Chatbot : converser avec les morts

Alors que de plus en plus de sites mettent en place un chatbot pour un meilleur relationnel client, d’autres usages peuvent être faits de cette technologie. Bien qu’encore non démocratisé, on parle notamment d‘un usage afin de converser avec des proches disparus.

Un type de chatbot déjà mis en place…

En 2016 une russe du nom d’Eugenia Kuyda a créé un chatbot basé sur les conversations par SMS qu’elle avait eu avec son ami décédé dans un accident de voiture. Elle a plus tard lancé une application du nom de Replika qui permet d’avoir une réplique de soi-même en chatbot en l’alimentant avec ses informations personnelles, de quoi vivre éternellement auprès de votre entourage de façon virtuelle.

L’an dernier, un américain du nom de James Vlahos a programmé un chatbot à l’image de son père avant qu’il ne décède d’un cancer afin de pouvoir continuer à converser avec celui-ci. Il a dû au préalable emmagasiner des heures d’informations sur l’histoire de son père.

…mais pas tout à fait convainquant.

Il en reste que ces chatbots sont encore rudimentaires et ne peuvent pas coller à 100% à ce qu’était la personne de son vivant. De même, la conversation ne vous apprendra jamais rien de nouveau par rapport à ce que vous connaissiez déjà de la personne décédée. Ce problème pourrait être pallié si la personne décédée se mettait très tôt à récolter ses propres informations pour bâtir son chatbot et si Google et Facebook notamment lui partageaient toutes les informations qu’ils possèdent sur lui. Il faudrait donc raconter dans les moindres détails chaque instant de sa vie pour avoir un chatbot « humain ». A ce jour aucun chatbot n’a réussi le test de Turing, c’est-à-dire à faire croire qu’il était un humain.

Et après ?

On peut imaginer qu’on utilisera non seulement des chatbots pour converser avec les morts, mais aussi des hologrammes ou encore que les chatbots en eux-mêmes seront accompagnés d’une voix de synthèse du défunt, de quoi nous convaincre un peu plus que nous sommes en train de parler à notre proche décédé.

By | 2018-05-25T15:23:55+00:00 août 9th, 2018|Tech & Innovation|0 commentaire

About the Author:

Etudiante en MBA Digital Marketing & Business à l’EFAP, je m’intéresse particulièrement aux nouvelles technologies et à la culture coréenne.

Laisser un commentaire