Ces applications révolutionnent notre rapport à l’alimentation

Scanner avant d’acheter ?

Les avez-vous déjà vus, ces gens qui, au supermarché, passent des heures à scanner frénétiquement depuis leur smartphone les codes bars des produits qu’ils attrapent dans les rayons? Etranges, certes, mais de plus en plus nombreux.

Depuis maintenant quelques années, on a vu apparaître un véritable engouement pour ce que j’appelle la tendance #Healthy (j’ai déjà rédigé un article à ce sujet), l’envie de manger mieux et bio, le ras-le-bol des scandales alimentaires des industriels qui nous font ingurgiter tout et n’importe quoi…

On observe une volonté de transparence et de contrôle, de retour aux sources mais aussi, et c’est assez nouveau, la prise de conscience face au gâchis alimentaire.

anti-gaspi-app

Source : Pinterest

Et puisque nous sommes en 2019, dans l’ère du digital, il est plus que normal que l’on ai vu apparaitre des applications dont la volonté est d’accompagner les utilisateurs dans leur quotidien alimentaire. Personnellement, j’en suis ravie.

Il m’a semblé initialement inutile de présenter Yuka, FoodVisor ou encore Open Food Fact, mais en discutant autour de moi, j’ai réalisé que ces applications sont encore assez méconnues. A tord!

C’est parti pour un tour d’horizon des applications à glisser dans votre téléphone pour vous aider à avancer vers une alimentation plus responsable et maîtrisée.

 

OpenFoodFact

C’est le Wikipédia de la nourriture, un projet collaboratif qui a vu le jour en France, créé en 2012 par Stéphane Gigandet.

Devenue une base de données alimentaires importante, Open Food Fact a d’ailleurs fourni pendant quelques temps des informations aux applications comme Yuka. Basée sur le système d’open data, les informations sont renseignées par ses utilisateurs et exploitables par tous.

L’application permet de décrypter les étiquettes des produits vendus en supermarché, de comparer des produits et trouver une alternative si besoin, de mettre en évidence les différents allergènes et les additifs contenus dans les aliments. Et l’aspect environnemental n’est pas mis de côté car l’application donne aussi des informations sur l’empreinte carbone des produits, leurs appartenance à des labels bios, vegans, etc. Le tout en s’appuyant sur des publications scientifiques reconnues comme le Nutri Score, créé par la direction générale de Santé publique française en 2016.

Les points faibles? Le design qui laisse un peu à désirer et le très grand nombres d’informations disponibles qui peuvent décourager les débutants les moins convaincus.

Open Food Fact

Open Food Fact

Yuka

Créée en Janvier 2017 par Julie Chapon et les frères François et Benoit Martin, l’application permet aux utilisateurs de pouvoir obtenir toutes les informations sur les ingrédients d’un produit vendu en grande surface en scannant simplement le code barre de celui-ci. Qualités nutritionnelles, informations sur les additifs plus ou moins dangereux, origine biologique ou non, tout est renseigné et facilement compréhensible. Le produit est noté sur 100 en fonction de ces caractéristiques et l’application propose une alternative de meilleure qualité pour les produits référencés comme « médiocres » ou « mauvais ».

Depuis 2018, il est également possible de passer au crible ses produits de beauté et mettre en évidence les perturbateurs endocriniens qu’ils contiennent. Je vous recommande d’ailleurs de tenter l’expérience qui se révèle plus qu’interessante. J’ai moi-même été amenée à remplacer bon nombre de mes produits que je croyais pourtant de qualité car achetés en parapharmacie.

Le point faible? La fiabilité. Bien que les données soient vérifiées par les équipes de Yuka, n’importe lequel des 5 millions de personnes ayant téléchargé l’application (chiffres 2018, Yuka) peut alimenter la plateforme en renseignant les informations d’un produit. Mais cela n’est pas sans faire débat du côté des professionnel. Selon eux, les additifs en particuliers seraient mal classés par l’application qui se base sur des études et non sur les réglementations européennes.

Applications-Food

Yuka

 

FoodVisor

Un coach en nutrition dans la poche. Avis à ceux qui aiment contrôler non plus la qualité uniquement mais aussi la quantité et l’équilibre de leurs repas, FoodVisor est l’application qu’il vous faut.

