AgriTech le futur de l’agriculture

Au menu du jour: le futur de l’agriculture ou l’AgriTech.

Dans mon article précédent , j’ai évoqué la possible évolution vers des humains augmentés… mais qu’en est-il de notre alimentation? Pourrons-nous manger à notre faim?

Entre 2000 et 2100, la population mondiale va quasiment doubler pour atteindre plus de 11 milliards d’individus… et autant de bouches à nourrir.

Cette augmentation de population engendre donc un besoin toujours plus important en productions agricoles.

En parallèle, la surface de la terre cultivable se réduit.

Produire plus avec moins de surface, un challenge de taille pour les années à venir!

Pourtant, des solutions existent avec la transformation technologique du secteur agricole.

Je vais m’intéresser aujourd’hui à un des aspects du futur de l’agriculture, AgriTech ou AgTech, permettant l’optimisation de la culture plein sol.

Des possibilités de production hors-sol existent avec les fermes verticales: solution miracle pour certains, solution anecdotique pour d’autres. Contactez moi si vous souhaitez que je creuse le sillon de ce sujet.

 

Smart farming…

Les technologies smart-farming libèrent du temps à l’agriculteur sur ses travaux de routine. Il peut ainsi travailler plus efficacement et mieux exploiter les ressources disponibles.

Durant les dernières décennies, la recherche du rendement avec des exploitations de plus en plus grandes a mis en difficulté nombre de petits producteurs. Les progrès en robotique et objets connectés (IoT) dans l’AgriTech ouvrent de nouvelles voies pour les exploitations de toute taille.

exploitation agricole intensive

…dans les champs

L’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) estime que 20 à 40% des récoltes sont perdues chaque année à cause de parasites ou maladies. Ceci malgré l’application de 2 millions de tonnes de pesticide! Des systèmes de surveillance peuvent aider les agriculteurs à améliorer la qualité des sols en n’utilisant pas ou peu de pesticides.

Dans le futur de l’AgriTech, on estime que l’application ciblée par drones pourra réduire de 99.9% la quantité de pesticide utilisée dans l’agriculture.

Cette réduction des pesticides aura un impact positif énorme

sur la qualité des produits, la faune et la flore!

Chaque matin, un drone équipé d’une caméra multispectrale pourra survoler les zones de cultures. Ce drone identifiera les problèmes liés au sol ou à la production. Les possibilités d’optimisation comme une meilleure irrigation seront aussi identifiées (exemple de produits proposés par Agribotix).

Les engins agricoles qui travaillent la terre et récoltent la production sont généralement gros et lourds. Ils laissent des traces de compactage du sol qui peuvent subsister plusieurs années. Des robots plus légers permettent le travail des champs sans compactage. Une analyse des sols grâce à des capteurs spécifiques est également possible (humidité et pénétromètre par exemple avec le robot Bonirob).

Le professeur Van Henten est à la tête du Farm Technology Group de l’université de Wageningen, il déclare:

“La nature est fermement opposée à la monoculture, c’est pourquoi nous utilisons actuellement des quantités massives d’herbicides et de pesticides”

Les robots pourraient aider à diversifier les plantations sur une même zone en fonction de l’exposition, de l’irrigation naturelle et de la complémentarité entre cultures.

 

…dans les serres

L’automatisation permet d’augmenter la qualité de production des fruits et légumes et aussi de réduire les coûts. Des capteurs sont maintenant capables de suivre le développement des fruits (Société Phytech), de même que la récolte à partir de robots-cueilleurs est testée (Société Green avec des framboises).

Fruit legume IoT robot cueillette capteur

…dans l’étable

Le bétail n’est pas en reste avec…un Fitbit pour vache! (sté AFIMILK). Le système peut tracker l’activité de l’animal.

Un algorithme permet de détecter la période de fertilité de l’animal et d’envoyer une alerte à l’éleveur. Le « smart collier » peut aussi détecter des signes précurseurs de maladie en surveillant les périodes passées à manger ou ruminer.

En résumé…

Paradoxalement, la technologie va nous aider à produire de façon plus naturelle.

Le besoin est de produire en plus grande quantité et avec une meilleure qualité… et je suis optimiste sur l’atteinte de ces objectifs. On parle de potentiellement doubler la production agricole grâce à la technologie!

L’AgriTech, le futur de l’agriculture!

About the Author:

I am passionate about innovation, sustainability and TechForGood. I have a strong interest for #AI #IoT #Foodtech #Agritech #HealthTech #UX. I have hard skills in innovation, customer experience and project management.

Leave A Comment