[…] En se servant de notre corps pour effectuer des tâches, nous supprimons le recours à toute forme d’interface. Cela repousse les questionnements d’UX designers au porte du corps humain. Car si demain des personnes se dotent en masse de ce type de dispositifs (comme trois milles suédois l’on déjà fait), il faudra réfléchir pendant la conception de nouveaux produits, à la meilleure manière de rendre leur utilisation la plus intuitive possible…

Pour savoir si tu vas vraiment devenir un cyborg, clique sur le major en maintenance ci-dessous et tu accéderas à mon article complet sur LinkedIn :

La photo représente un visage robotisé en maintenance.