Pourquoi les entreprises françaises sont à la traîne sur les réseaux sociaux ?

Cover - Article Blog

Accepter et s’adapter au changement

C’est un constant indéniable : en l’espace de quelques années, Internet et le Web 2.0 ont révolutionné la vision stratégique et la communication d’entreprise. Nous sommes passés d’une communication unidirectionnelle, où les sociétés avaient la main mise complète sur leurs informations, à un positionnement conversationnel adapté à l’étendue des réseaux sociaux.

Toutefois, même si les médias sociaux sont devenus impératifs, leurs usages sont souvent contestés, mal compris, interprétés, coûteux. Il suffit d’un tweet d’un consommateur mécontent peut contrarier le lancement d’un nouveau produit par exemple. Cette méfiance doit être relativisée, car les entreprises et les dirigeants ont plus à y gagner.

En effet, les réseaux sociaux sont un test grandeur nature pour les entreprises. Ils testent les capacités de réactivité, d’adaptation, de créativité et le service client. D’où la philosophie « Test and Learn »(dit autrement apprendre de ses erreurs) tel est le mantra à garder en tête vis-à-vis des réseaux sociaux.

Les entreprises françaises et réseaux sociaux : un retard européen 

En terme d’usage professionnel des réseaux sociaux, les entreprises françaises sont malheureusement en retard par rapport à leurs voisins européens. D’après une étude Eurostat (1), 36% des entreprises tricolores utilisent les réseaux sociaux, contre une moyenne européenne de 45%. De ce fait, elle occupe la 23ème position (!).

(1) Etude Eurostat publiée en 2016. Etude menée auprès des entreprises de 10 salariés et plus. Tous réseaux sociaux confondus. Graphisme par l’agence LK Conseil.

Entreprises et Réseaux Sociaux en Europe

Comment expliquer cette peu flatteuse position ?

On peut trouver de nombreuses raisons : la réticence au changement, la remise en cause d’une stratégie globale, embaucher des professionnels des outils digitaux, réorganisation interne, clivages générationnels et crainte de la nouveauté/changement.

De plus, un autre chiffre vient étayer ce désolant constat : les dirigeants français ne pratiquent pas ou très peu les réseaux sociaux, d’après une étude Opionion Way (2).

50% des dirigeants des PME tricolores n’utilisent pas LinkedIn et 82% n’utilisent pas Twitter.

Combien même ils les utilisent, ils n’ont pas systématisé leur usage. A peine 3% se connectent tous les jours sur Twitter …

(2) Etude Opinion Way : Content Marking, quelles stratégies BtoB en 2017 ?

Quelles prospectives ?

Est-ce que cette situation est vouée à évoluer ? Rien n’est moins sûr, car cela découle de la volonté des dirigeants, en changeant de paradigme. Quitter une attitude défensive et d’attentisme ne sera pas simple, et c’est aux professionnels des réseaux sociaux de démontrer avec pédagogie et patience les nombreuses opportunités.

Pour les entreprises acquises aux réseaux sociaux, l’approche est différente, car il s’agit de professionnaliser ces pratiques, mieux les analyser et les renouveler.

A tous les Social Media Managers …

« J’aime me battre »

 

Marine Broche

By | 2019-07-26T15:09:33+00:00 juillet 26th, 2019|French Tech, Non classé, Social Media|0 Comments

About the Author:

#DigitalNative ? Student #MBADMB Currently working in the #finance/ #assetmanagement industry ? Speaking about #DigitalInnovation, #Finance and funny stuff!

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.