Réseaux sociaux : vidéos témoins, « cyber bullies », suicide live… ce que j’en pense !

 

Ces dernières années, avec l’avènement des réseaux sociaux, j’ai remarqué quelque chose qui me dérange et me touche vraiment (Oui Oui ! ça sent le coup de gueule mais ce n’est pas vraiment ça ou presque). Je dirai plus que ça touche mon côté humain, la compassion que j’ai pour les autres… mes valeurs. 

Laissez-moi vous expliquer mon point de vue et mon ressenti sur le sujet. 

Je me rappelle il n’y a pas si longtemps que ça, lorsque quelqu’un tombait dans la rue, se faisait harceler, agresser ou autre, il y avait ce réflexe d’aide à la personne. Notre compassion nous poussait à aller vers l’autre pour lui proposer de l’aide ou encore, appeler les secours. 

Aujourd’hui, le premier réflexe est de sortir son téléphone non pas pour appeler les secours mais pour prendre une vidéo ou une photo. On pense à partager, à montrer qu’on a été témoin d’une scène perturbante avant de penser à la personne en difficulté. Ou mieux ! On pense à la personne, on montre de la compassion tout en filmant la scène. Nombreuses sont les vidéos témoins dans lesquelles j’ai vu des personnes perdre la vie. 

Ça me choque vraiment ! Comment avant de proposer ton aide tu penses à prendre une vidéo ??

Bien sûr, ce sont des vidéos qui peuvent servir dans des enquêtes policières comme preuves mais il n’y aurait pas forcément besoin de preuves si les personnes qui filment se déplaçaient pour aider les personnes en difficulté. C’est facile d’être à sa fenêtre avec son téléphone et crier à l’agresseur « Arrêtez vous allez le tuer » en regardant la victime sombrer sous les coups. Je veux bien comprendre qu’il faut un certain courage pour apporter de l’aide à une personne en danger surtout si la situation est vraiment dangereuse. Néanmoins, je pense que si on ne peut pas apporter son aide, il faut éviter d’intervenir et surtout pas de cette façon là. 

Je ne fais aucune généralisation mais c’est un phénomène que j’ai remarqué ces dernières années et je voulais attirer l’attention dessus. Cependant, je suis sûre de ne pas être la seule à avoir ce ressenti sur le sujet et ce n’est pas la seule chose qui me dérange. 

En effet, il y a un manque de bienveillance sur les réseaux sociaux. La liberté que procure internet permet à certaines personnes de devenir des « Cyber Bullies ». Le « cyber harcèlement » n’est pas un sujet nouveau. Nombreuses sont les victimes d’insultes, d’humiliations ou de fausses rumeurs sur les réseaux sociaux. C’est de la méchanceté gratuite qui commence par de simples commentaires sous des publications mais qui peut engendrer de graves conséquences. Nous savons tous que le harcèlement a des conséquences négatives sur le bien-être mental des personnes qui le subissent. Il y a plusieurs cas de suicides liés au cyber harcèlement. C’est facile d’attaquer quelqu’un caché derrière un écran mais ces « bullies » sont-ils vraiment conscients du poids de leurs actes ? Pourquoi être méchant à ce point ?

Les victimes de « cyber bullying » ne sont pas les seuls cas de morts liées au réseaux sociaux. En effet, malheureusement, de plus en plus de personnes décident de se suicider pendant des Facebook Live. Ce sont des adolescents et même des adultes qui choisissent ces plateformes pour mettre fin à leur jour. En 2017, une adolescente américaine de 12 ans s’est pendue en direct dans une vidéo qui dure plus de 40 minutes. Dans la même année, un père turc s’est tiré une balle dans la tête en direct parce que sa fille s’est mariée sans son autorisation. Face à ce phénomène  Facebook a pris des dispositions tel que la mise en place d’une intelligence artificielle qui peut détecter les signes avant-coureurs mais sur les milliards de publications, commentaires et messages qui circulent sur la plateforme c’est seulement les éléments signalés qui sont pris en compte. De plus pendant les lives, il est possible de signaler le contenu encore faut-il que des personnes suivent le live et réalisent ce qui est en train de se passer.  

Je pense qu’il est vraiment temps de se demander jusqu’ou vont les limites de cette liberté que procure les réseaux sociaux. 

Vidéos témoins, « cyber bullies », suicide live j’en parle parce que je n’en entends pas assez parler. Certains cas passent au journal mais je ne vois pas plus de campagne de sensibilisation ou de mesures prises par rapport à tout cela. 

By | 2019-03-01T12:27:35+00:00 March 1st, 2019|Social Media|0 Comments

About the Author:

Leave A Comment