Correcticiels : la solution pour ne plus égratigner la langue française.

Le Chat et l'orthographe

l’orthographe à l’ère du digital

Spontanéité, rapidité et partage dans l’instant font partie de la culture digitale, et c’est ce qui fait son charme. Mais cela entraîne dans son sillon coquilles et autres maladresses qui froissent les puristes de l’orthographe.

Certains réseaux sociaux vous permettent de corriger à posteriori, mais ce n’est pas encore le cas de tous. Pourtant, comme chacun le sait, un tweet parti trop vite, un accord oublié, un nom mal orthographié génèrent de la frustration, voire de la contrariété, car nous sommes tous sensibles à nos e-réputations.

Seule la suppression immédiate du tweet maladroit vous permettra d’échapper à la vindicte populaire ou à l’hilarité générale. Certains esprits taquins (à l’instar de @Bescherelle, compte parodique non associé au célèbre petit livre rouge) ne manquent d’ailleurs pas de souligner les fautes les plus grossières et amuser la twittosphère.

Les autres réseaux, plus compréhensifs, permettent de corriger les erreurs, après publications. Twitter réflechit à proposer cette option, mais rien n’est encore acté.

Donc la vigilance est de rigueur, la faute d’orthographe, l’ennemi. Heureusement, les correcticiels sont là pour y remédier.

le correcticiel, l’ami de votre e-réputation!

Charb et l'orthographe
Dessin de Charb, paru dans le numéro 440 des Cahiers pédagogiques, « Orthographe »

Les correcticiels sont des logiciels de correction orthographique et grammaticale.

On y trouve trois grandes familles :

  1. les correcticiels intégrés aux navigateurs.
  2. les correcticiels intégrés aux suites bureautiques.
  3. les correcticiels en ligne.

Dans les deux premiers cas, les correcteurs sont automatiquement intégrés et activés et permettent de corriger la majorité des fautes d’orthographes.  Notons toutefois que ces auto-correcteurs ne sont pas toujours irréprochables et ne détectent pas les erreurs sur les structures grammaticales plus complexes.

Les correcticiels disponibles en ligne sont plus pointus et pédagogiques.

Les versions gratuites de ces outils en ligne proposent  la correction sur des textes n’excédant pas 1000 caractères.

C’est parfait pour vérifier un texte court ou une phrase avant de les publier. Pour les articles ou ouvrages plus ambitieux nécessitant une relecture méticuleuse, les versions payantes peuvent être de bons investissements.

Vous trouverez ci-dessous un petit récapitulatif des correcteurs en ligne les plus souvent cités sur le web. La qualité et la convivialité de ces outils en font des compagnons de choix pour les multirécidivistes de la faute d’orthographe.

je les ai testés pour vous avec ce petit texte :

« Je suis une pro de l’ortographe. Je tourne sept fois mes pouces avant de tweetter. »

Reverso, correcticiel d'orthographe

REVERSO

Une interface simple et conviviale, qui corrige automatiquement les fautes, surligne les mots et explique le motif de la correction.

http://www.reverso.net/orthographe/correcteur-francais

Scribens, correcticiel d'orthographe

SCRIBENS

C’est aussi une interface simple et conviviale, mais contrairement à Reverso, ne corrige pas automatiquement les fautes, elle surligne les mots et propose plusieurs alternatives.

Scribens, dans sa version payante, permet de vérifier l’orthographe directement sur les plateformes Facebook, Twitter, etc. Encore faut-il le faire de son ordinateur. Pas de version mobile disponible.

http://scribens.fr/

Cordial, correcticiel d'orthographe

CORDIAL

Une interface simple à utiliser avec des explications courtes sur chaque correction. Cordial Pocket est aussi disponible sur Google Play.

https://www.cordial.fr/enligne.php

BonPatron, correcticiel d'orthographe

BON PATRON

Un peu moins convaincue par cet outil, pourtant considéré comme un des favoris dans les comparatifs. L’interface est moins conviviale que les deux précédents. Les suggestions de corrections sont un peu excessives et ne facilitent pas vraiment la tâche.

https://bonpatron.com/fr/

Il existe encore assez peu d’applis gratuites pour iphone/ipad ou android, ce qui est regrettable. Reverso ne propose que l’option de traduction, Cordial n’est disponible que sur Android, BonPatron est uniquement téléchargeable en version payante.

La vigilance reste donc de rigueur pour les aficionados du tweet express. Pas de solutions miracles à l’horizon.

Quand l’orthographe devient un jeu!

En attendant, je vous propose de vous entraîner à l’orthographe avec des applis disponibles sur mobile pour pratiquer sa conjugaison et sa grammaire. Elles misent sur l’apprentissage par le jeu et l’entraînement régulier pour évaluer son niveau et progresser.

Même les pros de l’orthographe pourront y prendre plaisir.

BESCHERELLE MON COACH

L’appli vous propose un test d’évaluation puis une trentaine d’exercices pour que les règles de français n’aient plus de secrets pour vous. Les accros du fitness pourront même se planifier quelques séances d’entraînement hebdomadaires.

https://moncoach.bescherelle.com/

LE PROJET VOLTAIRE

L’autre appli qui vous veut du bien, c’est le projet Voltaire. Très populaire et plébiscité dans les comparateurs, il a une vraie vocation pédagogique et mise sur le côté ludique pour se réconcilier avec l’orthographe. Il est accessible aux enfants, comme aux adultes et propose plusieurs niveaux. Un jeu à faire en famille?

https://www.projet-voltaire.fr/

Je laisse le mot de la fin au grand défenseur de la langue française.

Je ne pouvais décemment conclure cet article sans faire référence à Bernard Pivot, qui défend inlassablement notre langue avec tant d’élégance.