Visualise ta pensée avec le sketchnoting

Nous sommes nombreux à gribouiller lorsque l’on assiste à une réunion ou un cours, où lorsque l’on parle au téléphone. Souvent, cette activité est mal perçue, ressentie par les autres comme un manque d’attention. Et pourtant, rien de plus faux ! Car des études ont démontré que le fait de gribouiller pendant une activité d’écoute peut améliorer la compréhension de 29 % ! En réalité, nous devrions tous nous adonner au gribouillage ! Mais il y a encore mieux… Et si on optimisait le gribouillage avec une prise de notes rapide et efficace ? C’est justement ce que propose le sketchnoting 😉

Sketch quoi ?

Le sketchnoting est une contraction de deux mots anglais, sketch (croquis) et noting (prise de notes dynamique). Cela consiste à faire une prise de notes visuelle et créative mais structurée graphiquement sur une page. Il n’y a pas besoin d’être un dessinateur de génie. Des éléments graphiques très simples que nous avons appris enfants, tels que le carré, le cercle, le triangle et le rectangle sont la base des formes simplifiées utilisées pour créer des illustrations.

Encore une invention made in USA ?

On croit souvent que le sketchnoting est un outil récent utilisé par les designers. En réalité, il est bien plus ancien. Il suffit de regarder les croquis d’un certain Léonard de Vinci pour comprendre que sa pensée était déjà structurée par des dessins, des notes et des graphiques.

En 1970, des consultants américains utilisent la facilitation visuelle pour améliorer les échanges au cours des réunions, mais c’est dans les années 2000 que le sketchnoting se popularise grâce aux UX designers. Leur utilisation du sketchnoting pour visualiser les solutions centrées utilisateurs a contribué à son essor, associé en particulier aux méthodes agiles.

Quand trop c’est trop !

Nous vivons aujourd’hui dans un monde VUCA (Volatility, Uncertainty, Complexity, Ambiguity) dans lequel on nous bombarde d’informations en continu. Cette infobésité nous épuise intellectuellement et pour survivre dans ce nouveau monde, il nous faut des outils. On doit digérer des centaines de mails par jour, prendre des notes lors des réunions, faire de la veille, communiquer sur divers réseaux et se former. Comment réussir à garder ce qui est important ? Et si pour cela on utilisait notre sens visuel ? Notre cerveau est naturellement attiré par les images, alors autant s’en servir !

Soyons honnêtes, les notes que nous prenons en réunion sont souvent désordonnées et rarement relues.

Demande autour de toi, je suis sûre que la plupart des comptes-rendus de réunions ne sont jamais relus par les destinataires.  Alors qu’une prise de notes visuelle permet de rappeler aux participants à une réunion les points importants dans un coup d’œil, sans avoir à lire 10 pages très denses. C’est simple, on se concentre sur l’essentiel.

Nous devons alléger la surcharge cognitive, le sketchnoting permet un balayage visuel, et évite une lecture linéaire des informations par la simplification des informations complexes.

C’est par ailleurs la raison pour laquelle aujourd’hui la communication devient plus visuelle : il suffit de voir l’explosion d’infographies sur internet pour le constater. De plus, le langage visuel est celui que nous parlons tous, c’est autour d’un langage universel que le sketchnoting nous permet de travailler et ensuite partager.

Tu as encore besoin d’être convaincu ? Voici quelques avantages du sketchnoting :

  • Structuration de la pensée
  • Aide à la mémorisation et à l’apprentissage
  • Facilitation des échanges
  • Décharge de la surcharge cognitive
  • Création de nouveaux processus de réflexion
  • Préparation de sa prise de parole en public
  • Renouer avec l’usage de la main !

Lorsque nous prenons des notes avec notre ordinateur, nous sommes tentés de tout noter, alors que lorsqu’on note à la main nous comprenons mieux les concepts. Bien que nous ne soyons pas tous des designers, nous pouvons tous penser en images. Utilisons cette capacité pour faire évoluer notre écouté active et améliorer notre tri d’informations !

Voici une démo de sketchnoting avec ce qu’il faut retenir de cet article 😉

Sources

  • M. Rohde The Sketchnote workbook 
  • W. Brand Visual Thinking
  • A. Akoun, P. Boukoza, I. Pailleau Travailler avec le sketchnoting
  • V. Gallo Penser en images
By | 2019-05-16T15:41:37+00:00 June 17th, 2018|e-Business, Non classé, Transformation digitale, UX|5 Comments

About the Author:

Passionnée d'art et de culture, je m'intéresse aux processus de créativité et aux méthodologies centrées sur l'humain

5 Comments

  1. Camus 17 June 2018 at 16 h 36 min - Reply

    Très intéressant et tellement vrai sur les comptes rendus non lus ! merci Paula !

    • Paula Alvarez Magariños 17 June 2018 at 17 h 09 min - Reply

      Merci Stéphanie ! Il n’y a plus qu’à tester 😉

  2. VIJEYAKUMAR 21 June 2018 at 10 h 40 min - Reply

    Je ne connaissais pas ce concept, merci Paula pour cette découverte 🙂
    Ta démo de sketchnoting est remarquable : un grand B R A V O !

  3. Marine GatineauSailliant 22 June 2018 at 14 h 18 min - Reply

    Merci pour cet article très intéressant ! Je ne connaissais pas ce concept et je vais tester sans fautes !

  4. Chantal 23 August 2018 at 14 h 43 min - Reply

    Clair, synthétique, vivant… c’est parfait !

Leave A Comment