Rencontre avec Alexandry, étudiante au MBADMB

Alexandry et son van

 

Rencontre avec Alexandry Poupot Portron, une jeune femme passionnée, engagée et ambitieuse !

Elle vient de la Rochelle et a fait beaucoup de voyages. Après avoir validé un DUT en technique de commercialisation elle a intégré l’EFAP en troisième année. Depuis Octobre 2018, elle fait partie de la promo des Amazones du MBADMB de l’Efap à Bordeaux. Alexandry est remplie d’une énergie débordante qui donne envie de la connaître. Je vous laisse la découvrir un peu plus avec cet interview.

Son Mantra : « tout est possible » & « quand on veut on peut »

Aujourd’hui où en es-tu ?

Alexandry : Aujourd’hui je suis en dernière année d’étude (yeeessss), en MBA Digital Marketing et Business à l’EFAP à Bordeaux. Une chance pour moi d’ailleurs d’avoir intégré ce master.
Dans trois semaines je finis les cours pour toute ma vie (hallelujah)! Une belle page qui se tourne pour en ouvrir une autre, qui arrive bientôt !

Qu’est ce qui t’inspire ?

Alexandry : Les gens, les paysages, les différentes cultures, les pays du monde entier, les différentes religions. Mais je dirais que ce qui m’inspire le plus c’est vous, les gens autour de moi ou à l’autre bout du monde. On est tous tellement différents, on ne pense pas tous de la même façon, on ne croit pas aux mêmes choses et pourtant on est tous là, quelque part dans le monde. Beaucoup de mes rencontres m’ont inspiré dans ma vie, dans mes choix, et mes décisions.

Tu dis que tu veux voyager et que tu es quelqu’un d’engagé dans la cause animale mais alors pourquoi avoir choisi une spécialité dans le digital ?

Alexandry : Parce que le Digital c’est le futur. Personne ne te dira le contraire, et c’est l’argument de beaucoup d’étudiant(e)s dans ce domaine ! J’ai voulu me lancer dans une spécialité événementielle, mais en ayant fait mon stage dans ce secteur l’année dernière pendant six mois, j’ai pu constater que ça n’était absolument pas ma branche. Je ne regrette absolument pas d’avoir choisi le MBADMB. Au contraire, c’est sans doute la seule année de ma vie ou j’ai énormément appris en si peu de temps. Tant professionnellement parlant que personnellement. J’étais contente de me lever le matin pour aller en cours, ça a été une révélation.

Le monde entier est lié au digital, peu importe le métier dans lequel vous voulez vous diriger. Le secteur est large et très demandé. Mais pour moi, c’était un choix stratégique en fonction de mon futur.

Une fois diplômée où souhaites-tu travailler ?

Alexandry : Une fois diplômée je ne veux pas rentrer dans le monde du travail, mais je veux partir à la rencontre du monde avant de me lancer. Je veux que ma vie soit le rêve dont j’ai toujours voulu. J’ai donc décidé de faire de ma vie un rêve. D’arrêter de la rêver mais de la vivre. Je pars plusieurs années visiter le monde, en travaillant à droite à gauche pour financer tout ça, et peu importe que ça soit être barmaid, faire du woofing, garder des biquettes, tenir une boutique ou autre. Une fois le monde visité, à moi de jouer et à moi d’ouvrir « mes petits business » comme je dis si bien. A ce moment-là, le digital reviendra au galop, et j’aurai toutes les compétences pour !

J’ai vu que tu avais trouvé ton stage à l’étranger, pourquoi vouloir partir ?

Alexandry : Pour moi partir c’est l’école de la vie. Je trouve que rester dans un seul endroit c’est beaucoup trop triste et peu formateur, tant professionnellement parlant que personnellement. Apprendre, découvrir, rencontrer… selon moi on acquière toutes ces qualités en partant et pas en restant planter dans un endroit sans se créer d’opportunités. Il y a tellement de choses à faire dans le monde entier, tellement de rencontres à faire, d’endroits à découvrir, apprendre des autres, ouvrir son esprit à d’autres modes de vies… Professionnellement parlant c’est une richesse incontournable pour moi.

Partir faire mon stage à l’étranger était inévitable. J’avais l’idée depuis longtemps. J’ai donc pris la décision de le faire à Bali pendant 5 mois de Juin à Octobre 2019. Une belle expérience qui arrive avec des rencontres et des opportunités j’en suis sûr !

Comment as-tu trouvé ton stage ?

Alexandry : J’ai mis toutes les chances de mon côté ! J’ai refait mon CV en fonction du poste que je voulais : Social Media Manager et j’en ai surtout beaucoup parlé autour de moi. Vincent et Arnault m’ont donné leurs contacts et beaucoup d’autres personnes aussi. Au final, j’ai trouvé mon entreprise sur un groupe Facebook « Les stagiaires à Bali ». J’ai envoyé environ 10 candidatures dans des entreprises qui me plaisaient. J’ai fait beaucoup de candidatures spontanées. J’ai eu de nombreux retours positifs. Après 3 entretiens, j’ai eu l’entreprise que je voulais le plus : United Colors of Bali.

