Champions 2018 ( Mon frère) des réseaux sociaux !

 

Les Bleus sont Champions du Monde de Football 2018. Retour sur les principaux changements, disons plutôt, les principales évolutions.

Il y a 4 ans, notre  sélectionneur national Didier Deschamps , déconseillait à ses joueurs de publier des messages via Facebook et Twitter . En 2018, les règles avaient évolué avec leur temps:  aucune interdiction, mais « pas de portable à table, ni dans le vestiaire lors des entraînements ou avant les matchs », détaillait Guy Stephan, l’entraîneur adjoint des Bleus, à France Télévisions.

 

La moyenne d’âge, 25 ans ,de notre équipe nationale y est pour quelque chose. En effet, ayant grandi avec les réseaux sociaux, les bleus ont utilisé les codes et usages comme ils le font dans le quotidien, avec leurs proches. Facebook, Instagram, Twitter, les footballeurs ont court-circuité les canaux traditionnels. La plupart d’entre eux passent par internet pour faire leur communication.

Chaque message respire le naturel à 100%, et l’arrivée des réseaux sociaux a changé la vie quotidienne des joueurs, mais aussi celle des fans, durant la compétition. La communication institutionnelle faite par la Fédération Française de Football montre par exemple le discours officiel classique du président Emmanuel Macron après la victoire, quand Paul Pogba ( 25 ans ), publie à son tour une photo de lui faisant un dab, la coupe entre les mains.

Les modes de communication ( blagues, photos drôles ou clin d’oeil d’un côté et communication plus officielle selon les sujets de l’autre ) sont désormais complémentaires. Les joueurs tricolores présentent une image très maîtrisée, loin des frasques du passé, comme lors du mondial 2014 au Brésil où certains clichés publiés et attitudes de joueurs avaient pu agacer le sélectionneur.

 

Les joueurs peuvent désormais se rendre compte des émotions qu’ils procurent, en temps réel, et bénéficient par la même occasion des encouragements des supporteurs. Souvenez-vous du chant à la gloire de Benjamin Pavard, après son sublime but face à l’Argentine, qui est arrivé jusqu’aux Bleus via les réseaux sociaux, ou encore du match face à la Belgique, qui a donné la possibilité aux joueurs de prendre conscience du rassemblement aux Champs-Elysées. 20 ans plus tôt, l’équipe de France a vécu les phases finales du tournoi, en étant loin  du reste du pays.

Le résultat est tout aussi simple: en se comportant de la même manière en ligne et hors ligne, durant toute la compétition, l’équipe a donné l’impression de former un groupe sans faux semblant. Nous connaissons tous désormais la célèbre danse d’Antoine Griezmann, venue tout droit du jeu vidéo en ligne Fortnite, dont il est passionné, tout comme des millions d’adolescents et jeunes adultes en France. Il a pu montrer à la France entière qu’il est un joueur de jeux vidéo comme les autres.

Tour d’horizon sur les comptes Instagram des joueurs:

Excepté Olivier Giroud, tous les joueurs de l’équipe de France, possèdent un compte Instagram actif. Certains partagent tout avec leurs fans ( H.Lloris, C.Tolisso ou encore le Parisien P.Kimpembe ), la ou d’autres ont une utilisation très professionnelle en ne postant que des photos liées au football ( O.Dembélé ou B.Pavard). Le dernier groupe étant ceux qui n’utilisent leurs comptes que durant les grandes compétitions comme S.Nzonzi ou N.Kanté. Paul Pogba est le chouchou des Bleus, sur Instagram près de 25 millions de personnes suivent son compte. Antoine Griezmann (18 millions de followers) et Kyllian Mbappé (11 millions d’abonnés) sont également très populaires sur le net, talonnés de près par Raphaël Varane (6,8 millions d’abonnés sur Instagram, plus de 3 millions sur Twitter et 4,7 millions de fans sur Facebook).

 

 

Du coté de Twitter:

Les bleus sont aussi champions du nombre de tweets avec 337 tweets , suivi par les belges avec 307  tweets  et l’Angleterre  256 tweets . Kylian Mbappé se retrouve en 1ere position du nombre de followers gagnés, soit 603 901 followers ( + 56% ), suivi de NeymarJR. Les croissances les plus spectaculaires sont pour Benjamin Pavard avec + 650,3%  ( soit 90274 nouveaux followers ) et Steven Nzonzi avec +186,19% ( soit 11149 nouveaux abonnés ).

( données mesurées entre le 11 Juin et le 16 Juillet via Fiacuity  et  Visibrain)

 

L’équipe de France est championne du monde de l’engagement sur les réseaux sociaux.

 

Pour la 1ère fois, il était possible de vivre de l’intérieur l’aventure des bleus, via les storys Instagram/ Snapchat des différents joueurs de l’équipe de France. L’instantanéité des informations devenait une source pour les médias aussi.

 

Souce @Destailleurs

 

Le rêve bleu par Nike

 

En 1998, il y avait la marque allemande aux trois bandes Adidas pour célébrer la victoire des bleus. En 2018, Nike aligne pour la 1ère fois deux équipes pour la finale de Coupe du Monde de Football. Nike avec son nouveau bail ( 2018-2026 ) d’un montant annuel de 50 millions d’euros ( contre 45,5 millions avant ) avait choisi Kylian Mbappé comme égérie principale française. La primeur d’ajouter l’étoile toute convoitée au maillot de l’équipe de France est considéré comme une consécration. En 1998, Adidas avait vendu plus de 800 000 maillots bleus blancs rouge sur l’année sur la finale de la coupe du monde. Pari gagnant pour Nike qui a multiplié les activations autour de l’équipe de France ( Nike étant l’équipementier principal de K.Mbappé au Paris Saint Germain ).

 

Naissance d’une nouvelle ère !

L’ère numérique a changé très rapidement les comportements des fans, les attentes et les habitudes de consommation, et plus rapidement que les équipes, les ligues et les fédérations ont pu s’adapter. L’arrivée du digital amène de nouveaux leviers, permettant aux organisations sportives de procurer de nouvelles émotions aux fans. Les athlètes deviennent des ambassadeurs et influencent les Fans. Ces émotions restent des moments de joie collective, et le Sport Business continue sa mutation. Notre prochain rendez-vous Football est en 2019, avec la coupe du monde de football au féminin. Car au final, à ce jour, seul le football arrive à rassembler autant.

By | 2018-07-19T18:29:55+00:00 juillet 19th, 2018|Non classé, Social Media, Sport / Gaming|2 Comments

About the Author:

2 Commentaires

  1. Veronique 19 juillet 2018 à 14 h 16 min␣- Répondre

    Article très éclairant et factuel sur l’évolution de la communication sur de grands événements internationaux. J’ai suivi la Coupe du Monde comme beaucoup et j’Ai aussi été sensible à la communication et bonne enfant des joueurs. Espérons maintenant que le championnat féminin déchaîne un élan similaire

  2. Line Guffond Le Goanvic 19 juillet 2018 à 14 h 41 min␣- Répondre

    C’est beau la passion….!!!!
    bel article, bien documenté. Vivement dans 4 ans….

Laisser un commentaire