Twitch ou l’explosion du livestream

Twitch ou l’explosion du livestream.

Connaissez-vous Youtube gaming, service lancé en 2015 ? Ou bien encore Facebook Gaming, né en 2018 ? Ces deux plateformes, issues des mastodontes que sont Google et Facebook ont pour but de concurrencer Twitch, le leader du «livestream », ces vidéos transmises en direct par un animateur, ou Streamer, à l’attention des utilisateurs appelés « Viewers ».

Lancé en 2011 sur les bases d’un service similaire appelé Justin.TV, Twitch est devenu en 7 courtes années le leader incontesté de son domaine de prédilection, le streaming de jeux vidéo. En 2014 se murmurait que Google était intéressé par la plateforme, afin de l’intégrer à YouTube, ce sera finalement Amazon qui s’adjugera les faveurs de Twitch, dont le potentiel était encore mal perçu à l’époque.

3 ans plus tard, en 2017, Twitch a récolté 54% des 3,2 milliards de dollars de revenus générés par les contenus liés aux jeux vidéo, tout en attirant deux fois moins d’audience pour ces contenus que YouTube, selon une étude du cabinet d’expertise SuperData. Mais quelles sont alors les recettes de ce succès ?

 

Des éléments conjoncturels

Le succès de Twitch n’aurait pu se réaliser sans une explosion du streaming de jeux vidéo. Arrivé en France en 2008 via YouTube, les amateurs de ce type de contenu ont migré des vidéos courtes proposé sur la plateforme de Google vers des livestreams plus long et diffusé en direct.

Twitch a également su profiter de l’explosion de l’esport. Les compétitions de jeux vidéo n’ont cessé de se développer depuis l’essor des consoles de jeux et Twitch leurs a permis de capter un public bien plus large que celui se déplaçant en « Lan », des rassemblements physiques de passionnés dédiés à leur passion et à la compétition. A la manière d’un grand évènement sportif, les plus grandes licences du monde vidéoludique tel que Counter Strike, FIFA ou League of Legends rassemblent des centaines de milliers d’utilisateurs devant leurs écrans. Dans un premier temps incompris puis stigmatisé, ce phénomène attire maintenant les convoitises de nombreux acteurs du monde digital.

Q2-Q3 2017

La communauté et le contenu

Déjà pierre angulaire du succès de YouTube, les communautés permettent aux producteurs de contenus de fédérer leurs utilisateurs autour de contenus adaptés. Les « Youtubeurs » sont devenus des stars qui peuvent compter jusqu’à 12 Millions de « Fans » ou abonnés selon la typologie de YouTube. Sur Twitch, l’effet live renforce ce phénomène, la proximité avec le streamer est plus grande, la présence d’un chat permet aux utilisateurs de lui adresser des messages et de discuter et commenter ses parties entre eux. Un utilisateur peut utiliser Twitch gratuitement, mais il a également la possibilité de s’abonner à un Streamer afin d’avoir des avantages tels que les live en replay pour certaines chaines Twitch ou encore des émoticones personnalisées pour le chat.

Un système de don est également en place pour soutenir directement le producteur de contenu. Twitch tient aussi à développer sa communauté de streamers, en fonction de leur temps passé sur la plateforme et la qualité de leur contenu, en leurs permettant de devenir « Partenaire » et donc de toucher une plus grande partie des abonnements.

Avantages pour un streamer partenaire.

Dans un monde de plus en plus « vidéo-centric », les principaux acteurs du web d’aujourd’hui ne pouvaient pas laisser passer une telle opportunité. Youtube, qui possédait une fonctionnalité Live depuis un certain temps a ouvert une section « Gaming », qui profite du nombre immense d’utilisateurs quotidiens de la plateforme mais qui est desservie par son manque de clarté. Facebook, malgré le lancement de sa plateforme Gaming, est bien plus présent sur les lives IRL (In-Real-Life) et Periscope, propriété de Twitter, les lives de mobiles à mobiles.

Avec l’intérêt grandissant des annonceurs pour ce type de diffusion de contenu, la bataille ne fait que commencer, Twitch à tout intérêt à continuer sur la voie de la diversification de contenu pour ne pas perdre l’avantage gagné sur ses redoutables concurrents que sont Google, Twitter et Facebook.

 

Lambert Lecoeur

https://www.linkedin.com/in/lambert-lecoeur-b74ba884/

 

Sources:

Twitch ou l’art de faire payer les spectateurs de jeux vidéo

Esports to be worth over $1 billion by 2020

À lire sur Numerama : Avec IRL, Twitch poursuit sa diversification au-delà du jeu vidéo


https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-streaming-jeux-video/
https://www.blogdumoderateur.com/plateformes-streaming-youtube-twitch/
https://www.eclypsia.com/fr/edito/actualites/edito-youtube-gaming-reel-concurrent-a-twitch-7865
https://www.01net.com/actualites/jeux-video-facebook-lance-un-concurrent-de-twitch-1466995.html
https://www.01net.com/actualites/facebook-poursuit-ses-efforts-pour-copier-twitch-et-seduire-les-gamers-1360858.html

YouTube is closing the gap with Twitch on live streaming, report finds

Twitch bientôt devant YouTube ?

Le phénomène Twitch : l’extraordinaire succès des jeux vidéo en ligne

Twitch ou l’art de faire payer les spectateurs de jeux vidéo

 

By | 2019-01-18T16:35:04+00:00 décembre 13th, 2018|Apps, Sport / Gaming, Transformation digitale|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.