Au coeur de la Startup nation ou Silicon Wadi

Au coeur de la Startup Nation  ou Silicon Wadi

J’ai choisi pour mon troisième article de vous parler de la Startup nation  ou encore de la Silicon Wadi.  Israël est devenu le second hub d’innovations technologiques après la Silicon Valley: pays qui jouit d’une culture entrepreneuriale unique et d’une forte densité de startups et d’investisseurs. Il est également devenu la nouvelle terre d’accueil des grands centres R&D des groupes mondiaux. 

j’ai alors décidé de m’intéresser d’un peu plus près à cette Startup Nation et de vous en parler !

israel startup nation

L’armée ou l’école à startups

Tout d’abord il est nécessaire de préciser qu’Israël est un pays où l’armée est obligatoire pour tous durant 3 ansLes entrepreneurs sont alors formés à la meilleure des écoles : l’armée ! Le service militaire transmet des valeurs proches de celles d’une start-up : la « survie », la capacité à être créatif et imaginatif  ou le dépassement personnel lorsqu’il s’agit de résoudre un problème urgent, par exemple.  Les sortants de l’armée sont alors beaucoup à monter leur propre entreprise puisqu’ils ont accédé à un véritable esprit entrepreneurial et ont été formés à la cybersécurité et aux technologies de pointe du renseignement et de l’analyse.

S’ajoute à cette culture entrepreneuriale marquée des initiatives comme le Technion, l’équivalent du célèbre MIT pour la qualité de ses enseignements technologiques. C’est l’institut technologique de Haïfa comprenant 18 facultés, 3 prix nobels et un incubateur.

De plus l’État a créé de nombreux incubateurs et accélérateurs qui permettent à toute personne motivée d’aller tenter sa chance et de se lancer dans la  création de sa startup. Il apporte également son soutien et encourage l’entreprenariat avec par exemple un programme de subventions alloué par l’autorité israélienne de l’innovation .

Quelques chiffres clés

Rentrons dans le vif du sujet, pour vous faire une idée de la quantité de startups  développées en Israel voici quelques chiffres:

Israël comprend 7000 startups et 145 experts technologiques pour 1000 habitants contre 85 aux Etats-Unis.

Les startups représentent 8% du PIB et 20% des exportations en biens et services dans l’économie.

D’ailleurs 7 startups israéliennes font partie du top 100 mondiale en 2018 des meilleures startups en Intelligence artificielle notamment! Et justement c’est surtout de ça dont je souhaite vous parler !

Une sélection de startups « made in Israel »

Parmi le top 100 mondial des meilleures startups en Intelligence artificielle en 2018: Orcam et Cyberreason 

CYBERREASON : la protection contre les cybermenaces

La startup cyberreason fondée par des anciens militaires de l’unité 8200 et spécialisée dans la protection contre les cybermenaces vient de lever 100 millions de dollars auprès de Softbank. Le petit bijou de la startup est le logiciel “hunting machine”. Les données collectées par le logiciel sont  stockées pour alimenter les modèles d’analyse comportementale. Le moteur permet alors d’esquisser les possibilités ou non d’une attaque émergente.

En parlant de cybersécurité, si vous vous y intéressez vous avez surement déjà entendu parler de Checkpoint : le leader mondial en cybersécurité.  Son fondateur, Gil Shwed est lauréat du prix Israël pour la technologie et l’innovation depuis quelques jours. Le premier ministre israélien a d’ailleurs tweeté “Il est un pionnier de la startup nation”. Il a fondé Checkpoint en 1993 en tant qu’ancien de l’unité 8200 (renseignements et cybersécurité) et a ouvert la voie à des milliers d’entrepreneurs.

Aujourd’hui checkpoint compte plus de 100 000 clients et 4500 employé.

ORCAM : Quand l’aide vocale améliore l’autonomie des personnes malvoyantes

ORCAM est une startup spécialisée dans le concept de lunettes pour malvoyants. Les deux ingénieurs Amnon Shashua et Ziv Aviram ont mis au point une paire de lunettes capables de reconnaître de vrais visages et des objets. Une voix synthétique indique à la personne malvoyante ce qu’elle ne peut pas voir. Les lunettes sont également capables de mémoriser et de lire à haute voix les textes indiqués par la personne les portant. Ce produit se prénomme “my eye” et est basé sur les technologies d’intelligence artificielle et de réalité augmentée. Pour information, “myeye”est déjà commercialisé en France à 3000€ par Essilor.

WIZCOMTECH : un stylo pour aider les dyslexiques

Le stylo scanne le texte et divise les mots en syllabes pour utiliser une voix numérique. Le produit de la startup est développé en utilisant une expertise unique en linguistique et en acquisition de traitement d’images dans les domaines de la microélectronique,  de la micro-optique et des moteurs d’algorithmes de reconnaissance optique de caractères.

Les futurs Waze des espaces intérieurs: ORIIENT, NAVIN et INDOORGO

Apres Waze (rachetée par Google) trois startups israéliennes cherchent à relever le défi de la navigation en temps réel dans des espaces fermés: Oriient, Navin et Indoorgo. Leur objectif commun est d’aider le piéton à naviguer dans des espaces intérieurs comme les grands centre commerciaux, les aéroports, les hôpitaux, les musées…

S’ajoute à ça la possibilité d’analyser le comportement des utilisateurs dans les galeries marchandes par exemple: temps passés, itinéraires, préférences…

Oriient exploite le champ magnétique terrestre. Dans chaque bâtiment, le champ se déforme et crée une empreinte magnétique unique. Grâce aux capteurs des téléphones qui prennent en compte depuis trois ans le champ magnétique, les relevés sont possibles et permettent une cartographie du lieu.Cette startup a été incubé par 8200 EISP, la structure des anciens de l’unité d’élite de la cybersécurité de Tsahal et s’est déjà faite une place sur les marchés européen et américain.

 Navin génère des points de données. La technologie permet la capture de millions de points de mouvement de données à l’aide d’algorithmes de stabilisation et d’annulation du bruit. L’application génère des cartes à partir de ces points de données. Elle a aussi été incubé par 8200 EISP et a intégré l’accélérateur Microsoft Ventures. Il faut savoir que Navin est actuellement en test dans les hôpitaux israéliens.

Indoorgo utilise les capteurs de téléphone mais aussi se sert de l’infrastructure existante dans un bâtiment, comme le Wi-Fi, le Bluetooth ou même les lumières au plafond, ce qui peut-être très pratique dans les zones confinées telles que les parkings ou les dépôts.Indoorgo est en phase de démonstration et a été testée dans des centres commerciaux israéliens.

REPORTY: l’application sécuritaire de la ville de Nice

L’application Reporty a été présentée par Christian Estrosi et lancée le 15 janvier à Nice.  Tout Niçois muni d’un mobile peut désormais signaler une situation d’urgence, qu’elle soit criminelle, médicale ou terroriste, un incident personnel ou un événement extérieur.

Pour faire simple si vous êtes témoin ou victime d’un délit, vous ouvrez l’application et vous voilà en connexion avec le centre de supervision urbain de la ville. Dès lors que vous ouvrez l’application, vous êtes géolocalisés.  C’est une sorte de facetime avec la police municipale ! L’application contient en plus un outil de traduction pour les touristes étrangers ayant besoin de l’utiliser.

Cependant l’application créée par le startup israélienne soulève de nombreuses polémiques. Le dispositif a été jugé intrusif par la CNIL pouvant impliquer la collecte instantanée et l’enregistrement de données telles que l’image et la voix sur la voie publique. La ville de Nice a alors été forcé de retirer ce nouveau dispositif sécuritaire dernier cri.

reporty securite

MOBILEYE: une belle avancée vers la voiture autonome

Intel vient de racheter Mobileye pour un montant record de 15 millions de dollars! Il s’agit de loin de la plus grosse acquisition de l’histoire en Israël.

Mobileye ,fondé en 1999, est spécialiste des logiciels d’assistance à la conduite.  Elle développe des capteurs et technologies de vision par ordinateur pour les systèmes d’assistance à la conduite et les véhicules autonomes. Ces capteurs et puces permettent d’éviter les piétons ou encore de réagir rapidement aux coups de freins des autres voitures. Sa technologie assiste déjà les conducteurs de 15 millions de véhicules à travers le monde, en attendant de prendre le volant à leur place. Pour faire simple cette technologie permet de détecter une voie, un véhicule, du trafic, un piéton, un panneau…Elle analyse et prévient le conducteur pour l’aider à prendre les bonnes décisions. Ces petites puces bourrées d’algorithmes sont fabriquées à Jérusalem et seraient efficaces à 99,9%.

