Rencontre avec Harriet Klement

Harriet Klement - Cheffe de projet digital

Pouvez-vous retracer dans les plus grandes lignes votre parcours ? 

Tout d’abord il est peut-être bien de préciser que je suis allemande. En Allemagne, j’ai fait un BTS hôtelier et c’est qu’en 2009 à l’âge de 24 ans que j’ai atterri en France.

Une fois ici, j’ai décidé de continuer mes études vers un Bac+3 Commerce et Marketing que j’ai réalisé en alternance chez un négociant en vin. Mais ce qui m’a vraiment le plus attiré, c’était le Marketing. J’ai donc continué vers un Bac +5 Marketing et Vente que j’ai réalisé en alternance avec le moteur de recherche Jobijoba. Etant allemande, c’était donc ma responsabilité de développer le marché, de trouver des clients, des partenaires mais aussi de faire décoller le SEO et d’animer les réseaux sociaux, de rédiger du contenu etc.

Ensuite j’ai été embauché par une autre startup – Yescapa (JeLoueMonCampingcar.com). Le marché allemand n’existait pas encore, il y avait donc tout à faire. Ici j’ai géré le service client, la recherche de partenariats, les campagnes SEA, de la mise en place et de l’amélioration du SEO, la rédaction de contenus pour le blog, l’animation des réseaux sociaux, de la publicité on- et offline etc…

Aujourd’hui je travaille dans une agence de communication web franco-allemande. J’y suis chef de projet pour les clients allemands, notamment BOSCH.

Dans votre métier de tous les jours, quelles sont vos principales missions ?

Mes missions sont d’estimer les demandes des clients, rédiger des devis, organiser leur mise en place mais également la surveillance et les tests des projets. Les projets y sont divers mais tous liés au web : la création de site sous WordPress, de la production site web « sur mesure », des campagnes « Pretotyping » (tester si un produit ou service aura une clientèle en face et si oui laquelle), des campagnes AdWords et Facebook, des campagnes Serach Ads sur l’Appstore etc. etc.

Pourquoi avoir choisi le monde du digital ?

C’est le monde digital qui m’a choisi. A la base j’ai fait des études d’hôtellerie en Allemagne et ensuite des études en Marketing stratégique en  France.  J’ai eu comme rêve de travailler dans le Marketing stratégique ou dans la publicité. Mais pendant mon alternance chez Jobijoba j’ai compris que le monde digital était ce qui me ressemblait le plus. J’aime la diversité du web.

“Dans le monde du digital aucune journée ne se ressemble. Tout change si vite, on a toujours des choses à apprendre.”

Harriet Klement

Est-ce un avantage d’être un expert du digital dans le monde d’aujourd’hui ?

C’est un avantage d’être un expert dans n’importe quel domaine. Savoir de quoi on parle c’est l’ingrédient essentiel pour bâtir une carrière. Mais effectivement je crois qu’on a tous la possibilité de bâtir une carrière stable, pérenne et croissante dans le digital. Comme j’ai dit tout à l’heure, tout change très vite dans le digital et il y a toujours des choses à apprendre. Si on s’accroche et qu’on a envie d’y arriver, c’est tout à fait possible de se créer une belle carrière dans le digital.

Pensez-vous que ce domaine pour le moment en évolution perpétuelle atteindra son paroxysme dans quelques années ?

Non. Je crois qu’on a encore énormément de choses à développer dans le digital. On est au début du big data, du machine learning, de la réalité augmentée etc.. Je crois effectivement que les métiers du web d’aujourd’hui vont disparaitre comme la rédaction de contenu, l’optimisation SEO et SEA. Ils seront remplacés par l’intelligence artificielle, mais d’autres métiers vont émerger.

Les formations ou les « TO DO » indispensables pour être un expert du digital ?

Les to-do indispensables ? Lire, s’informer, rester à jour avec les nouveautés. Et d’un côté personnel, je dirais qu’il faut de la curiosité et l’envie d’apprendre. Je n’ai pas de formation à conseiller car moi-même j’en n’ai pas suivi une. Pour moi, le meilleur apprentissage est la pratique. Même à la maison on peut se former soi-même sur plein d’outils (Facebook, WordPress etc.).

Avez-vous un conseil pour les étudiants qui se forment à ce nouveau monde hyper connecté ?

Mon seul conseil est de ne pas attendre que quelqu’un vous explique quelque chose. Essayez déjà de trouver vous-même la solution. Cela vous permet d’être intéressé et de rester informé.

By | 2019-02-03T20:32:46+00:00 February 15th, 2019|Inside Digital Revolution, Interviews & Rencontres|0 Comments

About the Author:

Digitale native et captivée par la nouveauté, j'ai choisi le #MBADMB pour être préparée au monde ultra connecté de demain ! #MBADMB #TransfoNum #socialmedia #attendezmoijesuispasencoreprête

Leave A Comment