C’est un couple de Français qui gèrent des Resorts sur l’île de Bali avec un concept bien précis : le luxe accessible à tous. En parallèle, ils font partie d’un centre humanitaire pour enfants. Ils sont très accrochés aux cultures balinaises et transmettent une expérience et une aventure particulière à leurs clients. Leur état d’esprit ressemble beaucoup au mien, ça a donc tout de suite collé entre nous. Et j’en suis ravie !
Pour trouver son stage, il suffit simplement de mettre toutes les chances de son côté, si vous le voulez vraiment vous trouverez forcement ! (si besoin n’hésitez pas à me contacter évidemment, je partage mes expériences avec plaisir).

Félicitations pour ton stage ! 

Tu pars donc à Bali pour 5 mois, tu vas vivre une expérience incroyable ! Quelles seront tes missions ?

Alexandry : Mon rôle principal sera d’être Social Media Manager pour les différents Resorts de l’île, ainsi que pour l’organisation humanitaire. Concernant plus précisément mes missions, je vais devoir animer les sites web, les optimiser et m’occuper du référencement. Développer un plan d’action marketing et commercial : animation du réseau, développement des cibles de niches, développement de nouveaux produits. Également et sans aucune surprise l’animation des réseaux sociaux, le développement des actions commerciales, l’aide au management, le développement des différents segments des Resorts. Et pour finir, le suivi des dossiers de l’orphelinat. Mais je pourrais vous en dire plus une fois sur place, car tout cela peut changer.

Oui ! On restera en contact et on suivra ces beaux projets !

Comment vas-tu financer ton voyage ?

Alexandry : On n’a rien s’en rien ! Pour information, à Bali les stages ne sont pas rémunérés. J’avais de l’argent de côté grâce à un voyage qui s’est annulé. J’ai fais attention à mes dépenses depuis que j’ai pris la décision de partir. J’ai aussi travaillé les week-ends, les soirs de semaine et les semaines entières quand je n’avais pas cours. Il y a eu aussi tout bêtement noël et mon anniversaire, tout cet argent a été mis de côté. Mais je le répète, on a rien sans rien dans la vie, donc il faut aussi se restreindre et se bouger pour avoir ce qu’on veut !

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui ont envie de partir mais qui n’ose pas se lancer ?

Alexandry : PARTEZ ! Comme je l’ai déjà dit, les voyages c’est l’école de la vie. C’est des rencontres professionnelles que vous n’auriez sûrement jamais fait en restant dans une seule ville, c’est aussi des rencontres personnelles. C’est savoir être autonome, savoir se débrouiller, savoir s’adapter et encore bien d’autres qualités qui vous seront nécessaires durant toute votre vie. C’est aussi un challenge. Partir permet de vous découvrir personnellement et d’en apprendre plus sur vous-même. Vous en sortirez forcement grandit avec un énorme bagage derrière vous qui vous apportera que du bien ! Alors un conseil, partez, lancez vous, n’ayez pas peur, tout est possible et tout est réalisable quand on le veut vraiment.

Quel conseil donnerais-tu à ceux qui hésitent entre le digital et un autre secteur ?

Alexandry : Le digital bien évidemment. Ça n’aurait pas été cohérent si j’avais dit l’inverse ! Le digital c’est le futur et vous pourrez toujours bifurquer sur quelques choses que vous aimez grâce au digital. On ne s’en rend pas compte mais beaucoup de métiers existent dans ce domaine ! Si je peux vous donner un conseil c’est surtout de voir grand, de viser haut, et d’être stratégique en fonction de vos rêves et votre futur.

 

Si vous aussi vous hésitez à faire une spécialité dans le digitale, je vous laisse lire le témoignage de Fatoumoussa Traoré fait par Sarah Mairet, étudiantes au MBADMB.

Merci Alexandry pour ce beau témoignage. Je n’ai plus qu’a te souhaiter de passer un excellent stage et de continuer de vivre tes rêves. Tiens nous au courant de ta vie là-bas et partage nous cette magnifique expérience que tu vas vivre.

Retrouvez la sur Twitter et Linkedin

Camille Vignaud

Retrouvez-moi sur : TwitterLinkedin

By | 2019-03-29T12:03:28+00:00 March 29th, 2019|Actualité, Inside MBADMB, Interviews & Rencontres|0 Comments

About the Author:

Etudiante au master @MBADMB de l'@efap_ Paris - #MBADMB #Transfonum #digital #communication #business #évènementiel

Leave A Comment