Les objets connectés dans le monde de l’équitation

La transformation numérique dans le monde équestre est très récente. Malgré tout, ce domaine n’a pas échappé à l’IoT, l’internet des objets.

Cette digitalisation laisse perplexes certains professionnels et amateurs de la filière. En effet, l’équitation est un sport où la technologie a eu du mal à se faire une place. Il est d’ailleurs encore difficile de nos jours de convaincre de l’utilité des nouveaux objets connectés dans l’équitation qui émergent chaque année.

Parmi les objets connectés dans l’équitation les plus célèbres on peut citer :

  • Equisense motion, le capteur qui analyse vos entrainements (novembre 2015)

Pendant les séances d’entrainement le capteur mesure des paramètres comme le rebond, la cadence ou encore la symétrie de votre cheval. Vous pouvez ensuite retrouver toutes ces données dans une application qui propose d’ailleurs de nombreux exercices pour améliorer les paramètres mesurés.

capteur equisense motion
sangle connectee Seaver
  • La sangle connectée Seaver, le cardiofréquencemètre du cheval (juin 2016)

Sur le même principe que les coureurs Seaver donne en temps réel le rythme cardiaque, la vitesse, la distance parcourue, le nombre de calories brûlées, etc…

  • Le capteur Orscana d’Arioneo, pour la santé (octobre 2016)

Ce capteur envoie des données sur l’activité du cheval au repos : température corporelle,  temps passé allongé ou encore la météo pour prévoir comment couvrir son cheval.

capteur arioneo orscana
Kit Horsecom
  • HorseCom, l’équitation en musique (juin 2016)

Il s’agit d’un casque audio pour le cheval connecté à une application. Il permet au cavalier de parler à son cheval en temps réel grâce à un micro ou encore de passer des morceaux de musiques choisis en fonction de la cadence de chaque allure. L’objectif est d’améliorer la concentration et l’écoute de sa monture.

Ces objets connectés constituent un bénéfice considérable pour les professionnels : gain de temps dans les tâches quotidiennes, meilleur suivi de la santé des chevaux, analyse de leurs performances. L’approche scientifique est en plus que l’humain ne peut pas avoir.

Alors certains réfractaires diront que l’équitation est un sport du « ressenti ». Mais justement, pourquoi ne pas affiner et confirmer ses sensations avec des chiffres ?

Ces innovations technologiques n’ont pas vocation à remplacer l’homme. Il faut les prendre comme une plus-value qui vient étayer le jugement et l’œil d’un expert. Mais une pourrait alors se poser pour le sport de haut niveau : “les meilleurs cavaliers seront-ils ceux qui auront accès aux  technologies les plus performantes ?”

En France, ces nouvelles technologies sont soutenues par le Pôle Hippolia avec la création en 2016 de l’écosystème Horse’N Tech suite au fort essor de nouvelles solutions connectées.

HorseNTech soutient les nouvelles technologies

About the Author:

Marketing digital student @MBADMB and graduate engineer👩🏻‍🎓 #MBADMB | Passionate about equestrian world & eventing rider 🐴 #equestrian

Leave A Comment