Le digital au service de l’écologie !

Quand on parle d’écologie et de numérique, c’est souvent pour nous confronter à la pollution numérique, comme vous en parle très bien l’article d’Alexandry Poupot-Portron !

Mais le digital, les nouvelles tech et surtout les réseaux sociaux permettent de faire évoluer les mentalités, de pointer du doigt ce qui ne va pas, d’aider des personnes en un clic.

Je vais commencer par vous parler des personnalités influentes en terme d’écologie mais aussi de nouvelles tech « green ». J’en ai choisi une en particulier : Inès Léonarduzzi.

Qui est Inès Leonarduzzi ?

Inès Leonarduzzi a commencé sa carrière en tant que communicante et surtout en tant qu’experte en transition numérique chez LVMH puis Kering. Puis en août 2017, elle change de métier pour fonder une ONG : Digital For The Planet qui a pour but d’éduquer les entreprises, les institutions et les citoyens à l’écologie digitale.

Elle lance même une intelligence artificielle alimentée en énergies renouvelables, un « Siri écologique », appelé Plana, qui sera disponible entre juin et septembre. Cela permettrait de faire évoluer les mentalités et aussi d’informer le citoyen sur la data et son rôle !

« La machine est au service de l’humain ; pas l’inverse. Plana ne sera pas une justicière mais elle deviendra l’alliée du citoyen en lui rendant tout son pouvoir» Inès Leonarduzzi

Elle est aussi la fondatrice de The Wit (anciennement Woman Inspiring Talks), « une communauté réunissant des femmes autour de l’entreprenariat, la créativité et l’accomplissement de soi ». #GirlPower #WomenInTech

Les campagnes chocs qui sont relayées sur les réseaux sociaux !

D’abord, on peut commencer par parler de « Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité », une tribune publiée le 3 septembre 2018 sur Le Monde et comptant plus de 200 personnalités signataires. L’actrice Juliette Binoche et l’astrophysicien Aurélien Barrau ont lancé cette action. Cette tribune compte plus de 4,2K partages, 6,4K likes et 400 commentaires sur la publication du Monde mais aussi plus de 300 RT et likes sur Twitter ! Cela prouve de l’impact des réseaux sociaux sur les gens.

L’internaute devient acteur dans ce changement écologique

Suite à cette tribune, on peut aussi parler de « L’Affaire du siècle » qui permet aux internautes de participer à ce changement des mentalités. C’est une pétition qui a été mise en place le 17 décembre 2018 par 4 associations (Fondation pour la nature et l’hommeGreenpeace FranceNotre Affaire à Tous et Oxfam France) qui a pour but d’attaquer l’Etat français pour son inaction contre le réchauffement climatique. Cela part d’une action humaine qui a été relayée d’abord via une vidéo sur YouTube mettant en scène des personnalités. Il y a plus de 2 millions de signatures sur le site internet à ce jour !

On a aussi le français Jérome Jarre ! Il a lancé un appel aux dons pour la Somalie via Twitter le 15 mars 2017. La Love Army For Somalia est née et va récolter plus de 2,5 millions de dollars. Le 27 mars 2017, 12 jours après son appel, un avion-cargo chargé de 60 tonnes d’eau et de nourriture a été acheminé en Somalie. Plus 60 tonnes de vivres supplémentaires ont également été achetées sur place. 120 tonnes de vivres ont donc été livrées avec, à l’origine, un simple tweet.

Puis il a réitéré l’exploit avec la Love Army For Rohingyas en réunissant plus de 2 millions de dollars. Tout cela a permis de financer un hôpital, des centaines de nouveaux puits,…

Et plus récemment, 62 influenceurs ont lancé un nouveau mouvement écologique « On est prêt » sur YouTube. Le principe du mouvement était que durant 30 jours, ils ont proposé des défis quotidiens afin de changer leurs habitudes et de réduire leur impact environnemental. Chaque vidéo compte entre 30 000 et 250 000 vues !

Pour finir, même si on parle régulièrement de pollution numérique, il faut aussi mettre en avant les bienfaits du digital et particulièrement des réseaux sociaux pour l’écologie.

By | 2019-05-02T11:47:14+00:00 March 9th, 2019|Social Media, Vie 3.0|0 Comments

About the Author:

Étant intéressée depuis longtemps par le monde du numérique, j'ai choisi le #MBADMB afin de devenir spécialiste du marketing digital. #DigitalNative

Leave A Comment