Le principe est plus ou moins le même que celui de Yuka. Il vous suffit de scanner le code bar du produit que vous vous apprêtez à manger pour en connaitre toutes les qualités. Mais il vous est aussi possible de prendre en photo votre assiette pour que l’application reconnaisse son contenu et détermine le nombre de calories et la répartition des nutriments qui s’y trouvent.

Attention, je ne crie pas au miracle, il faut avouer que la technologie n’est pas encore tout à fait au point. Pas la peine de photographier votre gratin de restes sous tous les angles, le détecteur aura du mal à reconnaitre tous les ingrédients qui s’y cachent. En revanche, j’ai observé de supers résultats sur une salade composée ou une assiette de poisson, légumes et riz qui n’avaient pas encore fait l’objet d’une transformation en une bouillie de toute façon pas très instagramable.

D’aucun diront que c’est une nouvelle façon de nous pousser toujours plus à prendre nos plats en photos. Je crois qu’il s’agit en fait de l’analyse inverse, comment peut-on rendre utile cette pratique à priori sans interêt? J’attends vos avis !

Le plus ? Elle est connectable avec plusieurs applications de sport, ce qui vous permet de suivre précisément votre objectif en suivant vos différents programmes.

FoodVisor

 

Too Good To Go

L’application anti-gaspillage alimentaire a été imaginée par Lucie Basch, alors qu’elle passait devant une boulangerie qui s’apprêtait à jeter tous ses invendus à la poubelle en fin de journée.

Elle propose de réserver un « panier gourmand » chez les commerçant pour une somme définie à l’avance et de passer le chercher en fin de journée ou de service. Pas de description détaillée du contenu, mais des informations suffisantes sur le commerce ou le restaurant qui permettent à l’utilisateur de savoir s’il va repartir avec un sandwich ou plutôt le plat du jour du bistro du coin.

Too Good To Go, c’est un réseau de plus de 1600 commerçants qui couvre 34 villes françaises, accessible, économique et responsable, j’ai testé et approuvé mon menu sushi, soup, salade de chou à prix mini.

Le (gros) plus ? L’application vous propose même de contacter les commerçants de votre quartier sur base de la recommandation des utilisateurs, un moyen efficace de faire bouger encore plus les choses à son niveau!

Applications-Food

Too Good To Go

 

Youmiam

Youmiam est à l’origine un site internet, lancé en 2013 par 4 français, amoureux de la cuisine et de la « bonne bouffe ». Leur but? Créer une plateforme de partage de recettes de cuisines facile à utiliser et hyper ludique. Rapidement, l’application a fait son apparition, en proposant les recettes sous forme de video player à commande vocale. Youmiam propose des fonctionnalités interessantes : recherche personnalisée en fonction de ce que l’on a dans son frigo, de ses restrictions alimentaires, de son budget, de la saison en cours, etc.

Et ce n’est pas une simple application de recette. C’est un véritable réseau social, avec sa communauté, sa fonction « like », la possibilité de créer des playlists, des recommandations… Bref, une mine d’or pour tous les cuisiniers en herbe et ceux qui aiment le fait maison.

Le plus ? Les réseaux sociaux de l’application, très animés et suivis qui proposent des mises en avant de recettes, des tutos et divers conseils.

Applications-Food

Youmiam

Vers une alimentation plus respectueuse et responsable

La liste de ces applications est loin d’être exhaustive et la recommandation que j’en fait est basée sur mon expérience personnelle. Elles présentent toutes des avantages et des inconvénients que chacun se doit d’évaluer selon son jugement.

Aujourd’hui, nous disposons d’assez d’information pour savoir que les combats concernant la santé et l’environnement sont loins d’être gagnés. C’est en adoptant tous à notre niveau un comportement un peu plus responsable que nous ferons bouger les choses. Nous avons à notre disposition un large panel d’outils, nés de la technologie qui peuvent nous aider dans ce parcours. Je crois qu’il serait dommage de s’en priver !

Instagram Candice Lenglart

Instagram : @candicelgt

Candice Lenglart

By | 2019-03-24T20:06:52+01:00 mars 24th, 2019|Food Tech / Agroalimentaire|0 Comments

About the Author:

Etudiante en #DigitalMarketing #Com @EFAP_ #MBADMB ?Instagrameuse #mode #healthylifestyle & #womenpowerment?✨ Chargée de communication et e-RP @leonandharper

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.