Youtube, ma nouvelle télévision

Si mon moi de 15 ans avait su qu’un jour dans ma vie je ne regarderai plus la télévision, j’avouerai que j’aurai été surprise (mes parents les premiers !). A 15 ans c’était l’endroit devant lequel je préférais être, et aussi devant lequel il était le plus difficile de me faire décrocher. Et même si Facebook et Youtube existait déjà et que j’étais déjà inscrite, la télé restait véritablement mon endroit et moment préférés.

Après tout, j’y retrouvais tout dans cette télé : informations, émissions plus ou moins intelligentes, sport, news, divertissement, musique…

Mais j’avouerai qu’un peu moins de 10 ans après, beaucoup de choses sont apparues (ou ont disparues).

La révolution réseaux sociaux

Pour ne citer qu’eux, les réseaux sociaux par exemple. Ils ont simplement tout révolutionné à leur création.

Tout a du être repenser et revu en fonction de ces derniers. Snapchat, Facebook, Instagram, Blogger, Skyblog… (oui oui vous vous souvenez…). Comme beaucoup je me suis inscrite, j’ai utilisé, j’ai échangé, j’ai quitté (ou pas).

Mais s’il y en a un que j’ai toujours utilisé sans réellement avoir conscience du potentiel qu’il présentait c’est bien Youtube.

Et pourtant, Youtube existe depuis des années déjà (14 pour être précise, merci Google). S’il y a bien de cela que je le connais, je ne me doutais pas de la richesse du contenu qu’il présentait. Avant j’y allais avant tout pour regarder les derniers clips de chanteuses connues ou encore de Youtubeuses.

Mais pour être honnête, depuis quelques temps des proches m’ont fait redécouvrir le site entier. L’un d’entre eux a du vraisemblablement être le 3ème co-fondateur de la plateforme dans une vie précédente. Et sans trop grande surprise finalement, je suis depuis devenue complètement captivée par la qualité, la quantité et la diversité de contenus que je peux y trouver.

Peut-être est-ce le côté trop orienté des médias traditionnels qui jouent sur la peur et le buzz pour être regardés (coucou BFM) qui m’a lassé. Mais je préfère me dire que c’est bien les Youtubeurs·euses sur Youtube qui ont su me séduire.

Youtube, ma mine aux trésors

C’est simple, sur Youtube je trouve de tout. Des vidéos gaming, historiques, scientifiques, d’actus, des tutos, des cours d’anglais, de la beauté, de la cuisine, du sport, de la déco, du jardinage, du bricolage, des expériences, des animaux, de la musique, des vidéos vintages… Bref absolument tout.

J’aime aussi voir le résultat et la qualité de travail que de simples amateurs (pour certains) arrivent à produire. Les documentaires ne sont plus réservés aux productions, les émissions de cuisines plus aux grands chefs sur TF1 ou M6.

infographie chiffres youtube

Sur Youtube, tout le monde a sa chance et tout le monde peut faire ce qui lui plaît. Il n’y a qu’à regarder de plus près les chiffres pour se rendre compte de l’immensité de Youtube sur Internet.

On parle très régulièrement de Facebook et Instagram, mais si dans son utilité première Youtube propose un format d’utilisation différent, tout le monde utilise fréquemment ce réseau sans pour autant être inscrit·e. Mes parents les premiers par exemple. Toujours pas inscrits sur Facebook ni Instagram, il leur arrive régulièrement de rechercher sur Youtube des vidéos à regarder. 

Cette richesse, diversité et liberté que propose Youtube -tant aux créateurs qu’aux “viewers” finalement- me séduit complètement. D’une certaine manière, YouTube est véritablement devenu mon Google à moi des vidéos et de la télé. Aujourd’hui c’est Youtube qui me divertie, me surprend et m’informe, et je pense sincèrement que le réseau ne s’épuisera jamais.

By | 2019-02-04T13:12:23+00:00 January 11th, 2019|Art, Culture, Luxe, Content Marketing, Digital Marketing, Social Media|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment