà à prendre forme s’appelle « Smart Home ».

Lorsqu’il y aura suffisamment d’objets connectés et que le croisement de toutes les données permettra de créer des scénarios, il n’y aura plus besoin de programmer une interface.
Les données, seront encore plus intégrées dans des algorithmes qui permettront d’anticiper des comportements.
La Smart Home anticipera donc automatiquement vos besoins de chauffage en fonction de la météo du jour, le lancement de certains appareils électroménagers en fonction de vos habitudes quotidiennes…

« Tandis que se confirme l’intérêt des grands groupes pour le logement connecté, se dessine parallèlement une étape d’ampleur plus grande encore: la duplication de ces technologies à la gestion des immeubles et au-delà à la ville: la Smart City. »

Je vous propose d’aller consulter cet article sur les Smart Cities de Constance qui a aussi participé à la MasterClass sur la digitalisation de l’immobilier.

About the Author:

Etudiante en #MBADMB afin de concevoir la révolution #digitale comme une formidable opportunité de me réinventer et d'avoir en mains les cartes de ce nouveau monde!

One Comment

  1. Virginie REVOL 20 mars 2018 at 20 h 12 min - Reply

    Bravo Alizé pour cet article, il fait écho à mon blog de mars notamment sur les risques de la domotique.

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.