Connaissez-vous les moteurs de recherche solidaires ?

En effet, plusieurs moteurs de recherche prennent l’initiative de récolter les revenus publicitaires issus de la navigation afin de financer des projets environnementaux ou sociaux, c’est le cas de Lilo.

En moyenne, on estime qu’une recherche rapporte 30 € de bénéfices par internaute et par an, aux moteurs de recherche ce qui, cumulé au nombre d’internautes et de recherches effectuées sur une année, représente une somme importante. Autre information qu’on peut ignorer : une recherche internet équivaut à environ 10 grammes de Co² émis.

Lilo, le moteur de recherche qui finance des projets sociaux - MBA DMB

Lilo, le moteur de recherche qui finance des projets sociaux – MBA DMB

Lilo : une goutte d’eau dans l’univers internet.

Lilo, tout comme Ecosia qui vous a déjà été présenté, est un moteur de recherches ou plutôt un méta-moteur – c’est à dire qu’il puise les informations chez les moteurs généralistes que sont Google, Firefox ou encore Explorer ; créé en 2015 par Clément Le Bras et Marc Haussaire, la start-up Frenchy est en partenariat avec le géant Google et Yahoo! dont elle utilise les mêmes algorithmes afin de vous proposer des résultats de recherches qualitatifs, quasiment identiques à ceux des moteurs généralistes. Pour être certain du caractère qualitatif de votre recherche, vous pouvez la comparer grâce à un petit onglet mis à disposition par Lilo afin de vous assurer de la qualité de votre recherche à l’instant T.

Le concept de Lilo est que chacune de vos recherches est une goutte d’eau ! Chaque recherche effectuée sur le moteur Lilo engendre des gouttes d’eau qui s’accumulent et sont comptabilisées sur votre compteur personnel. Ensuite vous pouvez redistribuer ces gouttes d’eau, qui vont alors se transformer en don, aux associations et projets sociaux, environnementaux ou équitables de votre choix. L’idée ici est que vous êtes des générateurs de valeur et que vous avez le droit de choisir où cette valeur – autrement dit cet argent que vous avez généré, va atterrir.

Clément Le Bras explique « La création de Lilo, en 2015, part du constat qu’aujourd’hui, les problèmes sociaux et environnementaux sont connus de la majeure partie de la population, mais que, par manque de temps ou de solutions à apporter, les citoyens ne savent pas toujours comment agir. »

Grâce à Lilo n’importe quel internaute peut devenir un donneur et soutenir une cause qui lui tient à cœur : plus d’excuses donc, si vous pensiez ne pas avoir le temps ou ne pas savoir comment défendre une cause juste et louable, avec Lilo la solution est toute trouvée.

Le financement de ces projets se fait grâce aux liens commerciaux qui apparaissent lors de votre recherche. A savoir donc qu’une recherche représente une goutte d’eau et que 1000 gouttes d’eau représentent approximativement deux euros. Il s’agit donc d’un travail de petit poucet, mais quand on sait que 80% des français utilisent internet quotidiennement, nous n’avons pas de mal à croire que depuis son lancement, Lilo a déjà collecté plus de 211 868 €.

La répartition des revenus de Lilo est expliquée sur leur site, témoignant alors d’une volonté de transparence de la start-up qui se veut aussi sécurisante puisqu’elle ne collecte aucune donnée personnelle des utilisateurs afin de lutter contre le tracking commercial.

La répartition des revenus de Lilo - Blog MBA DMB

La répartition des revenus de Lilo. Source : lilo.org

 

On salue donc l’initiative #bienveillante, solidaire et écologique de la start-up française qui séduira à coup sûr les citoyens désireux de s’investir auprès d’une cause malgré leur manque de temps ou de moyens.