Une Intelligence Artificielle peut-elle avoir des émotions ?

 

Il faut avant tout savoir distinguer 3 points : 

  • Le fait de savoir exprimer une émotion 
  • Le fait de savoir déceler les émotions exprimées par les autres
  • Le fait de ressentir soi-même les émotions 

Les robots ont aujourd’hui la capacité de réaliser les deux premiers points. 

Un robot est capable d’exprimer certaines émotions. Les émotions universelles comme la joie, la tristesse, la colère, le dégoût, la peur, la surprise et le mépris en font partie, mais aussi des émotions plus complexes. Un robot pourra aussi facilement simuler le sentiment d’amour

Le film « Ex Machina », réalisé par Alex Garland en 2015, est un bon exemple pour illustrer ces propos [SPOILER] : le robot, nommé « Ava », a une apparence féminine. Elle simule des sentiments amoureux envers un stagiaire pour arriver à ses fins. En tissant un semblant de relation, elle faire réussir à faire de ce stagiaire un complice de vendetta et d’évasion. Le robot souhaite se venger de son créateur aux penchants misogynes qui crée des robots femmes pour les réduire au rôle de sextoys, mais aussi retrouver sa liberté et s’enfuir de sa prison d’argent. L’amour devient alors une stratégie de survie. 

Le réalisme d’expression des émotions par les robots porte parfois à confusion certains humains qui, comme je l’ai expliqué dans cet article, tombent amoureux de l’IA. 

En imitant une émotion, certains programmes sont aussi en mesure de générer de l’émotion chez l’humain. 

Le robot aussi capable de reconnaitre et interpréter les émotions de l’individu en face de lui et donc de connaitre son état émotionnel grâce à des signaux verbaux et physiques. Ainsi, il après les avoir analysés, le robot sera en capacité de s’y adapter en temps réel. L’humain réalise des progrès très importants dans ce domaine, notamment grâce au Deep Learning. Le Deep Learning est une méthode d’apprentissage automatique de l’Intelligence Artificielle. 

Mais le robot arrive-t-il a ressentir les émotions qu’il exprime et qu’il comprend ? 

A l’heure actuelle, la réponse est non. 

Tout d’abord, ce qui fait obstacle à cette capacité est la notion de logique et la subjectivité. Dans le film « I Robot », le personnage principal, l’inspecteur Spooner, est particulièrement méfiants des robots qui sont omniprésents dans sa société en 2035. L’expérience du passé qu’il narre met en exergue le manque d’empathie et de sentiments dont les robots font preuve.

Lors d’un accident où deux sujets risquent de mourrir noyés, le robot fait le choix de sauver le personnage principal, adulte, au détriment d’une jeune enfant. Ce choix s’est basé sur leurs chances de survie respectives que le robot a calculé en analysant la situation. Le sujet adulte avait plus de chance de survie que le sujet enfant. Il a donc fait un choix logique plutôt qu’un choix émotionnel. En effet, la plupart des humains auraient tentés de sauver un enfant plutôt qu’un adulte.

Par ailleurs, un robot ne ressentira pas des émotions et des sentiments au plus profond de lui, car cette capacité résulte d’un métabolisme émotionnel complexe faisant intervenir certaines parties du cerveau humain comme le système limbique. 

Or, un robot ne possède aucun système similaire, et n’a donc pas la capacité à ressentir réellement les émotions. 

Pour résumer :

Un robot est capable de : 

  • simuler une émotion
  • détecter les émotions humaines et y répondre en temps réel
  • créer une émotion chez son interlocuteur 

Un robot n’est pas capable de : 

  • Ressentir des émotions et des sentiments 
  • D’avoir une conscience 
By | 2019-01-13T18:24:46+00:00 January 13th, 2019|Robots & IA, Tech & Innovation|0 Comments

About the Author:

#MBADMB #IA #SocialMedia #ProjectManager #Web #Digital

Leave A Comment