Goodeed ou comment rendre la publicité digitale utile

Goodeed ou comment rendre la publicité digitale utile

Comme plus de 100 000 visiteurs cette année, je suis allée à Viva Technology 2018. Une première visite, par curiosité, sans objectifs réellement bien définis, une journée pour humer l’air du temps, découvrir de nouvelles choses, rencontrer des experts, m’intéresser à d’autres sujets, secteurs d’activité… Mais tout de même, j’avais, dans un coin de ma tête (thèse oblige !), le souhait de découvrir des innovations digitales servant aux ONG.

C’est ainsi, qu’au détour d’une allée, je suis « tombée » Goodeed, une start-up présente sur le stand de La Poste. Voilà ce que j’attendais !

Goodeed : qui, quoi, comment ?

Goodeed est née d’une idée de Vincent Touboul Flachaire. À l’âge de 17 ans, il décide de créer une start-up ayant un impact social. En réalisant l’omniprésence de la publicité sur internet, il cherche un moyen de rendre utile la publicité. C’est ainsi que Goodeed naît, en mars 2014.

Goodeed, c’est « la publicité qui sauve le monde » et une communauté de super-héros… Oui rien que ça ! Alors concrètement ? Portant une vision éthique et responsable de la publicité digitale, Goodeed est une plateforme qui permet de faire des dons gratuitement… juste en regardant des pubs ! Ok mais comment cela fonctionne-t-il ? C’est très simple :

  1. Se connecter au site goodeed.com ou sur l’application disponible sur GooglePlay et l’AppStore
  2. Choisir, sur la page d’accueil, le projet que l’on souhaite soutenir
  3. Regarder pendant 20s la publicité rattachée au projet
  4. Le don est fait, il suffit simplement de le confirmer avec la possibilité de le partager sur ses réseaux sociaux

70% des montants générés par les publicités visionnées sont reversés aux associations partenaires pour financer leurs projets.Les 30% restants sont utilisés pour le fonctionnement de Goodeed.

Depuis le lancement de la start-up en mars 2014 :

  • 100 projets ont été financés
  • 13,7 millions de dons gratuits ont été collectés
  • 75 annonceurs (dont Coca-Cola, Philips, Société Générale, Courir ou encore Hello Bank)
  • 60 associations partenaires parmi lesquelles Restos du Cœur, Handicap International, Enfants du Mékong, Unicef, Solidarités Internationales…
  • 255 000 membres donateurs sur Goodeed

L’enjeu du don et du don en ligne

Aujourd’hui faire un don peut s’avérer compliqué : il faut avoir de l’argent (basique me direz-vous mais primordial), du temps et avoir confiance (54% des français ont déclaré en 2017 avoir confiance dans les associations et fondations faisant appel aux dons – Etude Kantar Sofres)

En France, 70% des donateurs ont plus de 50 ans et seulement 7% des dons sont faits en ligne. Par chèque, virement et pour une infime partie du don en ligne, 5 milliards de dons sont collectés en France par an et on constate une baisse de 2% des donateurs depuis 4 ans. Or 3 milliard d’euros sont dépensés en publicité digitale chaque année.

Goodeed, par une idée simple, propose une solution aux associations, ONG, organisation gouvernementale pour lesquelles le don est fondamental :

  • Rendre le don simple et rapide: seulement 20s de temps suffisent pour être donateur (la réponse à la problématique de temps)
  • Rajeunir les donateurs : aujourd’hui, la communauté des donateurs Goodeed c’est 80% de personnes entre 18-35 ans (la réponse à la problématique de renouvellement des donateurs)
  • Rendre le don gratuit : capter une partie de l’investissement publicitaire digital pour les reverser à une cause (la réponse à la problématique d’argent)
  • Être transparent : les donateurs sont informés sur la suite donnée à leur don. Compte-rendu de l’action, montant récolté pour le projet, tout est visible sur le site. (la réponse à la problématique de confiance)

Avec une communauté actuelle de 255 000 membres, 5 000 nouveaux inscrits par mois, un format impactant, 4,5% de taux de clic et 20 secondes de vues garantis (vs le 3s généralement constaté notamment sur les réseaux sociaux), les marques ont à disposition une cible captive, qualifiée et engagée.

Pour les associations, ONG, ce système permet 0€ de frais de collecte, de capter une nouvelle audience (et pourquoi pas la ramener dans l’écosystème de l’association) ; il offre également une manne de donateurs disponibles et surtout une importante viralité solidaire par le partage de l’action sur les réseaux sociaux.

Et après ?

Détenu depuis juin dernier par La Banque Postale, le spécialiste du crowdfunding KissKissBankBank  a annoncé, en mars dernier, avoir pris une participation majoritaire dans Goodeed.

« Avec ce rachat, La Banque Postale permet à KissKissBankBank&Co, dont Goodeed devient la filiale, de poursuivre son développement et de se doter d’un outil unique en faveur de la solidarité, un secteur en forte croissance », indique le communiqué de presse de la banque. (source Usine Digitale)

Quand on sait que les investissements publicitaires dans le digital sont en augmentation de 12% cette année, le potentiel pour les ONG et associations peut être conséquent…

Si, après avoir lu cet article et que le coeur vous en dit, je ne saurais que vous inviter à « perdre » 20 s de votre temps… De temps en temps.

By | 2018-06-10T15:30:11+00:00 juin 10th, 2018|Actualité, Publicité|2 Comments

About the Author:

Consultante Marketing digital/Social Media/Influence – MBA Digital Marketing & Business @EFAP_ @MBADMB #MBADMB #socialmedia #marketingdigital #CM #run #travel

2 Commentaires

  1. Véronique 22 juin 2018 à 16 h 56 min␣- Répondre

    Merci Marine, je ne connaissais pas du tout Goodeed mais l’intention est excellente. Il est vrai qu’i est temps de repenser la collecte de dons, car les ONG font parfois appel à des techniques un peu trop racoleuses. Cette initiative est beaucoup moins invasive

  2. Paul 28 juin 2018 à 17 h 12 min␣- Répondre

    Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire