La Casa de Papel: une transformation digitale parfaite

Aficionados de la Casa De Papel ? OK. Et si El Professor vous aidait à dénicher quelques nouveaux outils pour votre activité ? Vous allez voir à quel point le chef des braqueurs a réussi sa transformation digitale. Si vous n’avez pas encore terminé la saison 3 de la Casa De Papel, sauvegardez cet article dans Pocket et gardez le au chaud pour plus tard. Car vous allez apprendre des choses, il y a des spoils. Si vous n’y connaissez rien en transformation digitale, vous allez aussi apprendre des choses mais relax, c’est spoil free.

Commençons par la base : Cette série est un grand succès de Netflix. Vous ne l’ignorez pas, NETFLIX est le N des NATU, cette bande de fous furieux en pointe du digital dans laquelle on trouve Air BNB (A), Tesla (T) et Uber (U). Pas certain que le Professeur eut été aussi doué en transformation digitale si la Casa De Papel avait été produite par le KNB (Kodak Nokia BlackBerry).

Descendons d’un cran. L’intrigue. Tous les personnages ont un nom de ville. Des villes dans le monde, et tout le monde veut sa ville. Vous n’avez pas lu d’articles sur l’excitation des marseillais quand ils ont su qu’un dénommé « Marseille » faisait partie de la saison 3?

L’acteur qui incarne « Marseille » à l’écran a un rêve: visiter Marseille, la ville 

OK, c’est le pire, le moins beau, le plus inutile. Mais entre nous, vous vous n’êtes jamais entendu dire « haaaaa si le Professeur avait un nom de ville, j’aurais tellement aimé que ce soit Paris » (si vous êtes Parisien, sinon vous auriez détesté). Et bien voilà, ils ont su susciter ça chez leur audience, un joli marketing façon prénoms sur les bouteilles de Coca-Cola. Au lieu de les appeler Alpha, Beta, etcetera et ne faire plaisir qu’aux grecs, ils ont su acheter les portugais (Lisbonne), les Kenyans (Nairobi), les norvégiens (Oslo) … quoique peut-être pas les norvégiens, le personnage d’Oslo est pas terrible, il y a match avec Marseille (enfin un match international que Marseille pourrait gagner ;)).

Venons-en au faits, en quoi Sergio maîtrise-t-il la transformation digitale mieux que Mac Gyver ou Nestor Burma?

  • Avez-vous-vu, cher lecteur, lectrice, la façon très professionnelle dont le Professeur fait passer l’inspectrice de « contact » à « prospect » à « lead petite-amie » à « opportunité amour de sa vie ». Il n’y a pas de magie, il fait simplement évoluer le statut de Raquel dans un CRM comme Sellsy (Customer Relationship Management tool). Hum, ça casse le mythe. Si vous préférez le manque d’anticipation, Tokyo et Rio n’utilise pas de CRM et on voit à quel point c’est brouillon.
  • Aussi, le Professeur gère toutes les étapes du pré-braquage, braquage et évasion avec une facilité déconcertante. Entre nous, avez-vous cru deux secondes qu’il n’utilisait qu’un paperboard et un carnet de notes pour tout cela ? Evidemment non, il s’aide d’un Trello dans lequel chaque membre de l’équipe a sa petite fiche. Il avait d’ailleurs oublié de mettre une relance automatique sur la tâche « destruction de la voiture à la casse » assignee à Helsinky. Ça a été coupé au montage, mais ce n’était pas ce pauvre Helsinki qu’il fallait blâmer, mais bien le Professeur.
  • Passons sur la gestion des données. Vous êtes déjà convaincus sur le fait que le Professeur ait emmagasiné assez de data pour faire le coup parfait. Il connait les équipes de policiers, leur emploi du temps, leurs habitudes, etc. Une évidence. Là encore, Il n’a jamais remercié publiquement ce qu’un outil de visualisation comme Microsoft Power BI a fait pour lui. On oublie vite d’où on vient.
  • Le professeur a eu le temps de prendre du recul entre la saison 2 et la saison 3. Sur son île, il a passé sa green belt en lean et s’est formé au process mining pour ne pas refaire l’erreur de prendre des otages qui creuseraient un trou sans être qualifiés pour cette tâche. C’est pourquoi, il a décidé de choisir les ressources les plus efficaces pour faire fondre l’or rapidement dans sa seconde expérience. Sans une analyse poussée de process mining (qu’il a peut être fait avec Fluxicon), il n’y aurait pas de saison 4 car ils seraient tous morts en saison 3, le séquençage des tâches du second braquage s’étant bien complexifié par rapport au premier.
  • On nous montre des sessions de formation où les apprenants participent dans le calme, en levant la mimine, sans que cette expérience ne se transforme en brouhaha. Vraiment, vous avez cru qu’on pouvait mater aussi facilement une bande de voyous sans manière ? Evidemment que non, regardez à nouveau en slow motion et vous verrez que les participants cachent un smartphone sous leur table. Ils l’utilisent pour envoyer leurs questions et idées via Klaxoon. Bande de naïfs, celle-ci était pourtant facile.
  • Justement, concernant les formations, ce n’est pas faire offense à Moscow et Oslo si je dis qu’ils comprennent bien moins rapidement que Berlin ou Palerme, qui étaient dans le secret des Dieux. Pour que le décalage ne se sente pas, les apprenants avec le moins de facilités ont suivis des cours de rattrapage en e-learning, via des MOOC comme Coursera. Denver a même aidé Moscow sur les notions vues plus haut. Vous me direz, c’est juste un fils qui aide son père …. non, c’est mieux, c’est du reverse mentoring.
  • En comment El Professor a trouvé les meilleurs éléments pour son équipe ? Les meilleurs fondeurs pour la saison 3? Simplement en faisant une bonne veille sur Twitter. Les passages où on le voit utiliser Hootsuite pour faire des recherches sur le hashtag « fonderie » ont été (aussi) coupés au montage. C’est bien dommage. En même temps, le professeur avait un compte premium et n’utilisait que la moitié des fonctionnalités puisqu’il n’a envoyé AUCUN tweet ni RIEN posté sur Instagram ou Facebook. Enfin, la production aurait pu au moins montré combien de inmails le Professeur avait envoyé sur Linkedin pour trouver 5 fondeurs. Là encore le CRM aura été bien utile pour les faire passer de fondeur à braqueur.

On va s’arrêter là pour ne pas parler du marketing émotionnel maîtrisé au poil par la méchante Alicia, quand elle a recours à l’ours en peluche du fils de Nairobi. On parlera pas non plus de la stratégie de marketing Inbound utilisée en début de saison 3 pour répondre aux problèmes des citoyens (phase de considération) : on répond aux problèmes financiers par une solution, la pluie de billets.

Dernière information que vous n’aviez certainement pas, afin de réussir son entreprise incroyable, le Professeur s’est donné tous les moyens en bouclant un MBA Digital Marketing et Business avec l’EFAP.

Lire les raisons d’intégrer le MBA DMB

Les solutions citées ci-dessus sont celles utilisées par le Professeur, par forcément les meilleures pour vous. Vous pouvez les comparer et trouver les mieux adaptées pour votre business avec un bon comparateur:

Voici un comparateur de solutions

Merci d’avoir lu cet article. N’hésitez pas à aimer, commenter ou partager.

Xavier Gueny – Spécialiste de la transformation digitale des travailleurs indépendants, TPE, PME et startups.

By | 2019-08-08T14:46:44+00:00 août 8th, 2019|Digital Marketing|0 Comments

About the Author:

Expert en transformation numérique économique, responsable et disruptive #MBADMB #PME #numerique #transfonum

Leave A Comment

Oops...
If you want to use the PHP function "add_revslider" in your code please make sure to activate "Include RevSlider libraries globally" and/or add the current page to the "Pages to include RevSlider libraries" option in the "Global Settings" of Slider Revolution.