Et vous, pour quelle somme seriez-vous prêt à abandonner votre vie en ligne ?

Et vous, pour quelle somme seriez-vous prêt à abandonner votre vie en ligne ?


Des chercheurs américains se sont mis en tête de déterminer le prix de notre vie virtuelle. Une question qu’on ne se pose pas tous les jours mais qui, une fois posée, nous pousse à la réflexion. Pour quelle somme serions nous véritablement prêt à nous déconnecter de Facebook pendant un an ? 

Avec plus de 2 milliards d’utilisateurs, Facebook détient encore et toujours la médaille d’or du réseau social le plus populaire. Depuis son lancement en 2004, la plateforme, et tous les réseaux sociaux qui ont suivi, ont bouleversé notre façon de communiquer, d’entretenir nos relations, de chercher l’info, de consommer du divertissement et plus encore. D’ailleurs, vous souvenez-vous du temps où les réseaux sociaux n’existaient pas ? Ou êtes-vous capable d’imaginer votre vie sans réseau social, ni aucune trace de vie virtuelle ? Pour un petit avant-goût, rendez-vous le 28 février pour la journée mondiale sans Facebook !

Des réseaux sociaux gratuits, mais pas sans valeur  ! 

Les utilisateurs ayant accès gratuitement aux réseaux sociaux, la question n’a pas été de leur demander combien seraient-ils prêts à payer pour y avoir accès, mais au contraire, combien réclameraient-ils d’argent en compensation de leur déconnexion. Et s’il n’est pas évident de donner un prix pour un service gratuit tel que Facebook, Instagram ou Twitter, un groupe d’universitaires américains s’est attelé à trouver une réponse. Eh oui, les réseaux sociaux sont gratuits, mais pas dénués de valeurs pour autant. Loin de là !  Résultat : notre vie virtuelle vaudrait 1000 dollars, soit environ 870 euros. C’est en tout cas la somme moyenne qu’ont réclamé les participants de cette expérience sociale pour clôturer leur compte Facebook pendant un an. Au total, près de 1300 personnes vivant aux Etats-Unis ont joué le jeu. Des étudiants, des salariés, des personnes âgées, tous utilisateurs réguliers de Facebook. 

Pour certains d’entre eux en revanche, la réponse est non négociable : la vie en ligne, ça n’a pas de prix ! Impossible pour eux de se séparer de leur vie virtuelle, et ceci qu’importe le montant.

Evidemment, les résultats sont à prendre avec des pincettes. Un panel de 1300 personnes, même s’il se veut représentatif de la population, ce n’est pas franchement représentatif des 2 milliards d’utilisateurs de Facebook. Mais à défaut d’être résolument sérieuse, cette étude nous permet de nous questionner sur notre rapport aux réseaux sociaux. Et vous, seriez-vous prêts à tirer un trait sur votre vie virtuelle ?

By | 2019-01-23T21:43:26+00:00 January 23rd, 2019|Social Media|0 Comments

About the Author:

Etudiante #MBADMB En alternance chez Synalia

Leave A Comment