Défense militaire, terrorisme et IA

“Hyperwar”, la course à l’IA a commencé

intelligence artificielle défense militaire

Dans mon tout premier article sur la e-santé, je me suis penchée sur la question des apports réels (et utopiques) que pourraient nous apporter l’intelligence artificielle sur notre santé et notre longévité. Tout naturellement, je me suis rappelée ce qu’une de mes connaissances m’a dit un jour. “Ce que nous sommes capables de protéger, nous sommes capables de le détruire”. J’avoue que cela m’a tout d’abord fait froid dans le dos. Et puis, très rapidement, je me suis posée la question de la défense militaire, de l’utilisation des données et de l’intelligence artificielle dans ce domaine. Je me suis documentée et suis tombée sur des informations assez stupéfiantes !

Des données à portée de mains

Nathalie Guibert, dans son article publié le 16 octobre 2018 dans le journal Le Monde, nous explique une première chose. “De nombreuses applications de l’IA deviennent possibles grâce aux gigantesques quantités de données accumulées par les armées modernes”.

Alors, j’ai pensé à l’utilisation de l’ensemble des bases de données nous concernant, nous qui sommes tous un peu partout sur les réseaux sociaux ou autres bases de données (sécurité sociale, bases de données clients…). En fait, même en étant extrêmement vigilants, nous sommes tous “fichés”. Mais ça, nous le savions déjà.

Reseaux sociaux FB Insta Twitter

Une étude de l’IFRI qui en dit long 

Rafale

D’après une étude publiée par l’Institut français des relations internationales (IFRI), “l’intelligence artificielle se présente comme la voie principale de la supériorité tactique” pour les armées modernes. Elle devient “un enjeu de défense prioritaire pour les puissances militaires du XXIe siècle”. Prioritaire. Le mot est lancé.

Toujours d’après cette étude, un Rafale produit plusieurs téraoctets de données par heure de vol. Chacun des trois satellites d’observation français successeurs d’Helios 2 permettra de produire, à partir de cette année, cent fois plus d’informations que l’ensemble de ceux utilisés aujourd’hui par les armées. Ajoutez à cela la préparation au combat par la simulation, le renseignement, le ciblage et le deep learning (c’est-à-dire la capacité des algorithmes à apprendre par eux-mêmes) et vous comprenez rapidement tout l’enjeu que représente l’IA dans les guerres modernes de demain.

ALPHA triomphe d’un pilote chevronné

alpha-intelligence-artificielle-pilote
Simulation entre le pilote et ALPHA. L’IA passe “instantanément d’un mode défensif à un mode offensif” si besoin.

Le département de la défense américain a lancé près de 600 projets intégrant l’IA d’après Nathalie Guibert. Elle ajoute qu’une “IA surnommée ALPHA a systématiquement triomphé d’un pilote de chasse chevronné en octobre 2015”. Et d’ajouter que d’après le témoignage du pilote lui-même, ALPHA semblait consciente de ses intentions et réagissait instantanément à celles-ci et au départ de ses missiles. Elle savait contrer les tirs qu’il faisait.

Des drones au service des populations ?

Et que dire de l’utilisation des drones ? Nous entendons partout parler des drones qui vous livreront en un temps record le dernier appareil high tech à la mode. Les drones taxis qui vous emmèneront d’un point A à un point B, tout en évitant les bouchons du matin. Comme j’ai hâte !

drone-caddie

Mais qu’en est-il pour les guerres tactiques, celles menées contre le terrorisme, par exemple ?

Voir la vidéo

Je vous laisse découvrir une vidéo sur l’utilisation des drones et du ciblage rendu possible grâce aux informations disponibles sur les réseaux sociaux en particulier. Petite information aux lecteurs non anglicistes, les images se suffisent d’elles-mêmes. Ames sensibles, s’abstenir !

Explicite, non !?

Je terminerai donc cette contribution sur ces quelques mots. L’intelligence artificielle est partout. Elle deviendra l’incontournable “solution” du XXIème siècle. Production, transports, services, retail, santé, éducation, défense… Elle viendra bouleverser l’ensemble des secteurs.

Qu’on le veuille ou non, ce que l’homme a mis des siècles à révolutionner, l’IA le fera en quelques années. A nous de nous y préparer et de faire que nos enfants soient prêts à exploiter au mieux cette formidable source de progrès, sans que celle-ci ne devienne une menace pour l’humanité.

Ça se joue maintenant !

Cet article vous a intéressé ? N’hésitez pas à laisser un commentaire. Je vous invite également à vous rendre sur le site de l’IFRI pour tout connaître de l’actualité géopolitique et militaire. A bientôt !

About the Author:

#MBADMB #communication #CM #socialmedia #DigitalMarketing

Leave A Comment