La digitalisation des métiers de bouche

Le week-end dernier je me suis rendue à Coarraze, une commune située dans les Pyrénées-Atlantiques. C’est un village charmant de 2000 habitants entouré par les montages.
Un matin en allant chercher des croissants j’ai rencontré un boulanger d’une cinquantaine d’année. Nous avons discuté de son métier, des gilets jaunes puis de mes études et de sa peur réelle du digital. Pour lui « le digital était simplement de passage. C’était comme une mode qui finirait bien par s’épuiser au bout d’un moment ». Et puis non. Désormais, ce mot, cette notion l’effraie car cela représente tout un univers qu’il ne comprend pas et ne maitrise pas. « Quand je vois ma comptable faire les comptes sur un ordinateur, ça me parait invraisemblable. Je suis obligé de prendre une feuille de papier et de tout faire à la main moi ».

Pourtant la digitalisation des métiers de bouche est une nécessité. Constatez par vous-même avec les chiffres suivants :

 

 

Les établissements n’ont pas les mêmes avancées. Certains font parti de grands groupes qui peuvent se permettre de débloquer des fonds pour investir dans une transformation numérique. Pour d’autres, la priorité n’est pas là et le digital devient alors une épreuve qu’il faut essayer de surmonter tant bien que mal.

 

Voici quelques astuces que les métiers de bouche peuvent mettre en application sans dépenser tout son porte-monnaie.

 

  1. Définissez des objectifs clairs

Pour canaliser son travail et ses actions dans la bonne direction, nous parlons d’objectifs S.M.A.R.T. Cette méthodologie est très populaire en management, gestion de projet ou encore marketing.

  • S pour Spécifique : formulez le plus précisément votre objectif.
    Exemple : vendre plus de chocolatine. Augmenter son taux d’engagement sur les réseaux sociaux.
  • M pour Mesurable : avoir des objectifs chiffrés. Par exemple vous pouvez identifier les produits dans votre boutique que vous pouvez vendre le plus en un temps minimum.
  • A comme Atteignable : les objectifs doivent être possible à atteindre en un temps déterminer. Petit à petit vous allez redéfinir et augmenter les objectifs que vous vous fixez.
  • R comme Réaliste : Vous avez la capacité de combler les objectifs que vous vous donnez. Ils doivent être en adéquation avec les services que vous proposez et votre capacité de production. Ne vous fixez pas comme objectif de réaliser 500 chocolatines par heure si vous n’avez qu’un four.
  • T comme temporel : Utilisez la méthode « test and learn ». Un objectif évolue constamment en fonction de son environnement. En essayant de le réaliser vous allez commettre des erreurs et apprendre de ses erreurs pour réadapter vos objectifs.

Une fois que vos objectifs sont bien définis et S.M.A.R.T vous devez les communiquer à vos équipes dès le début du projet. Vous marcherez ainsi tous dans la même direction. Pour que les objectifs soient suivis il convient de faire des points réguliers avec son équipe. Vous pourrez ainsi rectifier les erreurs, aider vos collègues, trouver des solutions ou vous fixer des objectifs plus ambitieux.

  1. Définissez un cœur de cible

Vos consommateurs sont tous différents sous tout point de vue. On définit cela par des critères démographiques et psychographiques. En d’autres termes il s’agit de critères qui définissent vos clients : leur sexe, âge, catégorie sociale, revenus, goût, groupe d’appartenance, etc.
Aussi, les objectifs que vous vous fixez doivent répondre aux attentes des consommateurs. Par exemple, vous souhaitez vendre 2 kilos de bonbons par jour mais votre clientèle a un âge moyen de 60 ans. Cet objectif n’est bien entendu pas réaliste. Préférez vendre des produits qui sont plus moue, qui ont du goût, rappelle des saveurs de l’enfance, etc.
Si vous souhaitez vendre plus un produit il faut qu’il s’adresse à une clientèle en particulier.

 

  1. Créez une communauté sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux sont un outil très puissant. En effet, ils permettent de faire connaitre une marque sans dépenser des sommes importantes. Utilisez les réseaux sociaux que vous jugez indispensables pour votre établissement. Favorisez plutôt un réseau social que vous allez régulièrement alimenter plutôt que 3 qui seront laissés à la dérive. Si votre pâtisserie réalise des produits très esthétiques préférez l’utilisation d’Instagram pour mettre en valeur vos gourmandises. Si au contraire vous réalisez souvent des réductions ouvrez une page Facebook.

 

  1. Le site web, un élément clé

Il est conseillé pour un restaurateur d’ouvrir un site internet. L’internaute pourra trouver des renseignements sur votre établissement : photos, produits proposés, des contacts, les avis des consommateurs. Exemple : la boulangerie Louise ou encore Pâtisserie de l’opéra
Un excellent moyen d’être trouvable est de tenir à jour votre fiche Google My Business.

 

  1. Soyez présents aux heures essentielles !

Lorsque l’on travaille dans le monde de la restauration il y a des horaires clés à connaitre. Petit-déjeuner, snacking matin, déjeuner, goûter, apéritif, diner sont autant heures propices à la vente de vos produits. Les consommateurs apprécient être guidés dans leurs achats. Proposez des offres claires et communiquez dessus en fonction des moments de la journée. A 16h partagez une photo d’un goûter, le matin publier un post sur la fabrication du pain, etc.

 

  1. Click and collect

Ce mode de vente permet au client de réserver en ligne un ou plusieurs produits disponibles dans votre boutique. Cela offre un service supplémentaire aux clients susceptibles de préparer leur achat sur le web.

  1. Achetez en ligne
  2. Réglez votre commande
  3. Recevez ensuite la confirmation de la préparation de votre commande
  4. Récupérez votre commande

Cette tendance se popularise car les enseignes sont à la recherche de nouvelles expériences et d’un large choix de points de contact à proposer à leurs clients.

Pour mettre en place le click and collect vous devez déployer des ressources adaptées :

  • Equiper l’entreprise avec un logiciel ou une application interne adaptée au suivi de la commande
  • Proposer à l’internaute un support de réservation
  • S’assurer du suivi de la commande

 

Grâce à ces quelques conseils, vous pourrez débuter votre transformation digitale et espérer votre davantage de vos produits.

 

Je m'appelle Violette, j'ai 22 ans. Après avoir étudié 4 ans la communication à l'EFAP Bordeaux, j'ai intégré son MBA digital, marketing et business. Je suis passionnée par la gastronomie, les voyages, le dessin et les cosmétiques bio. Et je suis passionnée de travail ! Oui de travail ! Cette année je concrétise mon projet professionnel afin que vous puissiez en bénéficier. A bientôt :) #Digital #JamaisSansElle #Creation

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.