Mon smartphone, cette arme de transition massive

La récente émergence d’applications éco-responsables apparaît comme un facteur symptomatique d’une nouvelle génération, plus que jamais tournée vers l’engagement.

Et si la pression collective en ligne faisait de nous de meilleurs citoyens ?

L’ère du digital nous a connecté. A travers ce poncif éculé, il est judicieux de préciser que oui, la digitalisation nous a non seulement rapprochés les uns des autres mais elle nous a surtout ouvert les yeux. Ainsi, il est devenu beaucoup plus difficile d’ignorer l’impact que nous avons sur autrui, notre société, ou notre environnement.

Comme en témoignent la succession de grèves des lycéens et les manifestations citoyennes, la génération woke ne veut plus fermer les yeux face à l’urgence climatique et notre mode de consommation. En effet, les nouveaux outils de communication ont servi de mégaphone à une génération pour qui l’indignation est un véritable état d’esprit. Fini le je-m’en-foutisme et la désinvolture ! Changer par conviction, pour se donner bonne conscience ou soigner sa e-reputation ? Peu importe. Aujourd’hui nous voulons acquérir l’illusion de contrôle, d’influence, de contribution. Comme chacun sait, la meilleure façon de s’exprimer est de faire parler -non pas son compte Twitter- mais son portefeuille. Quand les lois environnementales sont reléguées aux calanques grecques et que les industriels font la sourde oreille, le changement doit être impulsé ailleurs. Où ? Pourquoi pas dans notre smartphone…

via GIPHY

Une application mobile pour devenir un consommateur éthique ?

Cette idée saugrenue est née d’un constat : 87% des Français se sentent concernés par les enjeux environnementaux. Aussi, ils se disent prêts à changer leurs habitudes. Pour quelles raisons ? Leurs enfants, leur santé ou simplement pour améliorer leur qualité de vie. Afin de répondre à ce besoin et nous apporter les armes qui façonneront le monde de demain, certains groupes se sont empressés de nous apporter des outils pour adapter notre mode de consommation.

via GIPHY

Les app « green » bouleversent nos usages

Bon nombre d’applications existent déjà sur le marché du comportement éthique, offrant divers services :

  • Mutum & Smiile privilégient l’échange et le prêt entre particuliers.
  • Too good to go lutte contre le gaspillage alimentaire.
  • Yes We Green indique comment consommer local.
  • My Label aide à consommer de façon responsable et fournit des alternatives eco-friendly.
  • Backmarket se focalisent sur le recyclage.

Néanmoins, il apparaît clair que ce marché en plein essor effleure seulement du bout de doigts les possibilités qui façonneront une nouvelle société éco-responsable.

De toutes ces offres, l’application du WWF WAG – We Act for Good se distingue comme la plus transversale et exhaustive. L’ONG a décidé de proposer des solutions accessibles et adaptées dans une application gratuite et ludique présentant différents défis quotidiens pour réduire son empreinte carbone. WAG expose diverses catégories allant de l’optimisation énergétique, le zéro déchet, la nutrition ou encore des conseils pour le quotidien, chez soi, dans les transports ou au travail. On y trouve également de recettes incluant des produits de saison, mais aussi des cartes interactives à compléter soi-même. On y trouve des commerces équitables, des lieux de recyclage, d’écoconstruction etc. Chaque bonne action augmente votre score virtuel, et vous apporte le sentiment de contribuer à changer le monde. Point de compétition entre citoyens façon Black Mirror, l’idée est de se challenger soi-même à l’aide de ce Jiminy Criquet 2.0.

Alors, en attendant l’avènement des IA qui viendront résoudre nos maux et sauver notre belle planète d’un futur apocalyptique, notre bonne conscience elle, est déjà digitale.

About the Author:

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.