Enseignez à Vivre! l’expérience apprenant selon Edgar Morin

L’année dernière, j’ai eu l’occasion d’assister à l’avant-première du documentaire « Enseignez à vivre! » d’Abraham Ségal, inspiré du manifeste du même nom d’Edgar Morin sorti en 2014.

Travaillant actuellement sur ma thèse qui porte sur « l’expérience apprenant », c’est avec bonheur que je me suis replongée dans les travaux du célèbre sociologue et philosophe.

Je ne peux que recommander ce documentaire aux personnes qui s’intéressent aux méthodes d’éducation alternatives et aux travaux d’Edgar Morin. Celui-ci est très présent dans le documentaire et partage sa vision du rôle de l’éducation, ses manquements et de l’impact sur la société.

Quand enseignants et élèves misent sur une pédagogie innovante et enrichissante pour tous

Prenant pour exemple 5 écoles ou lycées pronant une éducation innovante et humaniste, Abraham Segal montre l’impact positif de ces démarches décalées sur les jeunes ET les enseignants et tous ces exemples ont plusieurs points en commun:

  • le respect de l’autre et de l’espace collectif régulé par les étudiants eux-mêmes qui participent activement à la vie de l’école, à son entretien, à son organisation.
  • Une grande autonomie laissée aux étudiants, qui se réapproprient peu à peu l’envie de venir en cours et d’apprendre. La plupart d’entre eux étaient sortis du système scolaire en situation d’échec.
  • L’implication du corps enseignant qui va au delà des cours, la bienveillance, le dialogue et le rapport de confiance qu’il instaure avec les jeunes étudiants.
  • Enfin, le programme pédagogique plus souple qui laisse une plus grande place à l’expression individuelle et qui s’adapte aux capacités et rythmes de chacun.

Un espoir face au décrochage

Ces quelques illustrations sont autant d’espoir pour ces jeunes qui ont décroché du système scolaire, parce qu’inadapté à leurs besoins. Elles montrent les limites du système éducatif actuel, basé sur la performance et le résultat, au détriment du développement de la personne et met en exergue les opportunités qu’offrent ces établissements hors normes.

Le documentaire met aussi en avant le décalage entre les jeunes générations connectées et l’éducation nationale qui vient d’ailleurs  d’interdire les portables à l’école, au risque d’aller à contrecourant des tendances de fond.

Le documentaire a cela d’intéressant qu’il met en avant tout la notion de plaisir, de citoyenneté et d’engagement…. bien avant l’apprentissage des mathématiques ou du français.

Edgar Morin, présent à l’avant-première, a d’ailleurs rappelé que l’éducation nationale était très lente à intégrer les sujets sociétaux, comme la mondialisation, la destruction de la biodiversité, la dégradation de la faune, de la flore, le réchauffement climatique, mais aussi la compréhension d’autrui, l’incertitude de la vie, les questions politiques, etc.

Edgar Morin

De la diversité naît la richesse, nous a rappelé Edgar Morin.

Ces multiples initiatives qui sortent des schémas éducatifs classiques auraient leur place dans tous les écoles, collèges et lycées et éviteraient sans doute de nombreux décrochages.

Avec la démocratisation des outils digitaux et l’accès à des supports pédagogiques en ligne, faisons en sorte que l’école 2.0 soit plus inclusive, agile et démocratique, pour répondre aux aspirations personnelles et professionnelles des futures générations.

By | 2018-08-25T21:06:54+00:00 août 25th, 2018|Non classé|4 Comments

About the Author:

Après avoir exercé pendant de nombreuses années dans le secteur de la cosmétique professionnelle dans des fonctions managériales et de développement international, je m’intéresse actuellement de près à l’économie numérique, marketing digital, transformation numérique et en particulier à la façon dont chaque individu s’approprie tous ces nouveaux outils digitaux pour développer son propre programme de formation et d’entraînement et se tenir à jour dans son domaine professionnel.

4 Commentaires

  1. CAMUS 26 août 2018 à 14 h 00 min␣- Répondre

    excellent article, rassurant pour la maman que je suis ! Bravo !

  2. Muriel Griveaud 27 août 2018 à 11 h 08 min␣- Répondre

    Apprendre dans la diversité, le collectif et la bienveillance… un rêve. Et surtout apprendre aux enfants comme aux adultes d’ailleurs (pour celui qui sait se remettre en question il n’est jamais trop tard) à réfléchir, poser les bonnes questions, débattre sans animosité mais en toute constructivité plutôt que de réciter, régurgiter sans donner place à l’intention de comprendre et faire le tour d’une question. Voila ce qui sauvera notre système scolaire, d’apprentissage tout au long de la vie et notre humanité. Merci Véronique pour ce bel article et j’adore Edgar Morin.

  3. Virginie Revol 27 août 2018 à 11 h 23 min␣- Répondre

    Pluton avait dit « Pou enseigner il faut de l’amour » ! Il avait tout compris. BravoVéronique pour cet article et d’avoir mis en lumière Abraham Segal.

    • Véronique Moreau 27 août 2018 à 11 h 31 min␣- Répondre

      Merci Virginie …. amour, patience et empathie sont la clé de l’enseignement ! bises et bonne rentrée

Laisser un commentaire