Mais si Intel a mis la main sur Mobileye c’est surtout pour ses promesses en voiture autonome! Il reste encore aux chercheurs un travail considérable pour que cette technologie soit adaptée en toute sécurité en ville. En 2016 Intel et Mobileye se sont alliés avec le constructeur automobile BMW pour créer une plateforme afin de développer LE cerveau électronique embarqué qui permettra un jour à la voiture de circuler en totale autonomie, sans qu’une présence humaine à bord soit indispensable. Cette voiture serait alors en mesure d’effectuer seule des parcours complexes. Stay tuned !

mobileye voiture autonome

Tourisme: PRUVO et WESKI

Pruvo est une startup qui peut vous faire économiser jusqu’à 67% sur les réservations d’hôtel grâce à un algorithme unique qui détecte les baisses de prix. L’ambition de cette startup est d’étendre ce fameux algorithme à l’ensemble du marché du voyage.

Dans le même esprit, Weski est une application qui permet de faciliter les voyages au ski. La startup a développé un site internet permettant une réservation en une seule fois, WeSki, où les skieurs peuvent prévoir tous les aspects de leur voyage, du vol à l’hôtel en passant par le forfait du domaine, la location de l’équipement et les cours de ski. Figurez vous que Weski a été lancée avec un investissement d’un million de dollars. Et qui sont ses investisseurs ? Uri levine de Waze et la compagnie aérienne EasyJet.

Un French Tech Hub

En 2015, la French Tech Israël a été lancée par Emmanuel Macron (lorsqu’il était ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique) lors de sa visite en Israël au festival d’innovation DLD à Tel Aviv. Le hub French Tech Israël a l’ambition de servir de plateforme de connexion entre les écosystèmes d’innovation en Israël et en France (Le compte twitter: @FrenchTechIL )

L’objectif du French tech Hub Israël et d’accompagner les entreprises françaises de toutes tailles et de tous secteurs en les connectant à la startup nation israelienne et en recherchant les meilleures innovations disponibles.

En novembre 2017,  Mounir Mahjoubi etait invité en Israël à l’occasion du Digital Life Design.  Il déclare alors vouloir prendre Israël comme modèle pour créer une vraie startup nation française. Il a également eu l’occasion d’échanger avec  la  French Tech Israël et avec des investisseurs israéliens pour promouvoir la coopération économique entre les deux pays et lever les freins à l’investissement en France. Pleinement engagé sur les sujets de cybersécurité, le secrétaire d’Etat chargé du numérique a alors visité le site de l’université Ben Gourion de formation à la cybersécurité et le Cyber Labs JVP à Beer Sheva car il souhaite améliorer le developper de ces formations en France.

french tech israel

Une Start up nation vers une Scale up nation?

Cybersécurité, informatique, logiciels, fintech, santé, agriculture, industries : les technologies israéliennes se déploient dans tous les domaines. Grâce à l’armée,  à des universités parmi les plus renommées au monde (le Technion, l’Institut Weizmann…), et à trois générations d’entrepreneurs l’écosystème d’innovation israélien dispose donc d’une profondeur unique, seulement comparable à celle de la Silicon Valley.

Cet écosystème d’innovation a cependant ses limites car déjà mûre. En effet, le pays accueille 7.000 startups pour seulement 8,5 millions d’habitants. Soit de loin le meilleur ratio au monde. Tous les géants de la tech y sont maintenant implantés: facebook, Apple, Microsoft, Google, IBM, Samsung et plein d’autres encore.

Cependant beaucoup de startups n’ont pas réussi à grandir en se faisant racheter assez rapidement. On trouve alors de plus en plus de technologies israéliennes chez les grands groupes internationaux. Le meilleur exemple reste Waze racheté par Google en 2013 pour 1,5 milliards de dollars qui a fait office de détonateur.

Le pays tend donc à valoriser davantage ses startups afin de dynamiser cet écosystème d’innovations de l’intérieur: startup nation vers une scale up nation ?

Pour en savoir plus

http://israel.lafrenchtech.com

http://siliconwadi.fr/

http://www.brainswatt.fr/israel-innovation-learning-expedition/

About the Author:

Communication digitale chez Onepoint
Etudiante MBADMB Part time à l’EFAP

Laisser un commentaire