Réseaux sociaux : une ville contrôlée par Twitter

Les réseaux sociaux prennent de l’ampleur…

Nous ne construisons pas des services pour gagner de l’argent, nous gagnons de l’argent pour créer de meilleurs services – Mark Zuckerberg

Les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place dans la société. Chaque jour nous les utilisons pour faire part au monde de nos humeurs, nos goûts, nos ressentis… Mais d’ici 10-20 ans que deviendront-ils ? Un réseau social peut-être éphémère. Pour ne pas tomber dans l’oublie il doit évoluer constamment et proposer de nouveaux services.

Jun, cette ville espagnole qui se sert des réseaux sociaux pour surveiller et protéger sa population

Le maire de la ville, Jose Antonio Rodriguez, a adopter la télédémocratie. En créant un compte Twitter où tous les habitants de Jun pourraient être administrateur, il espérait que chacun puisse participer au mieux vivre de la ville. En effet, une personne sur trois disposerait d’un compte Twitter.

Fini les plaintes devant les mairies, les pancartes, les lettres de mécontentement. Aujourd’hui nous communiquons différemment et le maire de la ville de Jun l’a bien compris. Via les réseaux sociaux, et notamment via le compte Twitter de la ville, chaque citoyen peut faire part de ses problèmes, ses propositions d’amélioration, ses idées ou ses plaintes. Tous les employés du secteur public de la ville utilisent ce réseau social pour tout ce qui concerne l’organisation de la vie publique de la ville.

Face à cette disruption, la population de la ville semble satisfaite. Les temps de réaction sont rapides et immédiats. Chaque post est pris en compte et au sérieux. Par exemple, juste pour remplacer une lanterne abîmée, il aura fallu seulement 3 minutes et 58 secondes à compter de la réception de l’avertissement pour que le problème soit résolu. Un record pour l’organisation d’une ville.

Cette actualité et cette dévotion pour les nouvelles technologies et les réseaux sociaux ont inspiré Twitter de sorte à ce que le réseau social finance l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) pour analyser le cas de la télédémocratie de la ville de Jun.

Voici quelques témoignages gratifiants des partisans de ce nouveau système d’organisation :

« L’officier de police de Jun nous a dit qu’il recevait de 40 à 60 tweets par jour, du plus grave (il y a eu un accident de voiture) au plus banal (mon voisin chante tout le temps, faites-le taire s’il vous plaît). Il indiquait que le fait d’être accessible au public sur le réseau social avait ses inconvénients ; pour protéger sa vie de famille, il éteint son téléphone quand il rentre chez lui. »

« L’ouvrier qui s’occupe du balayage des rues, dont les tweets l’ont rendu célèbre dans la ville, nous a expliqué qu’avoir son travail quotidien vu et apprécié sur le réseau social a changé sa vie. Selon le maire, ce système fait économiser du temps et de l’argent à la ville. »

Pour plus d’information, retrouvez sans plus tarder le documentaire de LCI qui parle de cette avancée non seulement technologique, mais également générationnelle.

Et si cette actualité et les réseaux sociaux vous intéressent : allez visiter le compte de José Antonio Rodríguez (@JoseantonioJun), qui possède plus de 430 000 abonnés sur Twitter !

By | 2018-07-26T15:17:10+00:00 août 4th, 2018|Digital Marketing, Social Media|0 commentaire

About the Author:

Parce que j’ai toujours aimé le sens du relationnel et l’aspect pluridisciplinaire de la communication, j’ai naturellement choisi de m’orienter vers des études de communication à l’EFAP avec en complément une formation digitale avec le MBA Digital Marketing & Business.

Laisser un commentaire